Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-07-04T10:47:50+02:00

Compassion - Jean-Claude Guillebaud se demande pourquoi l'homme a toujours fait et aimé faire la guerre ?

Publié par Rose du Sud

 

Compassion

 

"A ceux qui se demandent quel sorte de manque ronge silencieusement nos sociétés, il faut répondre : la compassion.
 

Cette sollicitude spontanée que les bouddhistes appellent la maitri
et qui est assez proche, au fond, de l'agapê des chrétiens.

 

Aujourd'hui, on a beau prendre la réalité contemporaine par tous les bouts, une évidence crève les yeux :
 

la compassion est en train de quitter notre monde.
A petits pas. Insidieusement.

 

Or, avec la compassion, c'est le bonheur de vivre qui s'en va.
Disons même la gaieté.

 

Nos rires deviennent tristes.
 

Notre sérieux est navrant.
 

Nos prudences sont moroses.
 

Nos "fêtes" sont sans lendemain.
 

Nos plaisirs sont boulimiques et plutôt enfantins.
 

Tout se passe comme si la frénésie jouisseuse de l'époque cachait une sécheresse de cœur et une stérilité de l'esprit.

 

La gaieté véritable, celle que nous sommes en train de perdre,
c'est celle de l'aube, des printemps, des projets.

 

Elle se caractérise par une impatience du lendemain,
par des rêves de fondation,
par des curiosités ou des colères véritables :
celles qui nous "engagent".

 

Cette vitalité joyeuse ne doit pas être abandonnée à la contrebande des amuseurs médiatiques ou des clowns politiciens."

 

Paroles partagées par Jean-Claude Guillebaud lors d'une conférence en 2015 à Briec-de-l'Odet

 

Photo Arielle Bernheim

Aurons-nous assez de cran et de calme pour regarder en face les monstres qui nous habitent ?

La guerre est une prodigieuse énigme dont le feu, une fois encore, revient nous tourmenter.

 


Mêlant sa propre histoire de fils d’officier et d’ancien reporter de guerre à son talent d’analyste, Jean-Claude Guillebaud se penche sur cette vérité encombrante, brutalement ressurgie du fond des ténèbres :

l’homme a toujours fait et aimé faire la guerre.

 

Convoquant ses souvenirs et ses lectures, retournant sur les lieux des grandes batailles, scrutant toutes les époques, il enquête sur cette effroyable passion qui nous fascine et nous répugne tout à la fois.

 

Ce voyage au bout de la violence, comme un miroir qu’il nous tend, apporte un éclairage engagé et précieux sur les événements contemporains.

 

par France Info

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog