Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-04-30T08:00:00+02:00

Pensée du jour Omraam Mikhaël Aïvanhov - Avril 2011

Publié par Roselyne

 

pens-e-du-jour-photo-omar.jpg 

 

colombe.jpg

   

Liens avec la rubrique :



   http://roselyne-83.spiritualite.over-blog.com/categorie-11339755.html

 

 

Témoignages de personnes l'ayant connu   

 

http://www.mikhaelaivanhov.org    

 

Pensée du samedi 30 avril 2011  
Hiérarchies angéliques - leur donner une place dans notre vie spirituelle
"Tout en se prétendant monothéistes, une majorité de chrétiens ont eux aussi, d’une certaine façon, un véritable panthéon qu’on retrouve dans leurs calendriers : tous ces saints et ces saintes vers lesquels ils se tournent pour leur adresser des prières et leur rendre un culte.
La coutume d’invoquer des entités spirituelles auxquelles on attribue différents pouvoirs remonte très loin dans le temps et les chrétiens l’ont tout simplement reprise et prolongée. Ce qui montre bien que, même pour eux, Dieu est tellement inaccessible qu’ils ont besoin d’avoir recours à des intermédiaires. Seulement, au lieu de s’adresser aux saints, dont certains sont des figures de légende qui n’ont même jamais existé, pourquoi ne s’adressent-ils pas aux hiérarchies angéliques ? Elles sont mentionnées dans les offices religieux, mais les chrétiens n’y ont pas tellement prêté attention. Ces hiérarchies angéliques sont les Anges, les Archanges, les Principautés, les Vertus, les Puissances, les Dominations, les Trônes, les Chérubins, les Séraphins. Ce sont des entités très puissantes qu’il est important d’apprendre à connaître pour entrer en relation avec elles et recevoir leurs bénédictions."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 Pensée du vendredi 29 avril 2011  
Âme sœur - on ne la trouve qu’en travaillant avec la lumière
"Même après plusieurs échecs et déceptions, combien parmi vous s’obstinent à croire que ce n’est pas leur compréhension de l’amour qui est défectueuse, mais seulement qu’ils n’ont pas encore rencontré l’âme sœur ! Comme si le bonheur n’était qu’une question de rencontre… Malheureusement, ce n’est pas ainsi que les choses se passent : l’âme sœur ne se présente pas comme un homme ou une femme que vous allez rencontrer par hasard et pour qui vous aurez le coup de foudre. La rencontre avec l’âme sœur, c’est d’abord un processus psychique par lequel la partie supérieure de vous-même attire sa partie complémentaire. Vous devez avoir travaillé longtemps pour vous montrer digne de votre moitié divine. Mais lorsque vous avez enfin établi le lien, vous sentez qu’elle est là, car elle habite en vous.
Vous voulez vraiment trouver votre âme sœur ? Commencez par ne pas partir à sa recherche. Concentrez-vous sur la lumière, et l’âme sœur viendra d’elle-même, attirée par cette lueur qu’elle verra briller en vous. Vous ne savez pas où est votre âme sœur ? Mais elle, elle sait où vous êtes. Qu’il vous suffise de l’attendre intérieurement : elle viendra
Pensée du jeudi 28 avril 2011  
Instinct et intuition - facultés analogues manifestées dans deux régions différentes
"L’Intelligence cosmique a donné à toutes les créatures vivantes, et aux animaux surtout, un instinct qui les pousse à trouver des solutions à leurs problèmes, des remèdes à leurs maux. Un animal malade, par exemple, trouve instinctivement la plante qui le guérira. Et dans de nombreuses circonstances, cet instinct que la nature leur a donné vient aussi aider les humains. Mais l’instinct ne suffit pas, c’est une impulsion aveugle qui appartient au domaine du subconscient, et c’est à l’homme de l’éclairer, de le rendre conscient. Cet instinct est déjà une sorte d’intuition, mais manifestée dans les régions inférieures, alors que l’intuition véritable appartient aux domaines de l’âme et de l’esprit.
L’instinct et l’intuition présentent donc de grandes similitudes, il s’agit presque de la même faculté mais manifestée dans deux régions différentes. Pour trouver la plante qui le guérira, l’animal possède un flair qui n’a aucun rapport avec l’intelligence, la conscience. Tandis que chez l’être évolué tout est conscient : son intuition est un savoir."

 

 Pensée du mercredi 27 avril 2011  
Argent - se renforcer spirituellement pour ne pas être son esclave
"Des jeunes gens viennent quelquefois me parler de leurs projets d’avenir. Ils souhaitent faire telles ou telles études pour exercer plus tard un métier où ils gagneront beaucoup d’argent. Car, ajoutent-ils, cela leur permettra d’aider les autres. Et vous pensez que je suis convaincu et émerveillé ?... Non, pas du tout, car je vois toujours ce qui se cache de très personnel derrière ces intentions apparemment généreuses. Ceux qui parlent ainsi ne savent pas dans quel engrenage ils se préparent à mettre le doigt, et une fois qu’ils auront mis un doigt, peu à peu c’est leur être entier qui sera pris. Quand on commence à avoir pour but de gagner beaucoup d’argent, on doit savoir qu’on s’enfonce dans la matière, et on sera un jour tellement bien absorbé par elle, que non seulement on oubliera très vite qu’on voulait aider les autres, mais encore on deviendra égoïste et dur.
Eh oui, on est plein de bonnes intentions, mais la matière est un piège pour les enfants de Dieu. Vous direz : « Alors, que faut-il faire ? On doit renoncer à gagner de l’argent ? » Non, mais il faut d’abord se renforcer spirituellement pendant des années ; c’est à cette condition que l’on devient le maître de l’argent et non son esclave."
 Pensée du mardi 26 avril 2011  
Simplicité - quitter la périphérie pour rejoindre le centre
"La simplicité… si peu de personnes connaissent le sens et l’importance de ce mot ! Elles s’arrêtent à ses manifestations extérieures : la simplicité dans les vêtements, dans les manières, la simplicité dans la façon de vivre. En réalité, la simplicité est une attitude philosophique qui consiste à s’éloigner du monde physique, le monde des phénomènes, pour s’élever jusqu’au monde spirituel, celui des principes. Voilà la simplicité : aller vers le centre, vers le sommet. Tandis qu’avec la complication on fait le chemin inverse : du centre vers la périphérie, du sommet vers la base. Quand on sort de la simplicité, de l’unité, on doit faire face à tellement de détails qu’on ne voit plus comment les choses s’organisent entre elles d’après les lois de l’affinité ; on est tiraillé, on tâtonne et on s’affaiblit.
Le symbole le plus éloquent de la simplicité est le diamant, car il est sans mélange : du pur carbone. Et nous aussi, quand nous trouverons la simplicité véritable, nous posséderons la pureté du diamant, mais aussi sa résistance."

 

 
Pensée du lundi 25 avril 2011  
Lois de la sagesse - et méthodes de l’amour d’après lesquelles nous devons travailler
"« Travailler d’après les lois de la sagesse et les méthodes de l’amour, voilà le programme », disait le Maître Peter Deunov. La sagesse nous indique l’idéal vers lequel nous devons tendre, et ce programme nous occupera pour l’éternité. Pour le réaliser, nous devons adopter les méthodes de l’amour en vivant chaque minute avec beaucoup d’attention. Les lois représentent les points fixes d’après lesquels nous devons nous diriger, et les méthodes sont nos instruments de travail. Les méthodes de l’amour nous permettent de réaliser les buts grandioses de la sagesse. Ils se trompent, ceux qui croient pouvoir arriver à la sagesse en négligeant l’amour : ils se dessécheront et tomberont en poussière.
Les méthodes de l’amour sont nombreuses, ce sont elles qui nous permettent de faire des échanges avec la nature entière par la respiration, la nutrition, la contemplation du lever du soleil… des échanges avec les êtres humains en manifestant la bonté, la générosité, la patience… des échanges avec le monde divin par la méditation et la prière."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Pensée du dimanche 24 avril 2011  
Vie spirituelle - une ascension à poursuivre jusqu’au bout
"Maintenant que vous vous êtes engagé sur le chemin divin, vous devez poursuivre inlassablement votre marche. L’un après l’autre, les obstacles cèdent devant celui qui ne s’arrête pas en chemin, car il a mis en mouvement les puissantes lois de la vie.
La vie spirituelle est comme l’ascension d’une haute montagne. Sur ces sentiers ardus, escarpés, il est impossible que vous ne passiez pas par des moments de faiblesse, de découragement, ou même de chute, mais ce n’est pas une raison pour vous arrêter. Pendant quelques jours peut-être vous vous sentirez mourir… mais vous ressusciterez ! Au plus profond du découragement vous devez vous accrocher à cette mystérieuse lueur qui reste encore en vous : elle vous dit que « la mort » que vous êtes en train de subir sera suivie d’une résurrection et que personne mieux que vous ne peut vous secourir, car toutes les puissances de vie sont en vous."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Pensée du samedi 23 avril 2011   

 

"À ses disciples qui lui disaient : « Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom », Jésus répondit : « Ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous soient soumis, mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont inscrits dans les cieux. » Et vous aussi, du moment que par vos pensées, vos sentiments, vos actes, vous vous efforcez de participer à la vie divine et de répandre cette vie partout autour de vous, votre nom sera inscrit dans les cieux et vous ne serez plus privé de rien. Et que ceux qui se sentent pauvres, délaissés, misérables, sachent qu’il n’est jamais trop tard pour se rendre dignes de voir leur nom inscrit.

Les Évangiles rapportent que Jésus fut crucifié entre deux malfaiteurs. L’un d’eux le provoquait en se moquant de lui, mais l’autre qui, dans son âme, avait senti son exceptionnelle grandeur, lui adressa cette prière : « Souviens-toi de moi quand tu seras dans ton royaume. » Et Jésus lui répondit : « Je te le dis, en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. »"

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Pensée du vendredi 22 avril 2011  
Coupe du Graal - signification symbolique
"De nombreuses légendes entourent la coupe du Graal. Une tradition rapporte qu’elle fut taillée dans l’émeraude tombée du front de Lucifer quand, s’étant révolté contre Dieu, il fut précipité dans l’abîme. C’est de cette coupe que Jésus se serait servi le soir de la Cène, et après la crucifixion Joseph d’Arimathie y aurait recueilli quelques gouttes de son sang. Joseph d’Arimathie aurait ensuite légué cette coupe à son fils, puis on en a perdu la trace. Beaucoup ont tenté et tentent peut-être même encore de la retrouver, mais en vain.
Quelle que soit l’origine de la coupe du Graal et ses aventures, l’essentiel, c’est de comprendre sa signification symbolique. La coupe représente le principe féminin. Elle est taillée dans une émeraude et la couleur verte est celle de Vénus. Cette coupe est le réceptacle qui recueille et protège le principe masculin, l’esprit, représenté ici par le sang, qui est de couleur rouge, la couleur de Mars. La coupe du Graal est donc l’image idéale du corps de tout être humain qui a su travailler sur sa propre matière, la purifier, la rendre inaltérable, incorruptible, digne de recueillir la plus précieuse des quintessences : le sang du Christ, l’esprit."

 

Pensée du jeudi 21 avril 2011

 
« Je suis le pain vivant » - commentaire
"N’oubliez jamais que vous êtes habité par un esprit, une étincelle jaillie du sein de l’Éternel, du Feu primordial, pour s’incarner dans la matière. Cette étincelle porte en elle tous les projets divins, et ses pérégrinations à travers la matière n’ont pas d’autre but que de réaliser ces projets. Mais pour subsister elle a besoin de nourriture.
Un des symboles de la nourriture, de la nourriture physique comme de la nourriture spirituelle, est le pain. Jésus disait : « Je suis le pain vivant… », « Je suis le pain descendu du Ciel ». Et le soir de la Cène, il a béni du pain pour le donner à ses disciples en disant : Mangez, ceci est mon corps. » Le pain représente donc les éléments de la vie divine. En venant sur la terre, nous sommes déjà en possession de certains de ces éléments. Ceux qui les ont gaspillés dans leurs incarnations antérieures en ne vivant pas raisonnablement, doivent s’efforcer de les retrouver, sinon ils continueront leur voyage au milieu de grandes difficultés. Dans une École initiatique, nous ne faisons rien d’autre que remplir nos sacs et nos greniers intérieurs, c’est-à-dire notre intellect, notre cœur, notre âme et notre esprit, de ce pain vivant descendu du Ciel."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 Pensée du mercredi 20 avril 2011  
« Seigneur, j’aime ta sagesse, j’ai foi en ton amour, j’espère en ta puissance ». Interprétation -
"Vous récitez : « Seigneur, j’aime ta sagesse, j’ai foi en ton amour, j’espère en ta puissance », mais avez-vous bien approfondi le sens de cette prière ? Lorsque vous dites au Seigneur : « J’aime ta sagesse », votre amour rencontre la sagesse de Dieu et vous l’attirez en vous. Lorsque vous dites : « Je crois en ton amour », votre foi rencontre l’amour divin et Dieu vous aime parce que vous croyez en Lui. Quand vous dites : « J’espère en ta puissance », votre espérance rencontre la puissance de Dieu, qui vous protège à cause de votre espoir.
Pour attirer la sagesse, l’amour et la puissance de Dieu, nous devons donc travailler avec ces trois vertus : l’amour, la foi, l’espérance. En nous, ces trois vertus sont liées respectivement au cerveau, aux poumons et à l’estomac, et elles peuvent en améliorer l’état, puisque la santé physique dépend aussi de la vie spirituelle. Pour votre estomac augmentez votre espérance, pour vos poumons augmentez votre foi, et pour votre cerveau augmentez votre amour, car c’est par l’amour que l’on comprend la sagesse. Maintenant que vous en connaissez la signification, habituez-vous à répéter cette formule : « Seigneur, j’aime ta sagesse, j’ai foi en ton amour, j’espère en ta puissance. »
Pensée du mardi 19 avril 2011  
Nature inférieure - s’oppose toujours aux bons projets de la nature supérieure
"Étudiez bien les relations qu’entretiennent en vous la nature inférieure et la nature supérieure. Vous prenez de bonnes résolutions, ou vous faites le projet d’aider quelqu’un : sachez que votre nature inférieure est là qui surveille et qui envoie des suggestions, des tentations pour vous en détourner. Elle vous chuchote : « Mais rien ne presse… Tu as le temps… Pourquoi te donnes-tu tant de mal ? » Et c’est ainsi que, le moment venu, vous n’avez plus autant d’entrain, de conviction, et vous abandonnez ces projets.
Eh oui, qu’est-ce que vous croyez ? La nature inférieure, c’est tout un peuple qui habite au-dedans de vous, et ce peuple, comme tous les peuples de la terre, ne compte pas uniquement des créatures honnêtes, nobles, généreuses ; il y a, là aussi, des entités malfaisantes qui cherchent à s’exprimer à travers votre cœur et votre intellect. Vous devez le savoir et être vigilant afin de pouvoir réaliser tous vos bons projets." 

 

Pensée du lundi 18 avril 2011  
Réincarnation - l’admettre nous éclaire sur la justice divine
"Le christianisme refuse l’idée de la réincarnation. C’est une erreur d’autant plus grave que cela empêche les humains de comprendre comment se manifeste la justice divine. Il ne faut pas s’étonner si ensuite tout paraît insensé : quand on ne voit pas la raison profonde des situations, des événements, ils deviennent incompréhensibles et on en conclut que partout règne l’injustice. En face de la souffrance et du malheur, le chrétien dit : « C’est Dieu qui l’a voulu. » Lui-même – c’est extraordinaire ! – n’a rien fait pour qu’il lui arrive ces malheurs, il n’est responsable de rien, c’est le Seigneur qui fait ce qui Lui plaît, et ce qui Lui plaît ne repose sur aucune justice.
En refusant la réincarnation le christianisme n’a fait qu’égarer les humains. Tandis qu’avec la réincarnation, tout devient clair : on comprend comment d’une existence à l’autre se manifeste la loi des causes et des conséquences. Ce n’est plus le Seigneur qui distribue des biens et des maux sans que l’on sache jamais pourquoi, c’est l’homme qui est l’acteur de sa destinée. Dieu reste donc dans sa grandeur, dans sa splendeur, dans sa perfection, et surtout dans sa justice."
 Pensée du dimanche 17 avril 2011  
Vie spirituelle - inutile de s’y engager si on ne sait pas combien c’est difficile
"Il est presque inutile de s’engager dans la vie spirituelle tant qu’on n’a pas compris à quel point la nature inférieure de l’homme est coriace, et combien le travail à entreprendre sur elle demande de vigilance, de persévérance, d’humilité, d’abnégation. Parce qu’elles ont trouvé un enseignement spirituel, beaucoup trop de personnes croient qu’elles vont rapidement se transformer. Eh non, la maîtrise de la vie psychique est tellement plus difficile qu’elles ne l’imaginent ! Il existe bien dans chaque être humain cette capacité de renouvellement, de régénération, de divinisation, mais c’est un processus très lent, et ce que chacun peut réaliser dans cette existence dépend du travail déjà commencé dans les incarnations antérieures.
Pour celui qui n’a pas conscience des difficultés qu’on rencontre inévitablement dans la vie spirituelle, il est impossible de progresser ; alors, il souffrira et il fera aussi souffrir les autres. S’engager dans la vie spirituelle exige d’être d’abord très lucide sur soi-même."
Pensée du samedi 16 avril 2011  
Aura - se développe par la pratique des vertus
"Vous voulez tous être en bonne santé, vous voulez tous vivre dans la paix, l’amour, la joie. Or, voilà : non seulement vous ne faites pas grand-chose pour y parvenir, mais on dirait même parfois que vous faites tout pour passer à côté. Comment pensez-vous que toutes ces bénédictions vont vous tomber dessus, comme ça, par hasard ? Pour les attirer, il faut faire des efforts, des exercices.
Parmi ces exercices, un des plus efficaces est de travailler sur l’aura. Il existe des méthodes de concentration pour développer l’aura, mais la meilleure méthode, la plus sûre, est la pratique des vertus. Par l’amour vous vivifiez votre aura ; par la sagesse vous la rendez lumineuse ; par la force de votre caractère vous la rendez puissante ; par une vie pure vous la rendez limpide et claire. Chaque vertu que vous développez donne une nouvelle qualité à votre aura. Et c’est cette aura vivante, lumineuse, puissante et claire qui attire sur vous toutes les bénédictions du Ciel."

 

Pensée du vendredi 15 avril 2011  
Désirs - quand ils se réalisent, il faut pouvoir être à la hauteur de la situation
"Il est naturel d’avoir des désirs, mais est-ce qu’on sera à la hauteur de la situation quand ils seront réalisés, ça c’est une autre question. Voici, par exemple, un garçon qui rêve d’épouser une fille ravissante qu’il a rencontrée au bal. Après toutes sortes de péripéties – car il n’est évidemment pas le seul à être tombé amoureux d’elle ! – il parvient à réaliser son rêve. En apparence, c’est magnifique. Mais comme il manque de sagesse, de maîtrise, tous ses instincts inférieurs commencent à se manifester : le soupçon, la jalousie… Il surveille sa femme et tous ceux qui l’approchent, il croit qu’elle le trompe, au point qu’un jour, devenu complètement fou, il l’assassine, et le voilà en prison. Évidemment, cette histoire est un peu simplifiée, mais c’est bien en général ce qui arrive aux êtres qui veulent à tout prix satisfaire leurs désirs sans bien se connaître et sans avoir travaillé sur leur caractère.
On veut épouser la plus belle fille du monde, on veut obtenir un poste de ministre ou être élu président, on veut gagner le gros lot de la loterie nationale, etc., et on peut y arriver. Mais combien de temps durera le bonheur d’avoir remporté ce succès ? Le lendemain déjà, ce sont les problèmes qui commencent. Et alors, est-on prêt à les affronter ?"

 

Pensée du jeudi 14 avril 2011  
Ouvriers du Ciel - que nous devons devenir : les conditions à remplir
"Pour agir sur la terre, le Ciel a besoin d’ouvriers, des ouvriers convaincus et surtout désintéressés, qui à chaque moment de leur vie se demandent comment réaliser le souhait exprimé par Jésus : l’avènement du Royaume de Dieu sur la terre. Donc, nous les ouvriers que nous sommes, nous devons mettre tout ce que nous possédons comme facultés, talents ou avantages matériels, au service de ce but divin.
Malheureusement, c’est le plus souvent le contraire que l’on constate : des créatures qui ont des dons, des possibilités et qui les mettent au service de leur ventre, de leur sexe, de leur vanité, de leur désir de puissance. Vous direz : « Mais ce sont les matérialistes qui se conduisent ainsi ! » Pensez-vous, combien de spiritualistes aussi cherchent à asservir le Ciel pour satisfaire leurs convoitises ! Mais oui, les anges, les archanges, le Seigneur Lui-même ne sont là que pour ça. Même s’ils ne veulent pas l’admettre parce qu’ils n’en sont pas conscients, c’est ce qu’ils font : essayer d’asservir le Ciel. Ils doivent maintenant devenir conscients et mettre toutes leurs facultés au service de cette idée : le Royaume de Dieu sur la terre."

Pensée du mercredi 13 avril 2011

Intellect - place l’homme à la frontière du monde d’en bas et du monde d’en haut

"On ne peut nier que les animaux aient une forme d’intelligence. Mais ce qui différencie l’être humain des animaux, c’est qu’il possède un intellect grâce auquel il a la possibilité d’observer, de comparer, de juger et de décider en connaissance de cause dans quelle direction il veut aller.
Son intellect place l’être humain à la frontière du monde inférieur et du monde supérieur. Sachant cela, il doit comprendre qu’il a un rôle d’une importance capitale à jouer dans l’univers : il dépend de lui que s’ouvrent en haut les portes du Ciel ou en bas les portes de l’Enfer. Puisque par son intellect il est placé à la limite des deux mondes, sa compréhension des choses a des conséquences non seulement sur son propre avenir, mais aussi sur l’avenir de la terre. De même que le soleil est la porte des forces divines dans le système solaire, l’être humain peut être la porte des forces solaires sur la terre. Il a donc un rôle immense à jouer." 

 

Pensée du mardi 12 avril 2011
Vie - toujours plus puissante que la mort

"La vie et la mort sont en lutte constante l’une contre l’autre. On considère généralement qu’elles sont d’égale puissance, et même certains ont tendance à penser que la mort est plus forte que la vie. Non. En apparence, bien sûr, on voit toujours la mort finir par prendre le dessus. Mais en réalité, devant les puissances de la vie, la mort ne peut pas grand-chose. Observez bien, et vous verrez que partout, partout, il n’y a que la vie qui se manifeste.
Quand la mort apparaît de temps en temps, dans un lieu ou un autre, elle entraîne seulement un changement de décor, cela n’empêche pas la vie de continuer ailleurs et sous une autre forme. Si la mort était plus puissante que la vie, il ne resterait plus rien de vivant dans l’univers. Or, la vie est partout et elle sera toujours plus puissante que la mort."  

Pensée du lundi 11 avril 2011
 
Plaisir - danger de le prendre pour guide
 
"Quand vous vous habituerez à mettre sur un plateau de la balance ce que vous gagnez et sur l’autre plateau ce que vous perdez en vous abandonnant au plaisir, vous découvrirez que les pertes sont immenses et les avantages presque nuls. Pourquoi sacrifier tellement d’énergies précieuses, des énergies psychiques, spirituelles, pour quelques sensations agréables ? Ces sensations s’effacent ou s’oublient (ce qu’on a mangé hier ne vaut plus pour aujourd’hui) et si c’est sur elles que vous fondez votre existence, vous vous préparez un avenir de pauvreté. Tandis que si vous faites un effort pour refuser certains plaisirs, pendant un moment bien sûr cela vous sera pénible, mais vous vous préparez un avenir magnifique. Alors qu’est-ce que c’est que perdre quelques sensations, si on gagne son avenir ?
Ceux qui ne réfléchissent pas disent : « Pourvu que j’aie du plaisir, je serai heureux ! » Oui, mais ils n’ont plus d’avenir. Prenons l’exemple de l’alcoolique ou du joueur : ils ont besoin des sensations que l’alcool et le jeu leur procurent là, dans l’instant. Mais au moment où ils s’arrêtent de boire ou de jouer, dans quel état sont-ils ? et qu’est-ce qui les attend ?" 

 

Pensée du dimanche 10 avril 2011  
Protection - c’est à nous de l’assurer avec tous les instruments que le Ciel nous a donnés
"Vous avez chaque jour tellement de précautions à prendre pour que ce qui vous est utile, indispensable même, ne se retourne pas contre vous ! Fermer les robinets d’eau et de gaz, surveiller le feu et les appareils électriques que vous avez allumés et penser à les éteindre, ne pas laisser traîner des objets sur lesquels vous-même ou d’autres personnes pourriez trébucher… Et si, sur le point de vous endormir, vous n’êtes pas sûr d’avoir fermé votre porte à clé, quittez votre lit et allez vérifier.
Le Ciel n’a pas à monter la garde à l’entrée de votre demeure, ni à vous protéger quand vous vous montrez négligent. Il vous a donné un cerveau, des yeux, des oreilles, des pieds, des mains, et il vous dit : « Vous avez tous ces instruments, servez-vous-en, c’est cela qui vous protégera. Mettez-les au travail, et alors des entités lumineuses seront là pour vous protéger aussi. »"

 

 

Pensée du samedi 9 avril 2011
 
Entités célestes - peu importe sous quelle forme nous avons recours à elles
"Tant que les êtres humains ne sont pas capables de construire en eux un sanctuaire intérieur pour y placer des entités spirituelles, rien ne leur interdit d’avoir recours aux icônes, aux statues et même de se prosterner devant elles, afin de manifester leur besoin d’adoration du Principe divin. L’essentiel, c’est de s’habituer à tourner ses pensées vers des entités supérieures afin d’être habité par elles, et d’avancer sur le chemin en gardant toujours la tête dans la lumière.
Dès que vous sentez la tristesse, le découragement vous gagner, tournez-vous vers les esprits célestes. Et même si vous ne savez pas quels traits, quel visage leur donner, ce n’est pas si important ; prononcez leur nom, car le nom, lui, est déjà une image, et cette lettre mentale que vous envoyez atteindra son destinataire. Il est donc important de connaître au moins le nom des entités dont vous voulez vous faire entendre."

 

Pensée du vendredi 8 avril 2011
 
Puissance - on ne la trouve que dans les plans supérieurs
"Dans la Bible, Dieu est souvent appelé le Très-Haut, parce que la puissance est inséparable de l’idée de hauteur, de sommet. Il est plus facile de vaincre un ennemi si on arrive à se placer au-dessus de lui. Dans la vie courante, celui qui domine la situation est inaccessible, inattaquable. Quand on reste en bas, au-dessous, on est toujours plus vulnérable, et en tout cas plus faible.
Il est important de connaître aussi cette loi pour la vie spirituelle, sinon, on aura beau travailler des années durant, on n’obtiendra pas de résultats. Vous voulez méditer : la première chose à faire, c’est d’apaiser vos corps astral et mental. Au fur et à mesure que vous vous dégagez des brouillards, du bruit, de la poussière, c’est-à-dire des sentiments passionnels, des idées et des opinions confuses, votre pensée se fortifie, s’élève, jusqu’à planer très haut dans les régions éthériques. C’est là que commence le vrai travail qui donnera des résultats."

 

Pensée du jeudi 7 avril 2011
Renouveler (Se) - pour toujours inspirer l’intérêt et l’affection
"Pourquoi certaines personnes présentent-elles toujours le même visage figé et inexpressif ? Elles ne se rendent pas compte combien il est désagréable pour les autres d’avoir sous les yeux quelqu’un qui n’exprime jamais rien de nouveau, de vivant. C’est pourtant une des principales raisons pour lesquelles les gens se quittent : ils en ont assez de voir chez leur mari ou leur femme les mêmes mimiques, les mêmes gestes, les mêmes attitudes, d’entendre les mêmes paroles. Quel ennui ! Ils ne savent pas se renouveler, et alors à la fin, l’autre, fatigué de cette monotonie, va se distraire ailleurs.
Combien de gens n’ont jamais pensé que pour rendre l’existence quotidienne supportable, il faut y mettre de la vie, de la diversité, de la poésie. Alors, attention, si vous vous présentez toujours de la même façon, les autres se fatigueront et se détourneront de vous. Sachez vous renouveler et tous vous aimeront, parce qu’il émanera de vous quelque chose d’expressif, de vivant, de jaillissant."

 

Pensée du mercredi 6 avril 2011  
Science - est neutre en soi, tout dépend comment on l’utilise
"Comment ne pas apprécier la science ? Elle fait tellement de découvertes dont nous bénéficions tous les jours ! Cependant, on ne peut pas approuver toutes les directions qu’elle prend. Au fond, il se passe avec elle exactement la même chose qu’avec l’argent. Certains disent : « Je suis contre l’argent, c’est lui qui rend les hommes mauvais et malheureux. » Non, ce n’est pas l’argent, l’argent est neutre, c’est l’homme qui le rend bon ou mauvais selon l’usage qu’il en fait. Et il en est de même pour la science : elle embrasse à la fois le bien et le mal. C’est pourquoi ceux qui cherchent les moyens de faire le mal, la science les leur donne, et ceux qui cherchent les moyens de faire le bien, elle les leur donne aussi.
La science est neutre, elle n’a aucune conscience, ce sont les humains qui possèdent la conscience morale, le sentiment de ce qui est bon et de ce qui est mauvais pour eux-mêmes comme pour les autres ; et cette conscience morale doit leur servir à orienter les recherches scientifiques dans une direction bénéfique pour toute l’humanité."  
Pensée du mardi 5 avril 2011  
Feu et lumière - dont nous pouvons nous nourrir au lever du soleil
"En nous créant, Dieu nous a donné tout ce dont nous avons besoin pour nourrir notre corps physique, notre cœur, notre intellect, notre âme et notre esprit. Alors, pourquoi tant de gens se sentent-ils pauvres et misérables ? Parce qu’ils ne savent pas comment prendre ces éléments subtils. Et d’ailleurs, comment le feraient-ils ? Ils ne les voient pas, ils ne les sentent pas, comment pourraient-ils en bénéficier ? La seule chose qu’ils sont capables de faire, c’est de se plaindre : il leur manque ceci, il leur manque cela… Tout est à leur disposition, mais ils restent dans la pauvreté parce qu’ils sont aveugles, faibles, paresseux. Ce sont eux qui se limitent : ils se contentent de manger, de boire, de respirer, c’est-à-dire de se nourrir d’éléments solides, liquides, gazeux, et ils laissent de côté le quatrième élément : le feu, la lumière, celui dont ils ont le plus besoin pour entretenir la vie, la joie et l’inspiration en eux, celui qui leur apportera la plénitude.
Vous direz : « Mais comment se nourrir de ce quatrième élément, où le trouver ? » En regardant le matin le soleil se lever. C’est là que nous apprenons à manger le feu et à boire la lumière."  
Pensée du lundi 4 avril 2011  
Connaissances - insuffisantes si elles ne sont pas soutenues par l’amour et la foi
"Vous pouvez éblouir les humains avec vos connaissances, cela ne suffira pas pour les transformer. Les connaissances sont évidemment des moyens puissants : elles éclairent les intelligences et fournissent de bons arguments, mais rien de plus. Les gens auront beau avoir été informés, ils auront beau avoir compris, il n’est pas du tout sûr qu’ils bougent. Pour les entraîner, vous devez leur communiquer votre conviction et votre amour. Car la foi et l’amour animent, stimulent, ce sont des forces vivantes.
Devant les difficultés de la vie, celui qui n’a que le savoir reste faible, craintif, chancelant. Tandis que celui qui aime, qui est convaincu, enthousiaste, même sans savoir grand-chose, continue à marcher, il surmonte les obstacles et il entraîne les autres."  
 Pensée du dimanche 3 avril 2011  
Rire - ses bienfaits
"Rire ne signifie pas nécessairement être insouciant, léger et manquer de sérieux. Le rire peut même agir plus bénéfiquement sur le mental que cette mine grave et réfléchie que beaucoup croient être les caractéristiques du sage. Car il y a dans le rire des énergies vivantes qui nourrissent le cerveau.
Rire permet aussi de se redresser, de rebondir. Il se produit dans la vie de chacun des événements qui ne prêtent d’abord pas à rire, c’est vrai, il faut le reconnaître, et il est normal de commencer par être troublé ou chagriné ; mais il est plus facile de ne pas se laisser accabler si on s’est habitué à voir le côté comique de certaines situations. Alors, ne vous privez jamais de ce moyen puissant qu’est le rire pour maintenir votre équilibre intérieur et rendre votre existence plus légère. Ce n’est pas parce qu’on a des raisons d’être contrarié, triste et découragé qu’on doit accepter de rester dans cet état."  
 Pensée du samedi 2 avril 2011  
Parents et éducateurs - doivent être attentifs à la façon dont ils parlent aux enfants

"Les adultes prétendent aimer les enfants et se préoccuper de leur éducation, mais ils ne savent pas toujours comment se conduire avec eux ; et en particulier ils ne sont pas assez attentifs à la façon dont ils leur parlent. Combien de parents et d’éducateurs ne cessent de les traiter d’incapables, d’imbéciles, etc., et les enfants, suggestionnés, hypnotisés, deviennent au bout de quelque temps réellement stupides et incapables.
Il faut savoir que la parole est puissante, agissante, et ce que les adultes disent aux enfants peut avoir une très mauvaise influence sur eux, les bloquer, les effrayer. Pour les rendre obéissants ou les faire tenir tranquilles, faut-il vraiment les menacer du loup, du gendarme, du diable ou je ne sais quoi ? Toute leur vie, ensuite, ces enfants risquent de se sentir menacés, en danger, et c’est là l’origine de certaines névroses chez les adultes. Il y a beaucoup de choses que les adultes doivent corriger dans leur attitude à l’égard des enfants, sinon ce qu’ils appellent éducation ne sera en réalité qu’une démolition."  

 Pensée du vendredi 1 avril 2011  
Bien commencer - et bien finir
"Dans tout ce que vous entreprenez, tâchez de bien commencer, car le déroulement d’un processus dépend de ce que vous avez mis au début. Oui, mais pour pouvoir placer un bon commencement, il faut déjà avoir su correctement terminer ce qui précède. Cette règle a une application dans tous les domaines.
Quand vous commencez un travail, tâchez de maintenir jusqu’au bout la même attention, le même soin. Et quand vous nouez de nouvelles amitiés, de nouvelles relations, là encore, soyez vigilant, afin que ce qui a commencé par des sourires, des paroles chaleureuses, des cadeaux, des baisers, ne se termine pas par des affrontements. Car tout ce qui se termine mal influence les rencontres et les entreprises futures."

 

 

Voir les commentaires

commentaires

bellane over-blog.fr 14/04/2011 12:36



j'ai lu beaucoup de livre de Omraam**


belle journée



Roselyne 14/04/2011 12:39



Merci pour le com.


Bonne journée à vous aussi. Coerudialement Rosleyne



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog