Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-09-26T08:47:00+02:00

la "fausse" spiritualité ...

Publié par Rose du Sud

Source de l'image 

http://www.chaos-controle.com/archives/ascension_et_eveil/index.html

 

Lorsque l'on parle de spiritualité et ou de l'éveil, on utilise là déjà un concept qui pointera différemment selon qui l'entend.

 

Il existe, dans l'ombre de la lumière spirituelle, manifestement trop rarement dénoncée, une pâle et bien triste copie de celle-ci, visant à la vampiriser et à en faire un mot de passe pour se permettre toutes ses dérives personnelles.

 

Sous couvert de non-dualité, on déplore et délaisse alors la misère et la souffrance humaines, comme un dessein de Dieu dont nous n'aurions pas la prétention de percer le mystère;


On se gargarise de formules toutes faites, de dictons déformés, on adapte les anciens discours à nos nécessités individuelles pour s'y retrouver, et dès lors qu'on fait une manipulation habile de toute cette soupe, on se permet d'en nourrir les brebis égarées assoifées de soumission et d'obéissance pour s'extraire elles aussi de leurs inextinguibles douleurs d'existence.


Cela se manifeste par des exhibitions publiques d'un tel savoir, et par un business liant le tout, à l'image et au niveau de la pornographie, qui finit toujours d'une manière ou d'une autre à parvenir à intruser et inoculer son message dévoyé, au plus innocent et tendre de notre ignorance. Alors que l'ignorance s'annihile sans délai par la connaissance d'un vécu authentique, les discours la laisse se gonfler de certitudes et de jugements, hérités de celui en qui je place ma confiance pour qu'il me sauve de ma misère intérieure. Ainsi l'auto-proclamé Maître spirituel est nourri du même breuvage qu'il propose et bien sincèrement, il est bien sincère.


Ce qui mérite peut-être encore une remarque, c'est que la suffisance inextricable de mon ego, en étant le principe même, est maintenue par cette idée d'héritage humain, que mon ascendance ultime et intime serait Homme.

 

Tant que je me prends pour l'enfant de mes parents, l'être issu d'une culture, de conditionnements, et de circonstances particulières, je les perpétue à travers mes croyances et mes expériences qui les reflètent à la perfection, de manière à ce que je n'en sorte jamais, ni moi ni mes descendants. L'état actuel de nos sociétés le montre fort bien...


Lorsque je retrouve un vécu authentique inaliénable au fond de mon coeur, je retrouve ma véritable origine, qui est sans rapport avec le monde, et sans distance avec le divin et le sacré manifesté par le monde.

 

Si je me résume toute entière à ce corps perçu, et que je me limite à son niveau organique, je ne percevrais mes origines qu'à travers lui sans aucun accès à ce qui l'engendre véritablement lui-même à tout instant.

 

Le gourou, le maître, l'objet adoré, appartient au monde de la forme.

 

Lorsque je me familiarise au sans-forme à partir de quoi je suis perçue moi-même, je ne suis plus en mesure d'être agie par les croyances et les certitudes, aussi raffinées soient-elles.

 

Je retrouve une liberté qui m'est propre, seule capable de différencier une prison d'avec l'air frais et sauvage du matin.

 

C'est là ma seule issue, s'assoir sur le bord sec de la dune, plutôt que s'agripper douloureusement aux rochers submergés au rythme des marrées.

 

Seule la liberté éveille la liberté.

 

Et rien ne l'empêche.

 

Source :

http://ecoute-en-soi.over-blog.com/

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog