Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-03-24T09:26:24+01:00

La vraie grandeur, selon Abdu’l-Baha ...

Publié par Rose du Sud

Abdu'l-Baha

 

(de A.Q. Faizi, Main de la Cause)

 

Voici quelque chose qu’Abdu’l-Baha a dit pour faire comprendre ce qu’il entend par « être vide de soi et de tous les désirs égoïstes, de la passion et de l’ego ». Après avoir été libéré de prison (pour sa foi), Abdu’l-Baha a voyagé en Europe & en Amérique pour propager la foi de son père ; Baha’u’llah.

 

Un prince persan ; Zillu Sultan, fils du sháh Nàsiri’d-Din, était en Europe en même temps que lui et un jour, il alla trouver Abdu’l-Baha et lui dit ; « Je suis venu pour vous poser une question. Regardez-moi, mon chapeau est couvert de diamants, mes vêtements portent toutes sortes de bijoux, et pourtant, quand je marche dans la rue, personne ne me regarde ou ne fait attention à moi. Et quand vous marchez dans les rues, avec les vêtements les plus simples du monde, tout le monde vous fait place. Ils viennent à vous. Il y a toujours des centaines de personnes à votre porte. Je veux savoir pourquoi. »

 

Abdu’l-Baha le connaissait et savait que ce prince avait fait condamner et tuer beaucoup de bahá’ís. Donc, il lui dit: «Votre Altesse, veuillez vous asseoir et je vais vous raconter une histoire ». Le prince s’assit. Le Maître dit: « . Un jour, un homme sage traversa la place d’une certaine ville et trouva l’une des personnes les plus riches de cette ville sombre et triste, ruminant son chagrin dans le coin de la place, il alla vers lui et lui demanda: Quel est votre problème ?

 

L’homme répondit : « j’ai assez d’argent pour être le plus grand marchand dans cette ville, mais je ne suis pas satisfait. Je veux être plus grand que cela ‘. Le sage dit alors : Par exemple, que voudriez-vous être ? Le marchand répondit qu’il voulait être le gouverneur de cette ville.

 

Le sage rétorqua : Si je vous fais gouverneur de cette province, pas de la ville, mais de l’ensemble de la province, serez-vous satisfait ? S’il vous plaît, sondez votre coeur et donnez-moi une réponse véridique ».

 

L’homme réfléchit, puis il dit : « Honnêtement, je ne serai pas satisfait. Je veux être ministre ».

 

« Je vais vous faire ministre, dit le sage, mais donnez-moi une autre réponse honnête ; serez-vous satisfait ? »

 

Après cela, le marchand voulait être roi du pays, et l’homme sage dit : « Je ferai de vous le roi, et ensuite, serez-vous heureux et satisfait ? Ou voulez-vous quelque chose au-delà ? »

 

L’homme répondit : « Après cela, il n’y a rien ».

 

Abdu’l-Baha dit alors au prince : « Votre Altesse, je suis ce rien.  »

 

(Source: http://bahai-library.com/faizi_australia_1969 )

 

 

Evolution, Spiritualité, Développement personnel etc

 

https://www.facebook.com/groups/194807740597322/

 

Groupe secret, si vous aviez envie d'en faire partie,

merci de m'envoyer un Mp 

 

ma page

Rose Lyne du Sud

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog