Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-08-31T09:21:11+02:00

Pensée du jour Omraam Mikhaël Aïvanhov - mois d'août 2015

Publié par Rose du Sud

Voir plus d'articles (mois par mois)

 

http://roselyne-83.spiritualite.over-blog.com/categorie-11339755.html

 

http://roselyne-83.spiritualite.over-blog.com/tag/omraam%20mikhael%20aivanhov%20-%20pensees%20du%20jour/

 

 

Editions Prosveta

Vous inscrire

 

http://www.prosveta.com/thought-of-the-day.phtml?SESSION_ID=MAILING4fd93f6604046

 

http://www.prosveta.com/omraam-mikhael-aivanhov

 

Qui était il ?

 

http://www.prosveta.com/omraam-mikhael-aivanhov.phtml?

SESSION_ID=MAILING4f3dba455093d

 

 

 

Témoignages de personnes l'ayant connu

http://www.mikhaelaivanhov.org

 

 

 

 

 

Pensée du lundi 31 août 2015

« La stabilité, voilà un sujet dont les humains n’ont pas tellement envie d’entendre parler… Être stable, quelle monotonie, quel ennui ! Et ils ont tellement besoin de changement !… Mais qui leur dit que la stabilité est incompatible avec le changement ? Il est permis de changer beaucoup de choses dans sa vie, mais à condition de ne jamais abandonner son haut idéal. Celui qui a décidé de marcher sur le chemin de la lumière, doit veiller, quoi qu’il arrive, à toujours garder cette orientation.
Comprenez bien cela : stabilité ne signifie pas absence de mouvement. Si vous rencontrez un Maître véritable, vous ne le verrez jamais rigide, figé. Au contraire, physiquement et surtout par la pensée, il ne cesse de se déplacer pour s’instruire, pour visiter ceux qui ont besoin de lui. C’est intérieurement, dans ses convictions, qu’il reste immuable : aucune séduction d’aucune sorte n’a de prise sur lui. Être stable, c’est être fidèle à ses engagements intérieurs, c’est poursuivre envers et contre tout le chemin vers le haut. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

Pensée du dimanche 30 août 2015

la Parole de Dieu - chacun l’entend selon son niveau de conscience et les nécessités d’une époque

"Dieu a parlé et continue à parler à travers toute la création et dans le cœur de l’homme lui-même. Il est donc inexact de dire qu’Il a parlé seulement à tel prophète, à tel fondateur de religion. Il serait plus juste de dire que certains êtres L’écoutent et L’entendent mieux que d’autres. Dieu parle, Il ne cesse de parler, et chacun L’entend selon son niveau de conscience.
Et il faudrait aussi ajouter que ce que les êtres ont entendu et rapporté était nécessairement déterminé par la situation, les problèmes et les mentalités de leur temps. Concernant les grands principes, ils ont tous dit la même chose. Mais quand on entre dans le détail, on est bien obligé de l’admettre : certaines prescriptions étaient sans doute acceptables et même nécessaires il y a quelques siècles ou millénaires, car elles répondaient à certains besoins et représentaient alors un véritable progrès, mais de nos jours, elles ne peuvent plus être acceptées, elles ne sont plus adaptées."

 

 

 

Pensée du samedi 29 août 2015

Loi de la terre et loi du soleil - prendre et donner

"Quelqu’un dit : « À quoi bon s’efforcer d’être honnête, bon, généreux, puisque partout, dans la société comme dans la nature, règne la loi de la jungle ? Pourquoi je devrais faire exception ? » Combien de fois on entend ce raisonnement ! Mais ceux qui parlent ainsi tiennent seulement compte de ce qu’ils voient sur la terre et qui ne représente qu’une partie de la vérité. S’ils jetaient un regard vers le ciel, ils verraient qu’il y a aussi le soleil, et le soleil, c’est l’autre moitié de la vérité. Alors que sur la terre, les animaux, et les humains souvent aussi, ne font qu’absorber, engloutir, prendre, ravager, le soleil lui, ne fait que briller, rayonner, donner, pour que nous ayons la vie, la chaleur, la lumière. Aurions-nous encore la vie s’il n’existait pas une autre loi, la loi de l’amour et du sacrifice, qui n’est pas la loi de la terre mais celle du soleil ?….
Alors, si tout ce que vous voyez sur la terre vous décourage et vous attriste, pensez au soleil, acceptez ses lois, imitez-le et vous retrouverez le courage et la joie."

 

 

 

Pensée du vendredi 28 août 2015

« L’être humain est venu sur la terre pour faire un travail, et d’abord un travail sur lui-même, afin de se dépasser, de se surpasser. On voit, bien sûr, chaque jour les gens aller au travail, mais les efforts qu’ils font ont surtout pour but d’assurer leur subsistance, leur sécurité matérielle, leur bien-être et ceux de leurs proches. Le travail psychique qui les rendrait maîtres de toutes les situations, ils n’y pensent pas. Les croyants comptent sur le Seigneur pour être protégés, et c’est même pour cela qu’ils Lui adressent des prières. Quant aux incroyants, c’est de la société qu’ils attendent aide et secours.
Eh bien, non, les humains doivent savoir que ni le Seigneur ni la société ne leur serviront d’abri. Ils ont été envoyés sur la terre pour apprendre, pour se développer, et les difficultés, les épreuves qu’ils rencontrent sont là justement pour les y obliger, ils ne peuvent pas y échapper. Alors, au lieu de courir partout pour protester, exiger et demander de l’aide, chacun doit faire un travail intérieur, car c’est en lui-même qu’il trouvera d’abord les remèdes, les consolations et l’espoir. »

 

 

 

 

 

Pensée du jeudi 27 août 2015

« Tous les objets opaques font obstacle à la lumière, et en lui faisant obstacle ils projettent une ombre. Dans la nature, on trouve des minéraux plus ou moins translucides : le cristal de roche, les pierres précieuses… Quant au verre, qui est une fabrication humaine, c’est une magnifique invention.
Cette invention du verre qui, grâce à sa transparence, permet de faire entrer la lumière dans leurs maisons, a apporté de grandes améliorations dans la vie des humains. Mais elle en apporterait de bien plus grandes encore s’ils cherchaient à réaliser cette transparence dans leur vie intérieure afin de se laisser traverser par la lumière divine. Tant qu’on ne cherche pas à se débarrasser de ses impuretés, on projette des ombres autour de soi. C’est pourquoi celui qui veut faire le bien n’y arrive pas toujours. Pour faire le bien il doit devenir transparent : la lumière le traversera et partout où il passera, il laissera derrière lui une atmosphère cristalline. »

 

 

 

Pensée du mercredi 26 août 2015

la Femme est l’éducatrice de l’homme -

"La femme a pour vocation d’être l’éducatrice de l’homme. Par ses pensées, ses sentiments, son attitude, elle peut l’entraîner à accomplir des actes de courage, de générosité, et même si ce n'est pas toujours évident, l’homme ne demande qu’à être inspiré par elle. C’est pourquoi, quand les femmes ne pensent qu’à la satisfaction de leurs désirs, à leurs plaisirs, elles restent à côté de leur véritable vocation. Vous direz : « Mais la femme est tellement plus faible que l’homme ! Comment peut-elle s’imposer à lui pour l’éduquer ? » Il n’est pas nécessaire qu’elle s’impose à lui. Il y a des attitudes, des regards, des expressions qui sont plus efficaces que toutes les paroles.
Et la femme possède encore un moyen d’éduquer l’homme : en éduquant ses fils ; et ces fils toute leur vie respecteront les femmes à cause de leur mère. Par l’influence quotidienne qu’elles peuvent avoir sur leurs fils, les mères sont capables de former des caractères droits, nobles, généreux."

 

 

 

Pensée du mardi 25 août 2015

« Les humains considèrent leurs défauts et leurs faiblesses comme des obstacles à leur développement. C’est vrai, mais pas tout à fait. Si au lieu de se laisser affaiblir et terrasser par eux, ils cherchent comment les mettre au travail, ils découvriront qu’ils peuvent leur être utiles. Vous direz : « Comment, utiles ? Les défauts, il faut les combattre, les anéantir. » Vous avez déjà essayé et vous avez vu si c’est facile ! Est-ce que c’est vous qui avez remporté la victoire ?…
Toutes ces tendances inférieures que vous considérez comme des faiblesses sont en réalité des forces. Apprenez à sentir toutes les énergies qu’elles représentent. Si vous chassez tous vos adversaires, si vous supprimez tout ce qui vous résiste, qui travaillera pour vous, qui vous servira ?… Qu’il s’agisse de la sensualité, de la cupidité, de la vanité, de la colère, ce sont là des forces. Décidez-vous à les mobiliser, et elles vous aideront à avancer dans la direction spirituelle que vous avez décidé de prendre. »

 

 

 

 

Pensée du lundi 24 août 2015

Dieu - c’est en divinisant notre propre vie que nous découvrons sa présence en nous et dans tous les êtres

"Dieu nous a donné la vie, mais pour être vraiment vivants, nous ne devons pas rester sans rien faire. Cette vie que nous avons reçue, il dépend de nous de la renforcer, de la rendre plus belle, plus subtile.
La vie a une infinité de degrés. Celui qui reste dans ses degrés inférieurs ne peut entrer en communication qu’avec les réalités qui sont à son niveau. Il coupe intérieurement le lien avec la Source divine, et cette coupure lui donne peu à peu la sensation que rien n’a de sens, il n’existe plus pour lui de puissance supérieure qui gouverne l’univers, qu’on l’appelle Dieu ou d’un autre nom. Quand on reste si bas dans sa conscience, comment peut-on saisir quelque chose des réalités sublimes, comment peut-on se réjouir de l’existence de Dieu ? On ne Le sent ni en soi, ni à l’extérieur de soi. Pour sentir la vie divine, il faut d’abord diviniser sa propre vie. Seule la vie divine en nous peut éveiller les centres spirituels qui nous permettront de sentir la présence de Dieu en nous, ainsi qu’en tout être et en toute chose."

 

 

 

 

Pensée du dimanche 23 août 2015

le Plaisir - ne doit jamais être pris comme critère

"Quelles que soient les circonstances, le plaisir ne doit jamais être pris comme critère. Ou du moins il faut savoir que c’est un critère très insuffisant. Parce que ce qui plaît généralement aux humains alimente plus souvent leurs instincts que leur âme et leur esprit. La preuve, il n’y a qu’à voir où ils trouvent du plaisir : manger, boire, séduire des hommes ou des femmes, jouer de l’argent, vivre dans le luxe, abuser du pouvoir, se venger, etc., les possibilités ne manquent pas. Mais où vont-ils ainsi ?
En cherchant le plaisir, chacun ne pense qu’à lui. Son plaisir est pour lui ; il ne cherche pas le plaisir des autres, mais uniquement le sien. Il rétrécit ainsi son champ de conscience et, pour obtenir ce plaisir et le défendre, il est souvent obligé d’employer des méthodes détestables, il exige, il menace. Quand il lui arrive d’être privé de ce plaisir, il se montre violent, vindicatif, et les autres qui le trouvent insupportable, ne manquent pas de le lui faire sentir. Alors, quels avantages peut-il vraiment tirer de tout ça ?"

 

 

 

 

Pensée du samedi 22 août 2015

les Épreuves sont les conséquences de dettes à payer. En les acceptant nous nous libérons -

"Vous avez décidé de marcher sur le chemin de la lumière ? Ne pensez pas que cela vous préservera des malheurs et des accidents de la vie. Vous avez eu raison de prendre cette décision, mais elle ne vous mettra pas à l’abri des épreuves. Pour être à l’abri des épreuves, il faut avoir liquidé toutes les dettes du passé. Si vous les traînez encore avec vous, que vous suiviez ou non un Enseignement spirituel, que vous soyez ou non dans la lumière, rien ne vous en libérera, vous devez payer ces dettes.
Vous êtes maintenant sur le bon chemin, c’est entendu ; vous vous appliquez à ne faire désormais que du bien, c’est entendu aussi, mais il faut savoir que ce bien donnera des résultats dans l’avenir et non dans l’immédiat. Donc, quand vous traversez des difficultés, vous devez les accepter et dire : « Seigneur Dieu, cela ne peut pas détruire le bon travail que je suis en train de faire. Je sais qu’en acceptant ces épreuves, je me libère. Donc, je ne me révolte pas, je ne demande pas d’être épargné, mais je continue à travailler. »"

 

 

 

 

Pensée du vendredi 21 août 2015

« Efforcez-vous de vivre consciemment. Vous devez pour cela vous habituer à jeter souvent un regard en vous-même afin de constater dans quel état vous vous trouvez. Cette pratique vous donnera peu à peu la possibilité de commander à toutes vos cellules, et un jour vous sentirez que vous maîtrisez vraiment votre monde psychique.
Quand se produit un accident, on peut voir comment les pompiers, les militaires, les gendarmes arrivent sans tarder pour éteindre les incendies, réparer les ponts, dégager les routes, etc. Dans le plan physique, on trouve naturel et même nécessaire d’intervenir immédiatement. Mais dans le plan intérieur on ne sait pas comment agir, on est négligent, et non seulement on laisse se produire toutes sortes de dégâts, mais on ne fait rien pour les réparer. Eh bien, chaque jour, c’est trois fois, dix fois, vingt fois qu’il faut regarder en soi-même pour voir ce qu’il y a à réparer, et ne pas attendre pour le faire. Celui qui laisse tout aller en pensant que les choses s’arrangeront d’elles-mêmes attendra longtemps… Peut-être même, elles ne s’arrangeront jamais. »
 
 

 

Pensée du jeudi 20 août 2015

les Richesses - prendre conscience de toutes celles que Dieu nous a données

"Efforcez-vous de prendre conscience de toutes les richesses que Dieu vous a données : votre cœur se remplira d’une telle reconnaissance, d’un tel amour que vous ne penserez plus qu’à aider et éclairer les autres. Celui qui se sent riche ne peut pas tout garder pour lui, quelque chose l’oblige à faire des distributions. Au contraire, celui qui passe son temps à énumérer ce qui lui manque en faisant des comparaisons avec tout ce que les autres possèdent, devient jaloux et envieux. Puisqu’ils sont plus favorisés que lui, il se croit justifié de s’en prendre à eux d’une façon ou d’une autre pour leur arracher ou détruire ce que, d’après lui, ils ont en trop et devrait lui revenir.
C’est la pauvreté, la pauvreté sous toutes ses formes – matérielle, morale, spirituelle – qui est à l’origine de la plupart des crimes. Alors, si vous voulez être un bienfaiteur de l’humanité, sentez-vous riche de toutes les richesses que vous avez reçues de la Providence et que personne ne peut vous enlever."

 

 

 

 

Pensée du mercredi 19 août 2015

« L’existence est une longue route qui réserve des surprises et comporte des dangers, mais ce n’est pas une raison pour vivre continuellement dans la crainte. Car il existe une loi d’après laquelle plus on a peur de quelque chose, plus on l’attire. Donc, si vous ne voulez pas attirer des malheurs sur vous, ne les imaginez pas, ne les craignez pas ! Vous devez bien sûr réfléchir, prendre des précautions et surtout vous renforcer, mais ne laissez pas la crainte s’installer en vous. Combien de gens sont à la merci de leurs peurs sans se rendre compte qu’elles leur sont inspirées par un manque de connaissance, un manque de lumière. La preuve : quand vous vous trouvez dans un endroit obscur, vous ne vous sentez pas tranquille jusqu’au moment où vous pouvez allumer une lumière.
Tirons maintenant de cet exemple des conclusions pour le plan psychique : l’obscurité, c’est-à-dire l’ignorance, vous fait courir tous les dangers, et c’est pourquoi vous avez peur. Mais projetez la lumière, c’est-à-dire armez-vous des vérités nécessaires pour affronter les situations, votre peur disparaîtra. »

 

 

Pensée du mardi 18 août 2015

« Vous dites que vous voudriez bien vous conduire avec tous les humains comme s’ils étaient vos frères, mais c’est tellement difficile ! Bien sûr, c’est difficile, c’est même la chose la plus difficile au monde. Mais c’est aussi celle qui devient la plus nécessaire. Les progrès des sciences et des techniques ont donné à tous les habitants de la planète des moyens de plus en plus efficaces pour se manifester, entrer en relation ; et comme leur nombre ne cesse d’augmenter, s’ils ne font pas l’effort de maîtriser leurs tendances égoïstes, agressives, ainsi que leur besoin de domination, l’existence va devenir impossible.
Pour le moment, ceux qui ont compris cette situation sont très peu nombreux. La plupart, émerveillés par les moyens mis à leur disposition, tâchent d’en profiter sans se demander si ce qu’ils estiment utile et bénéfique pour eux l’est également pour les autres : ils en usent et en abusent, c’est toujours à qui sera le premier, le plus riche, le plus puissant ici ou là, et ils deviennent agressifs, cruels. Mais cela ne pourra pas durer longtemps : ce sont les conditions qu’ils ont eux-mêmes créées qui vont obliger les humains à développer des sentiments plus généreux, plus fraternels les uns pour les autres. »

 

 

 

 

Pensée du lundi 17 août 2015

« Avez-vous réfléchi à cette capacité qu’a la terre de transformer les déchets, les cadavres même qu’elle reçoit des règnes végétal, animal et humain, pour donner des arbres et des fleurs magnifiques, des céréales, des légumes et des fruits succulents ? De quels laboratoires alchimiques formidables elle doit disposer ! Alors, pourquoi ne pas prendre exemple sur elle ? Vous pouvez même lui demander de vous aider à réaliser ce travail de transformation en vous.
Vous voulez que je vous indique un exercice ? Quand vous allez marcher dans la nature, asseyez-vous ou allongez-vous par terre, creusez un petit trou, mettez-y un doigt et dites : « Ô terre, ma mère, toi qui m’as donné mon corps et qui me nourris chaque jour, je te remercie… Mais j’ai encore une demande à te faire : puisque tu as le pouvoir de transformer les matières les plus viles, accepte de prendre toutes mes impuretés, toutes mes souillures, pour travailler sur elles, et rends-les-moi comme une matière aussi transparente que le cristal. » Restez encore quelques instants dans le recueillement, puis remerciez la terre. »

 

 

 

Pensée du dimanche 16 août 2015

« L’amour est un des domaines où les humains se sentent les plus pauvres et démunis. Combien d’hommes et de femmes se plaignent d’être privés d’amour ! Mais pourquoi ? En réalité, ils sont plongés dedans, car l’amour circule partout dans l’univers : c’est une énergie cosmique d’une abondance et d’une diversité inouïes, et il ne tient qu’à eux de capter cette abondance.
Il existe des plantes qui n’ont pas besoin pour vivre d’enfoncer leurs racines dans le sol : elles puisent l’eau et la nourriture dans l’atmosphère, car elles possèdent une organisation différente des autres. Eh bien, comme ces plantes, les humains possèdent des centres spirituels capables de puiser l’amour dans l’atmosphère et dans le soleil. Mais ils l’ignorent et c’est dommage, car ils ne les développent pas et ils restent pauvres et malheureux. Qu’ils étudient donc la vie et la pensée des Initiés et des grands Maîtres qui ont travaillé à éveiller en eux-mêmes ces centres supérieurs, les chakras. Ils verront comment il est possible de puiser cette énergie de l’amour répandue partout dans la nature. Alors, ils vivront eux aussi dans la plénitude. »
 

 

 

Pensée du samedi 15 août 2015

Pensées et sentiments - la loi du choc en retour

"Les événements dont vous êtes chaque jour témoin ou acteur, ainsi que les personnes que vous rencontrez, vous inspirent certaines pensées et certains sentiments. Sachez que, d’après leur nature et la force que vous leur avez communiquée, ces pensées et ces sentiments suivent un chemin déterminé dans l’espace, puis ils retournent vers leur lieu d’origine, c’est-à-dire vous-même. S’ils sont justes, bons, généreux, ce sont des bénédictions qui viennent à vous, mais s’ils sont contaminés par un poison sorti de votre tête ou de votre cœur, ne vous étonnez pas de vous sentir empoisonné. Cela s’appelle le choc en retour, et c’est une loi qui agit pour le bien comme pour le mal.
Bien sûr, même si vous êtes un disciple de la Science initiatique, vous n’arriverez pas du jour au lendemain à contrôler vos pensées et vos sentiments ; mais l’essentiel, c’est que vous preniez de plus en plus conscience de l’importance de cette question. Après quelque temps, non seulement vous serez maître de votre vie psychique, mais lorsque des influences nocives venues de l’extérieur tenteront de vous attaquer, vous serez capable de les repousser."

 

 

 

Pensée du vendredi 14 août 2015

« Si l’on a vraiment besoin d’être compris et apprécié des autres, il est préférable de bien choisir ceux dont on souhaite avoir l’estime. Vous direz : « Oh, nous savons cela. » En êtes-vous si sûrs ? Êtes-vous sûrs que, pour vous attirer l’approbation des gens ou leurs applaudissements, vous ne faites jamais rien contre la justice et la bonté ?
Quand vous vous associez à des critiques et à des moqueries, que faites-vous ? Au fond de vous-même, vous savez bien que ces critiques et ces moqueries sont souvent exagérées, mais afin de plaire aux autres, non seulement vous riez mais vous y ajoutez même votre grain de sel. Et dans les domaines artistique et politique, combien se laissent aller à des compromissions pour avoir du succès ! Être apprécié des sages, ce n’est pas intéressant, ils sont si peu nombreux ! On n’a là qu’un maigre public ou très peu de voix aux élections. Mais cela vaut-il la peine de s’avilir pour ce genre de succès ? »

 

 

 

 

Pensée du jeudi 13 août 2015

Les Limites - leur nécessité : différents exemples

"Il est dit dans le livre des Proverbes qu’avant de créer le monde Dieu commença par tracer un cercle pour en fixer les limites. Et tout ce qui existe ne fait que confirmer combien les limites sont nécessaires, indispensables à la création et à la conservation des choses et des êtres. La cellule est entourée d’une membrane, le cerveau est enfermé dans la boîte crânienne, etc. Et quelle est la fonction de la peau ? Elle sert de limite. Observez les choses autour de vous, partout vous trouverez la répétition de ce cercle que Dieu a tracé comme limite à sa création. Si on n’enferme pas un parfum dans un flacon, il s’évapore. Quand on construit une maison, on doit d’abord la délimiter par des murs. Sans murs, où serait la maison ?
Il en est de même dans le plan spirituel. Là aussi des limites sont nécessaires. Avant d’invoquer les esprits lumineux afin qu’ils participent à son travail, le mage s’entoure d’un cercle ; il fixe les frontières du territoire à l’intérieur duquel il va opérer. Quant au disciple, il doit également apprendre comment, par la pensée, tracer chaque jour autour de lui, un cercle de lumière. Privé de ce cercle, ses énergies spirituelles s’éparpillent et il n’est plus à l’abri."

 

 

 

 

Pensée du mercredi 12 août 2015

les Ennemis : on se protège d’eux par l’amour -

"Il vous arrive de rencontrer des personnes qui vous sont hostiles, et vous cherchez comment vous protéger. La meilleure défense est de trouver quelque chose en elles qui vous les fasse au moins un peu apprécier. Si vous les haïssez, il se produit des déchirures dans votre aura, et par ces déchirures une communication s’établit avec tout ce qui est négatif dans ces personnes : vous recevez ainsi des éléments nocifs qui, une fois entrés en vous, commencent à vous détruire.
Pourquoi croyez-vous que Jésus a dit : « Aimez vos ennemis » ? Parce qu’il voulait que nous soyons gentils, charitables envers ceux qui nous font du mal ? Pas du tout, mais parce qu’il connaissait les grandes lois de la vie. Il savait que la haine rend vulnérable. Pour se défendre, il faut entrer dans la forteresse imprenable de l’amour divin. L’amour est la plus grande protection contre les ennemis. Aimer ses ennemis est une des choses les plus difficiles à réaliser, mais c’est la seule arme efficace contre eux."

 

 

 

 

Pensée du mardi 11 août 2015

l’Or, condensation de la lumière solaire -

"Si l’or possède une valeur très réelle, c’est parce qu’il vient du soleil, il est la condensation de la lumière solaire. Le soleil produit l’or éthérique et la terre le fixe : depuis des milliards d’années, ses rayons traversent l’espace et pénètrent jusque dans les profondeurs de la terre où des entités travaillent à leur matérialisation. Et c’est là, maintenant, que nous pouvons cueillir l’or, comme on cueille en été les fruits d’un arbre quand ils sont mûrs.
Les humains se battent pour l’or, ils se tuent pour l’or, mais ce n’est pas ce que veut le soleil. Le soleil veut réaliser quelque chose de bon, de glorieux en eux par l’intermédiaire de l’or. Depuis qu’ils le voient briller au-dessus de leur tête, s’ils avaient fait l’effort de comprendre ces projets du soleil, ils sauraient maintenant utiliser les énergies bénéfiques qu’il diffuse dans l’espace, non seulement pour leur santé physique, mais aussi pour l’épanouissement de leurs corps spirituels. Car il est possible de remonter le processus de condensation de l’or pour retrouver, à la source, la lumière, la chaleur et la puissance du soleil."

 

 

 

Pensée du lundi 10 août 2015

« Aimer et être aimé, donner de l’amour et en recevoir, voilà ce dont les humains ont le plus besoin. Et la vérité, c’est qu’ils ont encore plus besoin d’aimer que d’être aimés. Oui, aimer, car c’est leur amour qui les vivifie, qui les inspire. Aimer est la plus grande source de bénédictions. C’est pourquoi n’empêchez jamais votre cœur d’aimer. Aimez toute la création, toutes les créatures, en cherchant toujours la meilleure expression à donner à votre amour.
Mais avoir de l’amour pour toutes les créatures ne doit pourtant pas vous dispenser d’être prudent. Si vous exposez trop cet amour, vous courez le risque qu’on abuse de vous. Donc là, c’est la sagesse qui doit venir aussi dire son mot. Elle vous apprendra comment faire preuve de réserve sans pour autant étouffer votre amour. Il vaut mieux, souvent, garder cet amour secret afin qu’il puisse faire son travail bénéfique sur vous et sur les êtres. »

 

 

 

 

 

Pensée du dimanche 09 août 2015

se Priver pour être dans l’abondance -

"Pour vivre dans l’abondance il faut savoir se priver. C’est ce qu’a compris le sage. Il se dit : « Je me priverai de quelques grains de blé, cela me permettra d’en récolter des milliers. » Au lieu de manger ces grains, il les sème, et bientôt voilà tout un champ à moissonner. Tandis que celui qui n’a pas cette sagesse mange tous les grains, et après quelque temps, il ne lui reste plus rien, il est dans la misère. On a besoin de manger, mais pas tout, il faut semer le reste.
Ces grains dont je vous parle là, ce sont vos pensées et vos sentiments que vous devez apprendre à semer. Les pensées et sentiments peuvent en effet faire un travail pour le bien de tous, mais à condition de ne pas les manger, c’est-à-dire de ne pas les mettre au service d’intérêts égoïstes. Celui qui sait se priver fait des récoltes tellement abondantes que non seulement il ne manque jamais de rien, mais il peut nourrir aussi des quantités de créatures dans le monde."

 

 

 

 

Pensée du samedi 08 août 2015

les Pensées et les sentiments des humains sont une nourriture pour les créatures du monde invisible -

"En observant les insectes, on peut faire des découvertes très intéressantes concernant notre vie psychique. Un exemple : si on laisse traîner un peu de nourriture sur une table, très vite après, des insectes (mouches, fourmis, guêpes, etc.) sont là. Comment peuvent-ils découvrir, à distance, la présence de ces miettes de nourriture ? Mais si on les enlève, ils s’en vont.
Le même phénomène se produit aussi dans le plan psychique. Car dans le plan psychique aussi il existe toutes sortes de « bestioles » qui sentent de loin les impuretés que les humains laissent traîner en eux ; elles sont attirées et elles arrivent pour s’en nourrir. Partout, dans tous les domaines, tout est nourriture pour les uns ou pour les autres. Les entités malfaisantes, ténébreuses, ont besoin de manger, et les entités lumineuses également. Alors, soyez vigilant, demandez-vous à quelles entités vos pensées et vos sentiments vont servir de nourriture."

 

 

 

Pensée du vendredi 07 août 2015

« Au moment où les événements se produisent, nous ne pouvons pas savoir si, avec le temps, ils se révéleront heureux ou défavorables pour nous. Combien de circonstances que les gens pensaient heureuses ont été finalement la cause de leur effondrement, alors que des épreuves se sont, à la longue, révélées très bénéfiques ! Ce n’est donc pas dans l’instant que l’on peut juger du bonheur ou du malheur ; pour se prononcer il faut attendre.
Devant chaque situation désagréable ou douloureuse, prenez donc l’habitude de vous dire qu’au bout du chemin, c’est peut-être un bonheur qui vous attend. Ne perdez pas votre temps dans des plaintes ou des révoltes, remerciez plutôt le Ciel. En disant « merci », vous libérez en vous des énergies qui vont vous aider à faire face. Oui, voilà la puissance du mot « merci » : il s’attaque déjà à l’obstacle qui était en train de se dresser et il neutralise les poisons que la tristesse, la colère, le découragement commençaient à distiller en vous. »
 
 

 

 

 

Pensée du jeudi 06 août 2015

la Collectivité - nous évoluons au fur et à mesure que nous prenons conscience d’en faire partie

"Pourquoi est-il si difficile pour les humains de vivre en société ? Parce qu’ils n’ont pas suffisamment d’attention et de respect les uns pour les autres. Aussi la vie collective, telle qu’elle est pratiquée dans une fraternité spirituelle, est pour ses membres une occasion magnifique de se développer et d’élargir leur conscience. Celui qui mène une vie solitaire peut être égoïste, capricieux, il n’y a là, à côté de lui, personne pour qui il doit chercher à surveiller et à améliorer sa conduite. Mais dès qu’il commence à avoir affaire aux autres, alors là, quels efforts… et que c’est difficile !
Le signe de l’évolution d’un être humain, c’est la prise de conscience d’appartenir à un ensemble beaucoup plus vaste que lui, dont il veille à ne pas troubler l’harmonie par son activité, ses pensées, ses sentiments, son bruit intérieur. Vous direz : « Comment, son bruit intérieur ? » Oui, tout bruit est le résultat d’une dissonance, et le bruit que font intérieurement les humains avec leurs sentiments, leurs tourments, leurs révoltes, trouble l’atmosphère psychique. Celui qui fait du bruit ignore qu’il se fait aussi du mal, car un jour ce bruit apparaîtra en lui sous la forme de troubles psychiques ou même physiques."

 

 

 

 

 

Pensée du mercredi 05 août 2015

la Montagne - retrouver en nous les trésors qu’elle contient

"Quand vous allez dans la montagne, vous arrêtez votre regard sur les forêts, les sources, les lacs, les sommets… Mais la montagne, c’est aussi des grottes, des rivières souterraines, des cavernes profondes, pensez-y quelquefois, ainsi qu’à leurs habitants, afin d’entretenir avec eux des relations d’amitié.
Les montagnes ne sont pas uniquement des amoncellements de terre et de roches, elles sont les réceptacles d’immenses trésors : les cristaux, les pierres et les métaux précieux, sur lesquels veillent et travaillent de puissantes entités. Je ne vous dis pas cela pour que vous vous aventuriez dans des grottes, et qu’armés de pics et de pioches, vous alliez creuser des galeries dans l’espoir de trouver des filons d’or ou d’argent. Non, soyez attentif au côté symbolique, vivant, des montagnes afin de les gravir, ou bien de creuser en vous-même pour découvrir des trésors spirituels."

 

 

 

Pensée du mardi 04 août 2015

« Pourquoi je me réjouis de vous rencontrer chaque jour ? Parce que je vois l’avenir magnifique qui vous attend et que je veux vous aider à créer cet avenir. Vous ne le soupçonnez pas encore, mais moi je le vois. Si je m’arrêtais uniquement à ce que vous êtes aujourd’hui, est-ce que seulement je vous supporterais ? Ce n’est pas sûr. Et vous, si vous ne vous supportez pas les uns les autres, c’est que vous ne savez pas comment vous regarder en vous projetant dans cet avenir.
Moi, je serai toujours heureux de vous rencontrer, parce qu’au-delà de votre présent je vois votre avenir. Où sont vos pensées, vos sentiments, autour de quoi ils tournent, ce que vous souhaitez maintenant, évidemment je le vois aussi un peu. Mais c’est surtout votre avenir lointain que j’envisage, comment vous parviendrez un jour à vous identifier avec votre nature divine, et c’est pourquoi je ne cesserai jamais de vouloir vous aider. »
 
 
 

 

Pensée du lundi 03 août 2015

Les Mains, instruments de notre évolution -

"Notre main n’est pas seulement cet organe qui nous permet de toucher, de saisir des objets ou des créatures ; elle est un résumé de notre être entier, et tous nos organes y sont représentés. Bien sûr, c’est là une idée étrangère à la plupart des anatomistes, mais un jour ils découvriront combien les mains ont été intelligemment conçues. Elles sont aussi très sensibles et l’on devrait plus souvent tenir compte de leurs avertissements. Parfois, elles vous préviennent que vous allez tomber malade, mais vous ne faites pas attention, vous ne remarquez pas qu’à l’extrémité de vos doigts un changement s’est produit dans les courants.
C’est en grande partie grâce à sa main que l’homme a réussi à dominer la matière, mais elle a aussi un rôle à jouer dans le plan spirituel. Ce pouvoir qu’a la main d’envoyer des ondes bénéfiques dans l’espace ou de désagréger les courants nocifs, est à l’origine de certaines pratiques magiques, mais il est cependant dangereux de se livrer à ces pratiques sans connaissances préalables."

 

 

 

Pensée du dimanche 02 août 2015

le Confort est préjudiciable à notre santé physique et psychique -

"Avoir toujours quelque chose de nouveau à apprendre, toujours des efforts à faire, c’est à cette condition qu’on reste jeune et vivant.
À notre époque, malgré les immenses progrès de la médecine, des maladies que l’on ignorait autrefois apparaissent dans les pays industrialisés et prospères. Pourquoi ? Et pourquoi tant de personnes souffrent de dépression, d’angoisses et de troubles nerveux ?… Parce que, même si elles acceptent de faire certains efforts, elles sont toujours à la recherche d’une vie de confort, de plaisirs, et que les moyens pour les satisfaire ne manquent pas. Mais voilà que, dans la nature, ce programme d’une vie facile n’est inscrit nulle part, car le confort, les plaisirs introduisent en l’homme les germes de la maladie : les cellules deviennent paresseuses, elles n’éliminent plus les toxines, elles se laissent empoisonner, et physiquement comme psychiquement l’homme perd ses capacités de résistance. Chassez donc de votre tête cet idéal de vie facile qui est en réalité porteur de mort."

 

 

 

Pensée du samedi 1 août 2015 

l’Attente - joie que l’on retire à savoir la prolonger

"Est-ce que vous savez attendre ?…. Oui, attendre, afin de puiser des éléments bénéfiques dans les quelques moments qui précèdent l’arrivée d’un événement heureux. Vous attendez, par exemple, la lettre d’un parent, d’un ami… Enfin, elle arrive, quelle joie ! Mais comme vous êtes impatient, vous vous dépêchez de l’ouvrir et voilà votre joie envolée, car cette lettre, que contenait-elle ? Souvent, rien de très extraordinaire. Mais c’est l’attente qui était extraordinaire. Oui, si vous attendez un peu en imaginant ce qu’elle pourrait contenir, vous goûtez des moments uniques que vous pouvez prolonger aussi longtemps que vous le désirez. Mais voilà, on est faible, on est tenté, on ne sait pas résister et on détruit sa joie.
La lettre n’est ici qu’un exemple parmi beaucoup d’autres pour vous faire comprendre le pouvoir que vous avez d’entretenir la joie en vous. Vous avez un projet qui vous tient à cœur : tandis que vous travaillez à sa réalisation, là encore vous pouvez vous réjouir de ce que vous vivez par avance dans votre pensée, votre cœur, votre âme. Les projets une fois réalisés, on est déçu souvent, on en attendait beaucoup plus."

Voir les commentaires

commentaires

delaire 06/08/2015 07:40

Bonjour,
J'ai lu vos observations sur la vie et j'apprécie. Seulement,il est parfois difficile dans nos sociétés d'être autrement,sans tomber dans le néant existentiel. Oui, la forêt et ses différents visage comprend le monde des grottes parfois habitees,aux sculptures rupestres . Mais les ermites se font rares car tout le monde rejoint la cité qui parait hors des solitudes. L'homme craint la solitude et pour manger se nourrit des restes de la bonne société. La forêt ,c'est plus de cinquante vibrations différentes suivant nos regards, que je décrit en mon ouvrage "les forêts sont la musique de la Terre".
J'aime bien vos écrits car il sont sages pour moi,même si je suis un croyant peu engagé.
Difficile chemin que celui de la Foi,surtout si on est mélangé en une société active . J'éssaie de tout ménager et ne pas casser pour construire bien moins.Je connais la formule marcher sur des oeufs parfois. Remerciements

Rose du Sud 08/08/2015 08:57

Merci pour le commentaire, oui ces messages pour moi, sont d'une grande sagesse.
Belle journée
Roselyne

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog