Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-05-31T08:00:00+02:00

Pensées du Jour - Omraam Mikhaël Aïvanhov - Mai 2012

Publié par Roselyne
aivanhov.jpg
 
Editions Prosveta
  
Qui était il ?   
 
Témoignages de personnes l'ayant connu :
 
 
 
   
 Pensée du jeudi 31 mai 2012    
Vie et jeunesse - pour les conserver, donner la première place à l’esprit

"Même si on ne peut pas se réjouir à l’idée de mourir ou de voir mourir les êtres que l’on aime, il faut apprendre à considérer la mort comme une bienfaitrice : elle permet aux êtres de se libérer pour aller vivre plus loin, plus haut. Les Initiés, qui connaissent les plans de l’Intelligence cosmique, acceptent la réalité des deux principes de vie et de mort, et ils s’efforcent de travailler avec le principe de vie qui purifie, embellit, illumine. Le principe de vie est plutôt d’ordre mental et spirituel, et celui qui s’efforce de l’alimenter par des pensées justes, des sentiments généreux, peut retarder l’action du principe de mort.
Bien sûr, même en faisant ce travail, nous ne pourrons jamais échapper à la vieillesse et à la mort, il ne faut pas se faire d’illusions. Mais si nous apprenons à donner la prépondérance à l’esprit, c’est lui qui entretiendra l’activité en nous et qui nous donnera la souplesse et la joie. Le secret de la vie et de la jeunesse, la vraie, c’est de ne jamais s’arrêter dans sa marche vers le sommet des montagnes spirituelles."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 Pensée du mercredi 30 mai 2012  
Amour - ne jamais l’attendre, mais aimer

"Si vous attendez toujours qu’on pense à vous, qu’on vous comprenne, qu’on vous aide, qu’on vous aime, vous ne serez jamais heureux, car tout le monde a ses soucis, ses problèmes. Quelqu’un sera peut-être près de vous un moment, mais le moment suivant il sera occupé ailleurs et vous devrez vous débrouiller seul. C’est pourquoi je vous dis : ne comptez pas tellement sur les autres, car leur attention, leur amitié, leur amour sont des choses trop incertaines. Un moment, vous vous sentirez compris, soutenu, mais le moment suivant, que va-t-il se passer ?
Il ne faut rien attendre des autres, et surtout pas leur amour. Il peut venir, bien sûr, il peut venir même sans arrêt ; s’il vient, il sera le bienvenu, et vous remercierez le Ciel, mais il ne faut pas l’attendre. Voulez-vous être heureux ? Ne demandez pas d’être aimé, mais aimez, vous, jour et nuit, et vous serez sans arrêt dans le bonheur. Peut-être qu’un jour il vous tombera dessus un amour formidable… Oui, pourquoi pas ? Cela peut venir, mais ne l’attendez pas."                         

 

 Pensée du mardi 29 mai 2012  
Enfants - leur sensibilité au monde invisible et leur mémoire de temps révolus

"Au cours de leurs premières années, les enfants vivent en contact avec les êtres invisibles, ils leur sourient, ils ont des conversations avec eux, écoutant et répondant. Mais quand ils en parlent aux adultes, et en particulier à leurs parents, ceux-ci n’y prêtent pas attention ou les font taire : qu’est-ce que c’est que ces inventions ? Pourtant, s’ils acceptaient d’écouter les récits de ces enfants et les interrogeaient, ils auraient des révélations étonnantes ; ils se privent là de quelque chose de très précieux.
Ce n’est peut-être pas le cas pour tous, mais certains enfants ramènent avec eux les souvenirs d’époques lointaines où les humains considéraient toute la nature comme un organisme vivant avec lequel ils étaient en relation constante. Cette mémoire subsiste généralement jusqu’à l’âge de sept ans, puis elle s’estompe à mesure qu’ils grandissent, mais aussi à cause de leur éducation, du langage et de l’attitude des adultes ; plus tard ils rient même en repensant à ces enfantillages, qui n’étaient, croient-ils, que le produit de leur imagination. Pourtant, c’étaient là les vestiges d’un passé inscrit dans leur âme, et c’est dommage qu’ils les laissent s’effacer."      

 

   
 Pensée du lundi 28 mai 2012  
Soleil - comme lui certains êtres envoient leur lumière et leur chaleur à travers l’espace

"Regardez le soleil, méditez sur le soleil en prenant conscience que depuis des millions d’années il éclaire et réchauffe la terre ainsi que les créatures qui la peuplent. Et il le fait sans s’inquiéter de savoir qui se réjouit de ses rayons et les reçoit avec reconnaissance, et qui continue à dormir dans les caves. Il n’est ni vexé ni furieux que les humains n’aient même pas pris conscience qu’ils lui doivent la vie, il continue à briller en leur donnant ses bénédictions.
Comme le soleil, il existe des êtres qui envoient leur lumière et leur amour à travers l’espace, et eux non plus ne se préoccupent pas de savoir si les créatures en bénéficient ou non. Ils se sentent heureux, comblés, toute leur joie est de distribuer leurs richesses dans l’univers entier. Ils ont compris que le plus grand bonheur est celui que le soleil est en train de sentir et de vivre : briller, éclairer et chauffer."                       

 

 Pensée du dimanche 27 mai 2012  
Pentecôte - interprétation de la descente du Saint-Esprit sur les apôtres

"Le dimanche de Pentecôte, les chrétiens commémorent la descente du Saint-Esprit sur les apôtres sous la forme de langues de feu. En réalité, cette descente du Saint-Esprit est un événement symbolique que l’on retrouve, sous une forme ou sous une autre, dans toutes les religions. Puisqu’il est dit que le Saint-Esprit est descendu sur les apôtres, on peut croire qu’il est une entité extérieure à l’homme. Mais en réalité, non, le Saint-Esprit, c’est son Moi supérieur, c’est-à-dire le symbole de tout ce qui est lumineux, puissant, divin en lui. Dire que l’homme reçoit le Saint-Esprit signifie que son propre esprit prend possession de lui, son propre esprit qui est son Moi supérieur.
Le Moi supérieur fait partie de l’homme, mais il ne peut pas encore descendre en lui pour se manifester tant que l’homme n’a pas débarrassé le chemin des impuretés qui l’obstruent. Le jour où il se purifiera véritablement, où il parviendra à la véritable sanctification, le Saint-Esprit, son Moi supérieur, puissant, lumineux, rayonnant, descendra en lui pour y accomplir des merveilles."        

                 

 Pensée du samedi 26 mai 2012  
Découragement - rupture du lien qui doit exister entre nos deux natures terrestre et céleste

"Le découragement qu’il nous arrive d’éprouver parfois est un signe que le lien qui doit exister entre nos deux natures, terrestre et céleste, est rompu en nous. La nature terrestre est comme une matière que la nature céleste doit sans cesse éclairer, vivifier. La nature terrestre nous tire vers le bas, alors que la nature céleste nous entraîne vers les hauteurs. C’est pourquoi, au moment où la nature terrestre parvient à se soustraire au pouvoir de la nature céleste, il se produit en nous comme une chute, un effondrement.
Pour maintenir ou rétablir le lien entre nos deux natures, nous devons, à la manière des alchimistes, apprendre à travailler avec le feu. C’est le feu, le feu sacré de l’amour divin qui soude notre nature inférieure à notre nature supérieure, à condition que nous ne nous arrêtions jamais de souffler sur lui."                         

 

 Pensée du vendredi 25 mai 2012  
Clairvoyance - danger de la développer sans s’être préalablement purifié

"Vous pouvez trouver beaucoup de livres qui vous enseignent des méthodes pour devenir clairvoyant : regarder dans une boule de cristal ou un miroir magique, utiliser certaines plantes, se faire hypnotiser, etc. Mais ces méthodes sont souvent dangereuses, surtout si vous cherchez à développer la clairvoyance avant d’avoir travaillé sur la pureté. Oh, bien sûr, on peut devenir clairvoyant sans s’être purifié ; développer la clairvoyance n’est pas tellement difficile. Seulement, si vous n’êtes pas pur, ce n’est pas le monde divin que vous verrez, mais les entités ténébreuses qui rôdent autour des humains ; vous verrez la méchanceté, la trahison, le mensonge ; vous verrez les catastrophes qui se préparent. Autrement dit, vous ne pourrez voir que des réalités qui correspondent au niveau que vous avez vous-même atteint, ou à peine davantage.
Jésus disait : « Bienheureux les cœurs purs car ils verront Dieu. » La meilleure méthode pour obtenir la vraie clairvoyance, la vision du monde divin, c’est de travailler sur la pureté et l’amour spirituel."                              

 
 Pensée du jeudi 24 mai 2012  
Artistes et intellectuels - réagissent différemment aux critiques

"Le cœur et l’intellect n’ont pas les mêmes exigences, chacun doit être nourri différemment et doit donc s’exercer différemment. Les artistes chez qui le cœur, la sensibilité sont particulièrement développés, ont besoin d’être encouragés ; ils souffrent de la critique. Combien d’artistes sont morts d’avoir été incompris ! Au contraire, penseurs et philosophes se renforcent par la critique, car l’intellect progresse à travers les oppositions et les obstacles. Le propre de l’intellect est de trouver de nouveaux arguments, de nouvelles solutions, il cherche des occasions de s’exercer, et la critique lui fournit ces occasions. Les affrontements ne lui font pas peur, il est construit pour résister.
Donc, celui qui s’exprime par le sentiment a besoin d’être encouragé, loué. Mais ne félicitez pas trop celui qui vit dans le monde de la pensée, car vous l’endormirez, il n’avancera plus."                         

 Pensée du mercredi 23 mai 2012  
Sagesse - et connaissances livresques : l’or et les billets de banque

"La différence entre la vraie connaissance et les connaissances livresques est la même qui existe entre l’or et les billets de banque. Les billets ne sont pas toujours valables, ils peuvent même perdre toute valeur à la suite de troubles politiques ou sociaux. Tandis que l’or ne perd jamais sa valeur, quelles que soient les circonstances. C’est pourquoi celui qui possède de l’or ne sera jamais dans la misère.
Comme les billets de banque, les connaissances livresques peuvent, dans certaines circonstances, ne plus vous être d’aucune utilité. Tandis que si vous possédez les connaissances que vous donne la sagesse, cette sagesse qui est fondée sur une expérience personnelle, vivante, alors là vous avez de l’or. Dans toutes les circonstances, dans toutes les conditions, ce savoir reste valable, il éclaire votre chemin, il vous donne des solutions, et il vous apporte la paix."                          

Pensée du mardi 22 mai 2012  
Agressions - on ne peut y résister qu’en s’élevant dans l’échelle des êtres

"Ce qui est fin, délicat, subtil, ne semble pas au premier abord pouvoir résister aux agressions. Mais regardez ce qui se passe dans les différents règnes de la nature. En apparence, les pierres sont les plus résistantes ; mais en réalité, les plantes savent mieux se défendre que les pierres, car elles sont vivantes, et les animaux mieux que les plantes car ils se déplacent. Quant aux humains, ils ont encore bien plus de moyens d’échapper aux conditions difficiles, mais comme ils n’ont pas appris à utiliser la pensée pour travailler sur leur propre matière pour l’affiner, la purifier, ils sont toujours à la merci des circonstances, ainsi que des forces et des entités du monde invisible.
Si vous montez très haut dans l’échelle des êtres, vous trouverez des créatures qui ont tellement purifié leur corps, tellement intensifié leur vie, qu’elles sont devenues insaisissables : on ne peut ni les capturer, ni les limiter. Et au-dessus de toutes ces créatures, il y a le Seigneur qui est absolument insaisissable, tellement insaisissable qu’on ne peut même pas Le concevoir."               

Pensée du lundi 21 mai 2012  
Attention - aux plus petites choses de la vie quotidienne

"Comme la plupart des gens, vous avez tendance à trouver que les autres ne sont pas suffisamment attentifs envers vous. Mais vous-même, n’êtes-vous pas négligent ? Est-ce que vous donnez votre attention à chaque être, à chaque chose ? Même une fleur, quand vous devez la planter ou l’arroser, montrez-lui de l’attention. Vous direz que, pour elle, que vous soyez attentif ou pas, cela ne change rien, car elle ne sent rien. Eh bien, justement, vous vous trompez… Et puis, ce n’est pas tellement pour elle que vous devez agir ainsi, mais pour vous-même, car c’est vous qui gagnez une vertu, une qualité. Vous faites un geste d’attention, de respect, d’amour, et ce geste se reflète sur vous.
Appliquez-vous pendant des années à toutes ces petites choses, un jour vous en sentirez les bénéfices. Ne cherchez pas ailleurs et loin ce qui est là tout près. Jamais vous ne trouverez la solution de vos problèmes en dehors des activités de la vie quotidienne, et si vous les négligez, ce sont les épreuves qui vous instruiront jusqu’à ce que vous compreniez cette vérité."                                    

Pensée du dimanche 20 mai 2012  
Initiation - processus au terme duquel l’être humain fusionne avec sa partie complémentaire

"L’être humain est tellement obnubilé par son apparence extérieure d’homme ou de femme qu’il oublie qu’en haut, dans le plan divin, il possède les deux principes masculin et féminin. Mais il faut comprendre que ce « haut » n’est pas situé à des années-lumière. En haut, c’est aussi en lui, sa partie supérieure.
L’Initiation est un processus psychique au terme duquel l’être humain est capable de se fusionner avec la partie complémentaire de son être. C’est pourquoi il n’éprouve plus aucun manque, il ne se sent plus jamais seul. Ce ne sont pas les liens charnels qui font qu’un homme ou une femme se sente moins seul. Combien vous le diront ! Ils ont multiplié les rencontres et les expériences, mais intérieurement c’est toujours la solitude, le désert. Oui, parce que c’est d’abord en soi, dans le plan psychique, dans le plan spirituel, que certaines rencontres doivent se faire. On ne trouve en bas que ce que l’on a d’abord réalisé en haut                          

 
 Pensée du samedi 19 mai 2012  
Baiser la main - raison d’être de cette coutume

"Avez-vous remarqué combien des mains fines, jolies et parfumées peuvent parfois dégager quelque chose de lascif, de répugnant ? Tandis que d’autres mains, mal taillées, mal soignées semblent imprégnées de tout ce que la personne nourrit de bon dans sa tête et dans son cœur, au point qu’on a envie de les serrer, et même de les embrasser.
De nos jours encore subsiste la coutume de baiser la main droite des grands dignitaires de l’Église : évêques, cardinaux, papes. C’est, pense-t-on, pour leur marquer du respect. Oui, mais cette marque de respect est fondée sur la connaissance des puissances de la main. Ces êtres qui se sont consacrés à la vie spirituelle sont considérés comme les transmetteurs des bénédictions du Ciel. Je sais, vous direz que beaucoup ont bien d’autres préoccupations, mais pour l’instant la question n’est pas là. La question est de comprendre que les mains des êtres qui ont longtemps travaillé avec l’amour et la sagesse sont réellement en liaison avec les puissances cosmiques bénéfiques."

Pensée du vendredi 18 mai 2012  
Conditions - ne déterminent pas nécessairement une destinée

"Bien que plantés dans le même sol et bénéficiant des mêmes conditions extérieures de température et d’humidité, ainsi que des mêmes soins, certains arbres produisent des fleurs aux couleurs chatoyantes, aux parfums exquis et aux fruits délicieux, tandis que d’autres ne donnent que des fleurs ternes, inodores, et des fruits immangeables. On peut faire les mêmes observations pour les humains. C’est pourquoi lorsqu’on prétend que c’est la famille, la société, les événements qui déterminent leur destinée, leurs succès ou leurs échecs, leur élévation ou leur chute, c’est en partie vrai, bien sûr, mais en partie seulement.
En réalité, ce que vivra chacun dépend avant tout de la nature de la « graine » ou du « noyau » qu’il représente, c’est-à-dire de sa façon de penser, de sentir les événements, de les assimiler et même de les transformer. Donc, si vous vous trouvez dans des conditions difficiles, au lieu de vouloir les changer ou d’en attendre de meilleures, c’est sur vous-même que vous devez travailler. Creusez profondément en vous et vous trouverez des éléments, des puissances, des vertus, grâce auxquelles vous donnerez les fruits les plus succulents."                          

Pensée du jeudi 17 mai 2012  
Esprit - son travail sur la matière. Exemple de la nutrition

"C’est une erreur de penser que les spiritualistes doivent négliger ou fuir la matière. Au contraire, ils doivent assumer consciemment leurs activités terrestres aussi bien que n’importe quel matérialiste. La différence avec les matérialistes est dans le point de vue, et c’est ce point de vue qui doit les guider. L’esprit ne nie pas la matière, et la matière ne doit pas nier l’esprit, mais se soumettre à lui.
La nutrition est le meilleur exemple de ce que peut être notre travail. Lorsque nous mangeons, nous transformons la matière ; en l’assimilant à notre propre substance, nous la rendons plus subtile, nous lui communiquons quelque chose de ce que nous sommes. Et la qualité de ce que nous lui communiquons dépend des efforts que nous avons d’abord faits sur nous-mêmes, c’est-à-dire des efforts que l’esprit en nous a faits sur nos instincts, nos désirs, nos sentiments, nos pensées."

 

Pensée du mercredi 16 mai 2012  
« Je vous reverrai… et nul ne vous ravira votre joie » - commentaire

"Les plus grandes joies, les joies spirituelles, n’ont pas tellement d’expression physique, car les émotions, les sensations les plus élevées sont souvent imperceptibles. Elles se vivent comme compréhension, comme plénitude, comme silence, et elles sont indestructibles. C’est de telles joies que parle Jésus quand il annonce à ses disciples : « Je vous reverrai, et votre cœur se réjouira, et nul ne vous ravira votre joie. »
« Je vous reverrai… » Jésus parlait évidemment d’une rencontre intérieure qui est une fusion avec le monde divin. Il faut étudier, prier, travailler très longtemps pour que cette fusion se réalise. Pourquoi Jésus projette-t-il cette rencontre dans le futur ? Pourquoi pas tout de suite ? Parce qu’une longue préparation est nécessaire ; mais une fois cette préparation terminée, c’est définitif, et c’est pourquoi il ajoute : « Nul ne vous ravira votre joie. » Jésus exprime encore cette idée sous une autre forme quand il dit : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole et mon Père l’aimera ; nous viendrons en lui et nous ferons notre demeure chez lui. »"             

 

 Pensée du mardi 15 mai 2012  
Lumière - effraie seulement ceux qui ne cherchent pas à s’améliorer
"Les diables et les ténèbres de l’enfer ne font en général pas tellement peur aux gens, mais de la lumière divine beaucoup ont la plus grande crainte. Et d’ailleurs c’est tout à fait compréhensible : ils sentent au fond d’eux-mêmes qu’ils ont encore besoin de se laisser aller aux instincts, aux passions, ils fuient cette lumière qui leur montrera que l’existence qu’ils mènent est médiocre, criminelle même… Ils ne veulent renoncer à aucune de leurs mauvaises habitudes et ils ne supportent pas ce qui peut leur révéler qu’elles sont, justement, mauvaises. Quand on ne veut faire aucun effort pour s’améliorer, on ferme les yeux, on se bouche les oreilles et on se persuade qu’on est très bien ainsi.
Tous ceux qui craignent la lumière ne savent pas très bien pourquoi, mais ils sentent instinctivement qu’il y a là quelque chose qui menace ce qu’ils croient être leur bonheur. Seuls ceux qui ont le désir sincère d’évoluer, de se transformer, cherchent cette lumière qui leur montrera tout ce qu’il y a à améliorer en eux et comment l’améliorer."
  

 

 Pensée du lundi 14 mai 2012    
Vie - la préserver, car elle est la source de toutes nos richesses

"Si les humains pensaient à protéger leur vie, à la conserver dans la plus grande pureté, ils auraient tellement plus de possibilités pour réaliser leurs aspirations ! Car c’est la vie illuminée, éclairée, qui est la source de toutes les richesses. Malheureusement, très peu connaissent cette vérité. La plupart gaspillent leur vie, et quand ils se retrouvent complètement épuisés, sans plus de goût et d’énergie pour entreprendre quoi que ce soit, ils ne comprennent pas, ils se plaignent. Au moins, qu’ils ne se plaignent pas et qu’ils reconnaissent : « Voilà, j’ai fait des expériences, je me rends compte maintenant que je me suis trompé, je comprends ce que j’aurais dû faire. À l’avenir je me conduirai plus intelligemment. »
Alors, vous qui recevez la lumière de cet Enseignement, soyez vigilants. Si vous avez besoin d’une science, la seule, la vraie, c’est bien celle-ci : comment préserver votre vie, en sachant que déjà seulement la qualité de vos pensées et de vos sentiments agit sur vos réserves d’énergies, sur la quintessence de votre être. C’est pourquoi la meilleure façon de préserver sa vie est de la mettre au service du Ciel."       

 

 Pensée du dimanche 13 mai 2012   
Âme sœur - que le disciple trouve dans son Maître

"Nous avons tous une âme sœur, le plus souvent elle reste invisible, elle n’est pas incarnée, mais il arrive qu’elle emprunte pour un moment les traits d’une autre personne. Et qu’il soit homme ou femme, l’âme sœur d’un disciple peut se manifester à lui à travers son Maître. Car un Maître spirituel est une âme collective : même s’il reste, bien sûr, un être individualisé, de nombreuses entités peuvent pénétrer en lui pour aider tous ceux qui attendent de lui la lumière et la révélation du sens de leur vie.
Cela doit donc être très clair pour les disciples : leur Maître ne peut être que le canal par lequel passe leur âme sœur, afin de leur donner un élan pour leur évolution. Ils n’auront de vrais échanges avec elle que s’ils savent aimer leur Maître d’un amour spirituel, sans chercher à l’attirer à eux."        

 

 Pensée du samedi 12 mai 2012    
Dieu - une présence à laquelle nous devons nous ouvrir

"Tout ce qui est autour de nous nous parle de la présence de Dieu. Mais pour combien de gens cela ne suffit pas : ils voudraient qu’Il vienne se présenter à eux en personne ! Et, là encore, il n’est même pas sûr que cela suffirait. Regardez : qu’y a-t-il de plus présent, de plus visible, de plus éclatant que le soleil ? Seulement, si on reste barricadé derrière des volets fermés, on ne saura même pas qu’il existe. Celui qui veut le voir, doit ouvrir au moins une fenêtre, car le soleil ne cherchera pas à s’imposer en traversant les murs et les volets.
De la même façon, pour découvrir la présence de Dieu, nous devons ouvrir en nous au moins une petite lucarne. Oui, c’est nous qui avons quelque chose à faire, ce n’est pas Dieu. Dieu fait déjà ce qu’Il doit faire : Il est là, c’est suffisant. À nous maintenant de chercher à atteindre ce degré de conscience supérieur qui nous révélera sa présence."                       

 

 Pensée du vendredi 11 mai 2012  
Lucidité sur soi-même - nécessaire afin de mettre ses actes en accord avec son idéal

"Il est préférable de bien se conduire, mais mal se conduire n’est pas encore le plus grave. Le plus grave est de ne pas en être conscient.
Celui qui est incapable de voir qu’il a mal agi finit par être pris dans des contradictions inextricables. Il rencontre des échecs, il est rejeté par les autres et il ne comprend pas pourquoi : il se croyait irréprochable, il était convaincu que les autres l’approuveraient, l’admireraient même. Il est troublé par ce qui lui arrive, il s’imagine que le monde entier se ligue contre lui, ce qui influence très négativement ses pensées et ses sentiments : il se révolte et dans cette révolte, il perd sa lumière, il perd son amour. Tout cela parce qu’il refuse d’admettre qu’il n’a pas réussi à mettre en accord ses actes avec son idéal."                       

 

 Pensée du jeudi 10 mai 2012  
Angoisses - qui découlent d’une perte de contact avec la vie universelle
"La plupart des humains tiennent à la vie, mais malgré cela, combien parmi eux ont l’impression d’avoir été jetés sur la terre comme dans un milieu qui leur est étranger ou même hostile ! Pourquoi ? Parce qu’ils ont perdu le véritable contact avec la nature.
De plus en plus de gens vivent dans les villes, et le progrès technique (dont on ne peut cependant pas nier qu’il soit une très bonne chose) les coupe de la nature. Un exemple seulement : que voient-ils du ciel étoilé dans une ville, la nuit, où les rues et les magasins sont tellement éclairés ?…. Ainsi, peu à peu ils arrivent à ne plus sentir cette amitié, cette bienveillance de tout ce qui existe autour d’eux, non seulement les étoiles, mais le soleil, les pierres, les plantes, les animaux… Même quand ils se trouvent chez eux à l’abri, ils sont inquiets, angoissés. Même pendant leur sommeil ils se sentent menacés. C’est une impression subjective car, en réalité, rien ne les menace tellement ; mais intérieurement, quelque chose s’est effrité et ils ne se sentent plus protégés. Il faut donc qu’ils rétablissent intérieurement le contact avec la vie universelle, afin de comprendre son langage et de travailler en harmonie avec elle."

 

 Pensée du mercredi 9 mai 2012  
Soleil - un réservoir des énergies cosmiques

"Vous vous sentez faible, sans désir de quoi que ce soit… Ne restez pas sans rien faire. Pensez qu’à tout moment vous pouvez aller puiser des énergies dans le réservoir cosmique. Mais évidemment, le moment le plus favorable est le matin, au lever du soleil.
En regardant le soleil, concentrez-vous sur toutes les cellules de votre corps, jusqu’à ce qu’elles vibrent à l’unisson avec l’esprit solaire. Peu à peu vous sentirez que, là, non seulement l’énergie mais aussi le vrai savoir vous est donné, un savoir qui vous gardera toujours vivant. Une fois que vous aurez commencé à communiquer cette vibration puissante à vos cellules, ne vous laissez plus aller à la stagnation, efforcez-vous de maintenir le mouvement."

 Pensée du mardi 8 mai 2012  
Dieu - c’est toujours Lui que nous cherchons

"Combien de gens seraient étonnés si on leur disait qu’à travers tout ce à quoi ils aspirent : l’amour, les richesses, la gloire, au fond, c’est Dieu qu’ils cherchent. Oui, parce qu’en réalité rien ni personne ne peut leur donner une vraie joie, un véritable émerveillement en dehors de Dieu. Sous une forme ou sous une autre, c’est toujours Lui qu’ils recherchent : ils veulent retourner vers la Source, retrouver cette vie du Paradis dans laquelle ils ont leur origine. Mais les pauvres, comme ils ne sont pas éclairés, ils passent par des chemins boueux où ils ne font que patauger et s’enliser.
Puisque Dieu a introduit une particule de sa quintessence dans chaque chose et dans chaque être, il est possible de Le trouver partout. Mais en se dispersant à droite et à gauche comme ils le font, la plupart des humains ne Le trouveront pas avant des milliards d’années. Pour commencer à Le trouver dès maintenant, nous devons Le chercher à travers la pureté, à travers la lumière."                         

  
Pensée du lundi 7 mai 2012  
Cellules de notre organisme - entités que nous avons la tâche d’éduquer

"Les cellules de notre corps sont de petites âmes intelligentes. C’est tout un peuple que nous avons là, en nous, un peuple avec lequel nous pouvons entrer en relation et que nous avons la tâche d’éduquer. Est-ce que vous en êtes conscients ? Non, ou très rarement. C’est pourquoi vos cellules ne vous obéissent pas. Vous souhaiteriez améliorer l’état de votre foie, de votre estomac, de votre cœur, de votre cerveau, etc., mais vous ne pouvez pas : les cellules de tous ces organes ne vous obéissent pas, vous n’arrivez pas à vous imposer à elles, elles fonctionnent d’après leur volonté propre.
La Science initiatique, qui a étudié l’anatomie psychique de l’être humain et les règles qui président à son fonctionnement, nous enseigne que nous pouvons commander aux cellules de nos organes. Mais pour cela il faut d’abord accepter l’idée que ce sont des entités intelligentes, conscientes, et apprendre à entrer en communication avec elles."        

 

     
  
Pensée du dimanche 6 mai 2012
"Les couleurs sont le résultat de la décomposition de la lumière par un prisme. C’est pourquoi, si vous voulez avoir une idée de ce que sont les couleurs véritables, prenez un prisme et orientez-le suivant la position du soleil.              
Les couleurs agissent sur le cerveau et, par l’intermédiaire du cerveau, sur le corps tout entier. Alors, vous pouvez choisir une couleur et vous concentrer sur elle. Cherchez à la visualiser, puis imaginez que vous vous plongez en elle, que vous êtes traversé par elle… Du rouge au violet et du violet au rouge, on peut agir sur tous les centres, sur toutes les parties du corps, et il n’y a donc pas un seul organe qui ne soit pas touché par les sept rayons.
Si vous prenez l’habitude de vous concentrer sur les couleurs les plus pures, de vous imprégner de ces couleurs, vous sentirez un jour que vous entrez dans l’harmonie cosmique, que vous touchez les hiérarchies célestes, et chacune vous donnera ses vertus. Les exercices avec les couleurs et les vertus qui leur correspondent sont une clé de la vie spirituelle."                                
 Pensée du samedi 5 mai 2012  
Énergies - les mettre au service des entités célestes
" Tant que vous n’avez pas consacré tout votre être intérieur à un idéal divin, vous ne pouvez pas être sûr de l’usage qui sera fait de vos énergies, de votre vie. Dans le monde invisible, combien d’esprits ténébreux sont là, prêts à les utiliser pour réaliser leurs mauvais desseins, et ce sera alors une double perte pour vous. D’abord, vous serez dépouillé de quelque chose de très précieux ; et ensuite les entités lumineuses renonceront à apporter leur aide et leurs bénédictions à des inconscients qui ne savent pas les apprécier : puisqu’ils laissent des créatures maléfiques s’en emparer, c’est bien qu’ils ne les apprécient pas.
Rien de ce que vous vivez ne reste sans conséquences, rien. Alors, aussi souvent que vous le pouvez, dites : « Ô entités célestes, je suis à votre disposition, utilisez mes capacités, utilisez mes forces, faites-moi participer avec vous au travail que vous accomplissez dans le monde. »"
             
  
 Pensée du vendredi 4 mai 2012
 
Succès - difficulté de savoir à qui les attribuer
"Combien d’hommes et de femmes sont morts pour leur idéal et, apparemment, sans avoir atteint leur but. Mais leur exemple a nourri l’élan d’une multitude d’autres êtres, ils ont été comme une semence, un levain ; un jour, le but est atteint et encore mieux qu’ils ne l’espéraient. C’est pourquoi ceux qui remportent des succès doivent penser avec reconnaissance à tous les hommes et les femmes qui, avant eux, ont travaillé pour que ces succès soient possibles. Ces hommes et ces femmes ont fait des sacrifices, parfois même ils ont été des victimes, mais il se peut qu’ils reviennent dans une autre vie récolter le fruit de leur travail.                
Les historiens ignorent ce qu’ont été les vies antérieures des personnages qu’ils étudient ; c’est pourquoi lorsqu’ils déclarent qu’un tel a réussi là où tel autre avait échoué, il arrive qu’ils se trompent : leurs succès comme leurs échecs sont déterminés par leurs incarnations antérieures."                         
 
 Pensée du jeudi 3 mai 2012  
Remèdes - existent pour chaque maladie, à condition de bien connaître l’être humain
"Il existe des remèdes pour toutes les formes de maladies, mais à condition de bien connaître l’être humain, sa structure, les énergies qui circulent en lui et les relations qu’il entretient avec l’univers telles que la Science ésotérique les a étudiées depuis des milliers d’années. Trop de gens qui se disent spécialistes et qui prétendent s’occuper de l’être humain, le délivrer de ses maux, continuent à le voir comme une mécanique. Ils sont loin de se douter qu’il existe en lui des forces, des entités et des intelligences encore inconnues qui sont capables, sous certaines conditions, de fabriquer dans l’organisme des éléments qui n’y existaient pas.
Tous ces gens qui ignorent qu’au-delà du corps physique l’homme possède d’autres corps de nature subtile : les corps éthérique, astral, mental, causal, bouddhique, atmique, qui ne savent pas très bien ce que sont l’intellect, le cœur et la volonté… et à plus forte raison l’âme et l’esprit, comment peuvent-ils s’imaginer qu’ils pourront le guérir ? C’est impossible. C’est impossible parce qu’ils s’y prennent mal, parce qu’ils ne veulent pas savoir ce qu’est réellement l’être humain."                        
 
Pensée du mercredi 2 mai 2012           
Pensée - son travail : extraire une quintessence
"Parce qu’ils se sont habitués à travailler à la surface des choses, il est maintenant très difficile d’amener les humains à comprendre ce qu’est le travail de la pensée, et que dans ce travail se trouvent des possibilités inouïes qu’aucune autre activité ne pourra leur donner. Prenons une image : lorsqu’on extrait du minerai, combien de tonnes de minerai il faut arracher à la terre pour obtenir une certaine quantité de métal : or, argent, fer, cuivre ! Et le reste, c’est la gangue que l’on doit rejeter. De même, pour obtenir quelques litres d’essence de rose, il faut distiller plusieurs tonnes de pétales, et un seul litre de cette essence de rose vaut une fortune, tellement elle est précieuse…
Pourquoi je vous donne ces images ? Pour vous faire comprendre qu’en général les travaux des humains consistent à remuer des tonnes de gangue, la matière la plus grossière, tandis que la pensée permet d’en extraire la quintessence. Tant que vous ne saurez pas travailler avec la pensée pour maîtriser vos énergies et les diriger vers les régions supérieures, tout ce que vous pourrez obtenir ne ressemblera qu’à des wagons de minerai, et ils vous encombreront aussi longtemps que vous n’aurez pas appris à en extraire la quintessence."                       

Pensée du mardi 1 mai 2012  
Travail spirituel - à recommencer chaque jour   
 "Même si vous avez bien mangé hier, cela ne vous nourrira pas aujourd’hui, et vous devez recommencer à manger. Aujourd’hui, vous devez faire à nouveau ce que vous avez fait hier, car hier c’était pour hier, et aujourd’hui il faut faire ce qui est pour aujourd’hui. Cette loi s’applique à tous les domaines.
Hier, vous avez médité, vous étiez dans un état extraordinaire d’inspiration, de dilatation, d’émerveillement, et vous pensiez que vous pourriez le conserver encore longtemps. Eh non, aujourd’hui il faut faire d’autres efforts pour être à nouveau inspiré, dilaté, émerveillé. Chaque jour il faut recommencer le travail. Pourquoi ? Parce que la vie est en perpétuel mouvement. Aujourd’hui, il faut s’occuper des nouvelles particules, des nouvelles forces, des nouvelles présences, pour les influencer, les orienter, les engager dans la même direction que la veille… Et demain il faudra encore s’atteler à ce même travail."   

Voir les commentaires

commentaires

sofonnou 02/06/2017 14:28

recevoir des citation sur mon mail

Rose du Sud 03/06/2017 18:02

Vous pouvez vous inscrire, soit ici soit sur Prosveta ...

Amadou Badiane 01/06/2012 14:19


Bonjour


J'aimerais recvoir en temps réel la pensée du jour à mon adresse e-mail SVP.


 


Merci d'avance!

Roselyne 12/06/2012 10:37



Bonjour,


Il y a un lien avant les messages, je crois qu'on arrive sur qui est il, si vous regardez bien sur le côté vous verrez "message du jour" là vous pourrez
vous abonner.


Bonne journée Coeurdialement Roselyne



bellane 14/05/2012 10:08


petit coucou*



Roselyne 16/05/2012 11:54



♥♥♥


Très beau Bellane


 



bellane 03/05/2012 08:41



Roselyne 16/05/2012 11:55



 ♥♥♥



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog