Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-06-30T06:34:53+02:00

Pensée du jour Omraam Mikhaël Aïvanhov - mois de juin 2015

Publié par Rose du Sud

 

Voir plus d'articles (mois par mois)

http://roselyne-83.spiritualite.over-blog.com/categorie-11339755.html

 

 

http://roselyne-83.spiritualite.over-blog.com/tag/omraam%20mikhael%20aivanhov%20-%20pensees%20du%20jour/

 

 

Editions Prosveta

Vous inscrire

 

http://www.prosveta.com/thought-of-the-day.phtml?SESSION_ID=MAILING4fd93f6604046

 

http://www.prosveta.com/omraam-mikhael-aivanhov

 

Qui était il ?

 

http://www.prosveta.com/omraam-mikhael-aivanhov.phtml?

SESSION_ID=MAILING4f3dba455093d

 

 

 

Témoignages de personnes l'ayant connu

http://www.mikhaelaivanhov.org

 

 

 

 

 

Pensée du mercredi 30 juin 2015

les Qualités morales - pourquoi il ne faut jamais les sous-estimer

"Les humains jugent tout d’après leurs critères à eux, et comme ils s’imaginent que ces critères sont excellents, ils ne voient pas qu’ils négligent certaines valeurs et en surestiment d’autres. C’est pourquoi, aux yeux de l’Intelligence cosmique, les valeurs humaines sont rarement les vraies valeurs.
Prenons le cas de l’instruction dont on fait généralement tellement de cas, et avec raison, bien sûr. Mais si on demande à quelqu’un combien il lui a fallu de temps pour obtenir un diplôme, il dira : trois ans, cinq ans, ou plus encore s’il est médecin ; et cela paraît beaucoup. Mais pour acquérir des vertus telles que la patience, la bonté, le désintéressement, la générosité, la sagesse, la force d’âme… quelques années ne suffisent pas, il faut quelquefois plusieurs incarnations pour y parvenir. Acquérir des connaissances livresques est tellement plus facile que de développer des qualités morales ! Quand un être possède ces qualités, c’est qu’il a travaillé des siècles pour les obtenir. Alors pourquoi les sous-estimer ?"

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

 

Pensée du lundi 29 jui 2015

la Pierre philosophale - c’est en nous-même que nous devons la chercher

"Chaque fois que vous agissez avec la sagesse (la lumière) et l’amour (la chaleur), vous vous placez sous l’autorité de l’esprit, et ainsi, peu à peu, vous formez en vous la pierre philosophale qui transmue toute matière en or. Vous n’avez donc pas à chercher la pierre philosophale ailleurs qu’en vous-même, car il n’existe pas de pierre philosophale plus puissante que l’esprit. Efforcez-vous d’atteindre cet état de conscience où vous sentez que votre esprit, votre Moi supérieur, est un principe immortel, éternel, une entité indestructible qui voyage dans l’espace et pénètre en tout lieu. Vous comprendrez alors que rien n’est plus important que d’utiliser cette puissance pour travailler sur la matière, votre propre matière, afin de la purifier, de la vivifier, de la ressusciter. C’est cela la véritable alchimie.
La pierre philosophale est cette quintessence spirituelle qui transforme tout en or, en lumière, d’abord en vous-même, mais aussi chez toutes les créatures autour de vous, car tout se propage. Voilà la dimension sublime de la pierre philosophale."

 

 

 

 

Pensée du dimanche 28 juin 2015

les Pensées s’incarnent dans des actes par l’intermédiaire du sentiment -

"Avoir des pensées claires, justes, élevées ne suffit pas. Toutes ces pensées doivent descendre dans le cœur et dans la volonté, afin de se manifester par des sentiments, puis par des actes qui leur correspondent.
Beaucoup de gens ont un bon jugement, des idées excellentes, mais à quoi cela sert-il si ce bon jugement et ces idées excellentes ne se traduisent pas par des actes de la même qualité ? Souvent, le contraste entre leurs idées et la réalité de leur vie quotidienne est tel qu’ils ne rencontrent que des déceptions. Et le pire, c’est qu’ils ne comprennent pas ce qui leur arrive : tout simplement, ils n’ont pas su établir une communication entre le haut et le bas par l’intermédiaire du sentiment. La pensée n’a pas la propriété de toucher directement la matière : pour agir sur la matière et la transformer, elle a besoin de l’intermédiaire du sentiment. Travaillez donc aussi sur vos sentiments en vous montrant plus chaleureux, en vous ouvrant aux autres : vos idées prendront alors chair et os pour s’incarner dans des actes."

 

 

 

Pensée du samedi 27 juin 2015

« Savoir interpréter le langage des fleurs, des arbres, des oiseaux, est un don que peu de personnes possèdent. Mais chacun de vous peut leur parler, et parler aussi aux rochers, aux lacs, aux rivières, aux montagnes. Ce que vous créez dans le monde subtil non seulement par les paroles que vous prononcez, mais aussi par vos pensées, vos sentiments, vos désirs, vos gestes, est un langage, et même l’unique langage réel ; c’est lui qui s’inscrit, qui se grave dans la matière de l’univers, et il est agissant, créateur.
Vous devez donc toujours « parler », toujours créer, en vous préoccupant seulement que ce soit pour le bien. Et la nature qui est là, attentive, se prépare à faire son travail de réalisation, de concrétisation, car la nature se soumet toujours au Verbe div
in. »

 

 

 

Pensée du vendredi 26 juin 2015

le Lever du soleil - apprendre à le regarder pour que le jour s’éveille aussi dans notre conscience

"Quand vous voulez aller assister le matin au lever du soleil, pensez déjà à vous y préparer la veille. Et au moment où vous vous mettez en chemin, gardez bien présente dans votre tête et dans votre cœur la conviction que vous allez non seulement rencontrer l’aurore, mais participer à un événement formidable qui se produit dans l’univers.
Qu’y a-t-il de plus beau et de plus essentiel que la naissance du jour ? Vous direz que votre présence ne changera rien, le soleil se lèvera que vous soyez là ou non. C’est certain, le soleil n’a pas besoin de vous pour apparaître à l’horizon. Mais c’est vous qui avez besoin de lui, car il existe une relation entre les événements de la nature et ceux de votre vie intérieure. Quand vous saurez comment regarder le soleil se lever, à cet instant où jaillit le premier rayon, vous sentirez toutes les puissances pures et lumineuses qui entrent en action, et vous comprendrez combien il est important de travailler avec elles afin que le jour s’éveille aussi dans votre conscience."

 

 

 

Pensée du jeudi 25 juin 2015

l’Amour divin ne comble que ceux qui s’ouvrent à lui -

"De même que le soleil répand sa lumière et sa chaleur, Dieu répand son amour sur toutes les créatures. Mais l’homme a le pouvoir d’accepter ou de rejeter cet amour. Donc, même si l’amour de Dieu est infini, l’être qui se ferme à lui ne reçoit rien, et tout se passe comme si Dieu ne l’aimait pas. Que les humains L’aiment ou non, cela ne change rien pour Dieu. Mais s’ils ne L’aiment pas, c’est eux qui se privent de quelque chose de très précieux : puisqu’ils se sont barricadés, son amour ne peut pas pénétrer jusqu’à eux.
Le Créateur a édifié l’univers sur des lois immuables et implacables. Celui qui nourrit à son égard des pensées et des sentiments de doute, de révolte, dégage des vapeurs si opaques qu’elles empêchent les rayons du soleil divin de s’infiltrer dans son cœur et dans son âme. Alors, qu’il ne s’étonne pas de se sentir dans l’obscurité et le froid."

 

 

 

Pensée du mercredi 24 juin 2014

le Lendemain - se préparer toujours la veille

"L’avenir est le plus souvent un objet de soucis pour les humains : ils se demandent s’ils ne vont pas manquer d’argent, s’ils auront de quoi manger, se loger, etc. Tellement pris par ces préoccupations, ils négligent des questions beaucoup plus importantes, commettent des fautes qu’ils devraient immédiatement réparer mais ne réparent pas, et comme tout cela s’accumule, le moment arrive où ils sont submergés, écrasés.
Pour éviter de tomber dans cet engrenage, il est nécessaire de méditer la parole de Jésus : « Ne vous inquiétez pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. » Le lendemain aura soin de lui-même, cela signifie que si vous veillez chaque jour à ce que tout votre comportement soit impeccable, le lendemain apparaîtra automatiquement dégagé ; et vous serez disponible pour réaliser vos projets, tout en continuant à être vigilant pour ne rien laisser traîner. Ainsi, chaque jour nouveau vous trouvera libre, bien disposé, prêt à travailler, à étudier, à vous réjouir, et toute la vie prendra une couleur extraordinaire de bonheur et de bénédiction. C’est en veillant à tout régler aujourd’hui que vous vous préparez un bon lendemain."

 

 

 

Pensée du mardi 23 juin 2015

les Vexations - une méthode pour les vaincre

"Quelqu’un s’est mal conduit avec vous, ou bien vous a dit une parole blessante et vous êtes vexé, chagriné. C’est normal, mais si vous acceptez de vous abandonner à cet état, voici ce qui va se passer : vous allez vous mettre à vous souvenir de toutes les fois où cette personne vous a déjà vexé, contrarié. Et il n’est même pas sûr que vous vous arrêterez là : vous penserez à toutes celles qui se sont montrées désagréables avec vous. Pour finir vous aurez la sensation d’être écrasé au point de ne plus pouvoir respirer. Est-ce que c’est intelligent ?
Pour éviter d’en arriver là, voici une méthode : appelez votre intellect et demandez-lui si cette vexation ou cette contrariété vaut la peine de s’y arrêter. Si votre intellect est honnête, il vous répondra certainement : « Mais non, ce n’est pas si grave, pourquoi te mettre dans cet état ? » Et ainsi, peu à peu, vous arriverez à dissoudre cette matière lourde et obscure qui menaçait de vous étouffer."

 

 

 

Pensée du lundi 22 juin 2015

La Plénitude - on ne la trouve que dans les régions spirituelles

"Pauvres humains, on les bombarde continuellement de publicités pour des maisons, des voitures, des appareils ménagers, de la nourriture, des vêtements et toutes sortes de produits, afin de les persuader qu’ils en ont réellement besoin. On dirait qu’on cherche à les empêcher de prendre contact avec le monde spirituel où ils trouveraient la lumière, l’amour, la paix dont ils ont bien plus besoin encore. Le monde spirituel est si ignoré, dédaigné que rares sont les êtres capables de sentir que c’est là qu’ils doivent chercher les éléments nécessaires à leur survie. La plupart sont en train de mourir étouffés, intoxiqués, asphyxiés.
Il faut cesser de se faire des illusions. Même si le progrès matériel leur facilite la vie, il n’apportera pas le bonheur aux humains, et il peut même les conduire à leur perte. Ils ne trouveront le salut qu’en s’efforçant d’entrer en contact avec le monde de la lumière, où leur âme et leur esprit pourront enfin respirer, se nourrir. Lorsque nous méditons, lorsque nous prions, nous ne touchons rien de matériel ; en apparence, c’est le vide, mais c’est dans ce « vide » que notre âme et notre esprit s’épanouissent et trouvent la plénitude."

 

 

 

 

Pensée du dimanche 21 juin 2015

« L’été est la saison de la maturité. Depuis longtemps déjà les arbres ont fleuri et dans les fleurs, les fruits lentement se sont formés. Cela nous amène à nous interroger sur la nature de la fleur.
Qu’est-ce qu’une fleur ? Si on l’étudie bien, on découvre que c’est l’organe de la plante qui se rapproche le plus du règne animal. Elle possède la sensibilité, avec quelque chose qui s’apparente au système nerveux : beaucoup s’ouvrent à la lumière et se ferment dans l’obscurité. Mais on peut encore aller plus loin et dire que c’est dans la fleur que se forme le corps astral de la plante. La fleur est en fait le sexe de la plante, c’est là qu’a lieu la fertilisation. Chaque année, sous l’effet de la lumière et de la chaleur les fleurs donnent naissance aux fruits. »

 

 

 

Pensée du samedi 20 juin 2015

Les Vérités spirituelles ne sont utiles qu’à ceux qui sauront les faire fructifier en eux -

"Parce que dans le passé l’Initiation était réservée à une élite, une élite morale, beaucoup de gens s’imaginent qu’il s’y déroulait des cérémonies mystérieuses, au cours desquelles on révélait de grands secrets. Non, si l’Initiation était réservée à quelques êtres, ce n’est pas tellement qu’on leur faisait des révélations que toutes les oreilles ne devaient pas entendre. Mais alors, pourquoi ?… Parce que ceux à qui on révélait des vérités spirituelles possédaient toutes les qualités nécessaires pour les faire fructifier en eux.
Les vérités spirituelles enrichissent seulement celui qui a une intelligence pour comprendre l’usage qu’il doit en faire, un cœur pour les aimer et souhaiter les vivifier en lui, et par-dessus tout une volonté, une ténacité pour persévérer dans le travail. Aux autres elles n’apportent rien ; elles sont même dangereuses pour eux. C’est comme si on mettait des boîtes d’allumettes entre les mains des enfants. Dans une École initiatique, le plus important ce n’est pas les vérités qu’on vous révèle, mais ce que vous ferez, vous, avec ces vérités."

 

 

 

 

Pensée du vendredi 19 juin 2015

Monde physique et monde spirituel - nous possédons des organes qui nous permettent de vivre dans l’un et dans l’autre

"L’être humain possède une âme qui ne peut s’épanouir que dans l’immensité, dans l’infini. C’est pourquoi même si le monde physique qu’il perçoit grâce aux organes des sens lui est utile, indispensable, et présente de par sa variété un grand intérêt, il ne le satisfait qu’en partie, il ne suffit pas à remplir son existence.
Pourquoi les enfants aiment-ils tellement les contes ? Et pourquoi les adultes aussi dans leur majorité, se réfugient-ils dès qu’ils le peuvent dans des univers étranges, le fantastique, l’irrationnel ? Parce que c’est un besoin inné de l’être humain : Dieu l’a créé pour vivre dans les deux mondes, objectif et subjectif, visible et invisible, matériel et spirituel. Il possède donc les capacités pour entrer en relation avec ces deux mondes et il a besoin des deux. Seulement, il ne faut pas confondre : la réalité qu’il perçoit grâce à ses organes des sens physiques (le toucher, le goût, l’odorat, l’ouïe, la vue) n’est pas celle qu’il perçoit grâce à ses organes des sens spirituels : l’aura, le plexus solaire, le centre Hara, les chakras. Ce sont deux mondes différents dont la connaissance nécessite des « instruments » différents qu’il doit apprendre à utiliser."

 

 

 

 

Pensée du jeudi 18 juin 2015

la Vie spirituelle - un effort de tous les instants

"Même les êtres les plus doués au monde n’arrivent à rien s’ils ne s’exercent pas tous les jours, plusieurs heures par jour, et souvent depuis l’enfance, afin de développer leurs talents. Le travail, il n’y a que le travail qui donne des résultats. Et c’est encore plus vrai pour la vie spirituelle que pour tous les autres domaines. Pourquoi ?… Parce que la vie spirituelle ne peut pas être considérée séparément de la totalité de l’existence. La vie spirituelle concerne l’être entier et à tous les moments de la journée.
Prenons le cas d’un musicien : même s’il est un génie, non seulement la musique n’occupe pas tout son temps, mais il peut aussi manifester ses dons tout en se laissant aller à ses mauvais penchants et en menant une vie chaotique. De même pour les écrivains, les peintres, etc. Il est bien plus facile de cultiver un don, quel qu’il soit, que de triompher de ses faiblesses et de ses lacunes psychiques ou morales. Là, c’est un travail de tous les instants, le jour, la nuit, et c’est pourquoi il n’y a pas tellement de candidats pour la vie spirituelle."

 

 

 

 

Pensée du mercredi 17 juin 2015

la Reconnaissance - préférer celle du Ciel à celle des humains

"Parce que le monde entier n’est pas là à apprécier leurs idées, leurs projets, leurs aspirations, combien de gens se sentent seuls et se lamentent : « On ne me comprend pas, on ne tient pas compte de moi, on fait comme si je n’existais pas. » Mais qu’ils se consolent ! S’ils ont réellement de si bonnes choses en eux, qu’ils sachent que les anges, les esprits lumineux de la nature et le Seigneur Lui-même les apprécient. Est-ce que cela ne peut pas leur suffire ? Pourquoi vouloir absolument que les humains viennent en foule les applaudir, les féliciter ? Les malheureux, s’ils savaient le danger de ce qu’ils désirent là ! C’est exactement comme s’ils cherchaient à attirer des mouches, qui laisseront partout de petites signatures, ou des voleurs, qui auront vite fait de les dévaliser. Demandez aux gens célèbres si cette célébrité n’a pas de grands inconvénients.
Alors, ne vous plaignez pas d’être méconnu, incompris. D’ailleurs, par cette attitude, c’est vous-même qui empêchez les autres de vous apprécier. Soyez heureux que le Ciel vous comprenne, et vous, tâchez de comprendre les autres. Si vous avez réellement de si bonnes choses en vous, tôt ou tard il y aura des gens pour le reconnaître."

 

 

 

 

Pensée du mardi 16 juin 2015

« Toutes les créatures ont un langage, mais seul l’être humain possède la parole, et pour que cette parole devienne réellement riche de sens, elle doit devenir l’expression du Verbe divin qui soutient, guérit, illumine. Si vous avez cet idéal, la première règle pour y parvenir, c’est de décider de ne plus vous laisser aller à des médisances, des calomnies ou même des paroles en l’air. Apprenez à maîtriser votre langue en vous disant : « Si je ne me contrôle pas, je ne posséderai jamais la véritable puissance du Verbe. »
Pendant une journée, qu’est-ce qu’on ne dit pas ! On lance des critiques ou des accusations, comme ça, à la légère, en pensant que si on s’est trompé ou si on est allé trop loin, ce n’est pas grave, il sera facile de réparer. Non, on ne connaît pas l’itinéraire d’une parole, les régions qu’elle traverse et les dégâts qu’elle peut faire si elle est violente ou mensongère. Et qu’on ne s’imagine pas qu’on peut réparer le tort causé par des paroles en s’excusant ou en payant quelques « dommages et intérêts » ! Devant les humains, peut-être, c’est réparé ; mais devant les lois cosmiques, rien n’est réparé, on est coupable. »

 

 

 

Pensée du lundi 15 juin 2015

la Terre, intermédiaire entre le soleil et les créatures -

"Toutes les créatures, les plantes, les animaux, les humains, ont besoin pour vivre de recevoir les énergies solaires. Or, ils ne reçoivent pas ces énergies directement, mais après qu’elles aient été absorbées, transformées et redistribuées par la terre. De ce point de vue, la terre est tout aussi importante que le soleil. Lorsque vous vous exposez au soleil, vous ne recevez pas ses rayons directement : avant de vous toucher, ils ont dû d’abord traverser l’atmosphère de la terre, et c’est parce que l’atmosphère de la terre les a transformés que vous avez pu les capter et les absorber.
Vous devez veiller à vous mettre toujours en harmonie avec la terre, à la respecter, à l’aimer. Sinon, même si vous contemplez le soleil et vous vous exposez à ses rayons, vous ne retirerez pas tellement de bienfaits de sa chaleur et de sa lumière : la terre ne pourra pas vous les communiquer pleinement.
"

 

 

 

 

Pensée du dimanche 14 juin 2015

Le Chemin de la lumière sur lequel nous devons toujours avancer -

"Dans la vie spirituelle, on ne doit jamais s’inquiéter du temps qu’il faudra pour obtenir des résultats, mais seulement se demander si on est bien toujours en train d’avancer sur le chemin de la lumière. Du moment qu’on a acquis la certitude de marcher sur ce chemin, le temps n’a pas d’importance et on ne doit poser aucune condition. Il faut seulement continuer à marcher.
Quelqu’un dira : « Mais avant d’arriver au but, je serai déjà vieux ! » Eh bien, cela non plus n’est pas à prendre en considération. Sinon, vous ne ferez rien et vous deviendrez quand même vieux. La vieillesse, personne ne peut y échapper : quoi qu’on fasse, on devient vieux. Et puisque la vieillesse est inévitable, croyez-moi, il vaut mieux être vieux avec la lumière, avec la beauté, avec la force, avec l’intelligence et avec l’amour, qui donnent tout son prix à la vie."

 

 

 

Pensée du samedi 14 juin 2015

la Concentration est indispensable à toute réalisation -

"La volonté s’accompagne toujours d’une certaine forme de concentration. Quand vous voulez écouter des paroles ou de la musique, votre attention se concentre dans vos oreilles. Quand vous voulez observer ou lire, elle se concentre dans vos yeux. Quand vous voulez courir, sauter ou lancer un objet, elle se concentre dans vos jambes ou dans vos bras. De même qu’au moment de livrer bataille un général concentre des soldats et des canons sur certains points stratégiques, de même, d’après l’activité que vous avez choisi d’exercer, vous concentrez vos forces, vos énergies, votre attention dans telle ou telle partie du corps.
Toute la nature travaille avec la concentration : concentration des sucs, des substances, des rayons, des ondes… La concentration est une accumulation de matériaux, d’énergies, dans un espace limité ; elle est destinée à former, à cristalliser un projet, un désir. C’est pourquoi, si nous voulons réaliser un idéal divin, nous devons apprendre à concentrer notre attention et nos pensées sur lui."

 

 

 

Pensée du vendredi 12 juin 2015

« Vous cherchez l’amour ? Eh bien, c’est pour cela que vous ne le trouvez pas. Vous direz : « Mais j’ai tellement besoin d’amour ! Comment je vais le trouver si je ne le cherche pas ? » Si vous voulez vraiment trouver l’amour, commencez par aimer, vous, et cessez de le chercher. Vous verrez, c’est lui qui vous poursuivra, et même si vous voulez vous en défaire, vous n’y arriverez pas : vous le chasserez par la porte, il reviendra par la fenêtre ! Oui, dès que vous ne cherchez plus l’amour parce que vous avez décidé, vous, d’aimer, il se présente. Mais plus vous le cherchez, plus il s’éloigne. C’est comme si vous poursuiviez votre ombre : elle fuit devant vous, vous ne pouvez jamais la rattraper.
En cherchant l’amour des autres, vous vous concentrez sur quelque chose d’extérieur à vous ; vous vous éloignez donc de ce trésor que vous possédez en vous-même et vous finissez par le perdre. C’est ainsi. Alors, au lieu de chercher l’amour, donnez-le, renouvelez-le sans cesse en vous et vous vous sentirez toujours habité par sa présence : il sera tout le temps là, à vous sourire, à vous regarder gentiment. »

 

 

 

 

Pensée du jeudi 11 juin 2015

la Fébrilité - comment y remédier

Au cours de la journée, pensez à jeter de temps à autre un regard en vous-même. Et si vous vous sentez agité, fébrile, arrêtez-vous tout de suite, sinon cet état va se prolonger indéfiniment et il se reflétera de façon négative sur tout ce que vous vous préparez à faire. Une fois que vous vous êtes arrêté, concentrez-vous quelques secondes pour vous apaiser, faire quelques respirations profondes, puis reprenez votre activité sur un autre rythme. Sous l’effet d’une mauvaise surprise, de l’inquiétude, de l’agacement, on se met à bousculer les objets, à claquer les portes, à heurter les meubles. Pourquoi ? Parce qu’inconsciemment on tâche de se débarrasser d’une énergie qu’on n’arrive pas à maîtriser. Mais plus on s’agite, plus on est poussé à s’agiter. Il faut donc faire le contraire : rester complètement immobile pendant un moment. Une fois apaisé, on continue son travail dans de meilleures conditions.

 

 

 

Pensée du mercredi 10 juin 2015

la Loi de l’affinité - une clé de la réalisation spirituelle

"Vous n’arriverez jamais à produire de grandes transformations dans votre vie psychique tant que vous n’aurez pas compris le secret magique de la loi de l’affinité. Cette loi de l’affinité vous dit que chacune de vos pensées, chacun de vos sentiments étant de nature déterminée, ils vont éveiller dans l’espace des forces de même nature qu’eux, et ces forces se dirigent vers vous. Si ces pensées et ces sentiments sont obscurs et malveillants, vous attirez des influences négatives ; s’ils sont lumineux, généreux, vous attirez des bénédictions. Vous pouvez réaliser tous vos meilleurs souhaits, mais à condition de projeter des pensées et des sentiments d’une nature correspondant à ces souhaits. Vos pensées et vos sentiments déterminent absolument la qualité des éléments et des forces qui seront éveillés très loin, quelque part dans l’espace, et qui tôt ou tard arriveront jusqu’à vous.
La loi de l’affinité est l’une des plus grandes clés de la réalisation spirituelle."

 

 

 

 

Pensée du mardi 09 juin 2015

Maître et disciples - leurs tâches respectives

"Un Maître spirituel a de grands pouvoirs, c’est entendu, mais il y a des choses qu’il ne peut pas faire. Il ne peut pas, par exemple, manger à votre place. Il peut vous donner de la nourriture, mais c’est vous qui devez manger. Et si vous dites : « Non, non, je veux que ce soit lui qui mange pour moi », c’est lui qui se renforcera et vous, vous péricliterez.
Si vous décidez de suivre un Maître, ne vous imaginez pas qu’il va vous transformer ou résoudre vos problèmes. Un Maître ne fera pas votre travail. Il fera le sien, qui est de vous donner tous les matériaux nécessaires à la construction de votre temple intérieur ; il vous donnera même du ciment et des clous, symboliquement parlant, mais c’est vous ensuite qui devrez travailler, ce n’est pas lui qui construira votre temple. Quand le disciple d’un enseignement spirituel fait l’effort de comprendre ce qu’est le travail de son Maître et ce que doit être son propre travail, c’est déjà un grand progrès."

 

 

Pensée du lundi 08 juin 2015
La Poésie doit imprégner toute notre vie -

"La poésie, tous pensent savoir ce que c’est. Oui, ils le savent, mais dans les livres, pas dans la vie. Dans la vie, la plupart sont prosaïques : froids, figés, ternes, terre-à-terre, rien de subtil n’émane d’eux. Ils abandonnent la poésie aux poètes qui l’écrivent, et même si, de temps en temps, ils lisent un peu quelques vers, la vie qu’ils mènent n’est pas du tout poétique. C’est pourquoi il faut qu’une nouvelle conception de l’art leur apprenne désormais à vivre jour et nuit dans la poésie, c’est-à-dire à manifester quelque chose de lumineux, de chaleureux, d’expressif, de subtil. Et à ce moment-là on commencera aussi à les aimer.
Les humains ont besoin d’être aimés, ils ont besoin d’établir de bonnes relations entre eux, mais on dirait qu’ils font tout pour se repousser mutuellement : ils restent fermés, sombres, lourds. Comment peut-on être aimé quand on se montre tellement antipathique ? Pour être aimé, chacun doit apprendre à vivre une vie poétique afin d’apporter aux autres la chaleur et la lumière."

 

 

 

 

 Pensée du dimanche 07 juin 2015

les Capacités intellectuelles des humains dépendent de l’état de tout leur organisme -

"L’intelligence de l’homme dépend de l’état de ses différents organes : le foie, l’estomac, les intestins… Si toutes les cellules de son corps ne font pas correctement leur travail, sa capacité de penser, de juger en sera affectée : il aura beau lire et étudier, dans toutes ses réflexions se projetteront des teintes sombres et des déformations venant du mauvais fonctionnement de ses organes.
Même chez ceux qui sont considérés comme de grands penseurs, de grands philosophes, beaucoup d’erreurs ont eu pour origine l’état défectueux des cellules de certains organes qui entravaient leur activité mentale ! Les insuffisances du foie, de l’estomac, des intestins, du pancréas… créent quelque part dans le cerveau des obstacles qu’un homme, même très intelligent, ne peut pas franchir. Alors, comment réduire ces obstacles ? En faisant des exercices. Et justement, les exercices préconisés par un enseignement spirituel, ne serait-ce que les conseils concernant la respiration et la nutrition, n’ont pas d’autre but que d’améliorer l’état de nos cellules, afin d’élargir et d’améliorer notre compréhension."

 

 

 

 Pensée du samedi 06 juin 2015

le Soleil - notre modèle

"Prenez pour modèle le soleil qui répand la lumière, la chaleur et la vie. Vous direz que l’on peut avoir d’autres modèles : un savant, un artiste, un philosophe, un héros, un saint, un Maître spirituel, et ils paraissent tellement plus accessibles que le soleil ! Bien sûr, et vous serez sans doute influencé par leurs qualités et leurs vertus. Mais en réalité il vous manquera toujours quelque chose : même si vous prenez pour modèles les plus grands Maîtres de l’humanité, vous n’aurez pas avec eux non plus l’image de la véritable perfection.
L’image de la perfection, c’est le soleil ; et si vous le prenez pour modèle, dans ce désir d’éclairer, de chauffer et de vivifier comme lui les créatures, vous allez vous transformer en profondeur. Votre lumière, votre chaleur et votre vie n’égaleront jamais celles du soleil, c’est évident, mais le désir seulement de les acquérir vous projettera dans les régions célestes où vous ferez des merveilles. C’est le désir de donner la lumière, la chaleur et la vie du soleil qui vous rendra vous-même plus lumineux, plus chaleureux, plus vivant."

 

 

 Pensée du vendredi 05 juin  2015

le Corps humain peut être soit un repaire d’animaux, soit un temple -

"Il est dit dans les Écritures : « Nous sommes le temple du Dieu vivant ». Un être humain qui a travaillé à renforcer sa volonté, à purifier son cœur, à éclairer son intellect, à élargir son âme et à sanctifier son esprit, devient un véritable temple. Son corps physique lui-même est un temple, et il peut inviter le Seigneur à venir l’habiter. Malheureusement, la majorité des humains ne se préoccupent pas de devenir des temples ; en se servant de leur corps physique pour assouvir leurs instincts sans aucune retenue, ils en font plutôt une étable, une écurie.
Un jour où Jésus entrait dans la cour du Temple de Jérusalem, il vit que les marchands y avaient installé leurs commerces de bestiaux et de volailles. Il prit alors des cordes pour en faire un fouet et il les chassa en disant : « Ôtez cela d’ici ! Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. » Alors, n’imitez pas les marchands du Temple, ne faites pas de votre corps un repaire d’animaux ; sinon, ce ne sera pas le Seigneur qui viendra l’habiter, mais des entités obscures, des indésirables qui aiment se nourrir de matières impures. Et avec de tels locataires, comment croyez-vous que vous allez vous sentir ?"

 

Pensée du jeudi 04 juin 2015

la Clairvoyance - faculté bénéfique à condition de travailler sur la pureté et la résistance psychique

"Combien de spiritualistes s’imaginent que la clairvoyance est la faculté la plus enviable ! Non, et elle les empêchera même de progresser s’ils la développent avant de s’être purifiés et renforcés. Sinon, que vont-ils voir ? Ils ne pourront pas aller au-delà des régions inférieures du plan astral, là où l’on ne rencontre que des entités obscures, malfaisantes. Ils seront tellement horrifiés qu’ils ne penseront plus qu’à se débarrasser de cette faculté qui leur paraissait tellement souhaitable et qui est devenue la cause de leurs tourments.
Le vrai clairvoyant est celui qui est capable de s’élever jusqu’à la contemplation des régions célestes, et pour y parvenir il doit se purifier. Et il doit aussi acquérir une grande résistance psychique, car il lui faudra supporter de voir aussi tout ce qui se trame d’obscur et de criminel dans le cœur et la tête des humains. Il ne suffit pas de « voir », il faut être assez pur pour découvrir les splendeurs du Ciel et assez fort pour supporter les horreurs de l’Enfer."

 

 

 

 

Pensée du mercredi 03 juin 2015

l’Amour et la sexualité : des racines aux fruits -

"L’amour peut être comparé à un arbre. Dans cet arbre la sexualité représente les racines, des racines qui sont profondément enfoncées dans l’être humain : il ne peut pas les arracher et il ne doit pas tenter de le faire, car elles lui sont aussi indispensables que les racines sont indispensables à l’arbre. Il doit seulement explorer l’amour en cherchant à aller plus haut, plus loin, dans le tronc, les branches, les feuilles, les fleurs, les fruits. Et les fleurs et les fruits de l’amour, c’est le sacrifice.
L’amour le plus spirituel reçoit son élan de la force sexuelle, mais nous devons apprendre comment le cultiver, l’arroser, le protéger des insectes et des orages. Celui qui goûte les fruits de cet arbre Amour, connaît la saveur de l’immortalité et de la vie éternelle."

 

 

 

Pensée du mardi 02 juin 2015

l’Ambiance - son importance pour notre développement spirituel

"L’ambiance dans laquelle ils se trouvent contribue beaucoup à faire sortir le bon ou le mauvais côté des êtres. C’est pourquoi, le plus souvent possible ils doivent chercher à se plonger dans une ambiance de paix, d’harmonie, de lumière. Souvent, ses effets ne durent pas très longtemps ; mais, pour quelques instants au moins, la nature inférieure en eux est réduite au silence, tandis que leur nature supérieure s’épanouit. Et à force de répéter cette expérience, c’est la nature supérieure qui finira un jour par s’imposer.
Pour certains, endormir leur nature inférieure est ressenti comme un signe de faiblesse. Ils se trouvent beaucoup mieux en donnant issue à leurs instincts de domination, d’agressivité… c’est-à-dire en laissant sortir leurs fauves. Mais voilà que ces fauves n’attaquent pas seulement les autres, à l’extérieur. Quand ils quittent la cage, ils commencent par dévorer leurs propres enfants, c’est-à-dire leurs bonnes pensées, leurs bons sentiments qu’ils auraient dû protéger, fortifier en maintenant en eux une atmosphère de paix et de lumière."

 

 

 

Pensée du lundi 1 juin 2015

La Foi est fondée sur la connaissance des lois cosmiques -

"Pour beaucoup de nos contemporains, la foi n’est que l’affaire de gens ignorants, naïfs ou même un peu retardés ; ils sont convaincus que l’évolution de l’humanité doit passer par l’abandon de toutes ces croyances dites irrationnelles imposées par les religions. Eh bien, ils se trompent. La foi est au contraire fondée sur la connaissance des grandes lois cosmiques, et il n’y a pas de science plus essentielle que celle des lois. Donc, avoir la foi, c’est construire son existence sur des bases stables, parce qu’on connaît les lois.
Celui qui a la foi sent qu’il avance sur une voie bien tracée ; cette voie, c’est lui-même qui l’a choisie et qui a décidé de la suivre. Et tandis qu’il est occupé à construire quelque chose de solide, de bon et de beau, il n’a pas le temps de s’occuper de tout ce qui se raconte ou se fait d’inutile et de mauvais autour de lui ; son attention est concentrée sur le travail qu’il a entrepris. Et quand des difficultés surviennent dans sa vie, les résultats qu’il a obtenus par ce travail ont déjà contribué à le renforcer et l’aident à tout surmonter."

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog