Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-01-31T13:25:00+01:00

Pensée du jour Omraam Mikhaël Aïvanhov - mois de Janvier 2015

Publié par Rose du Sud

      aivanhov.jpg

Voir plus d'articles (mois par mois)
 
     
 
Editions Prosveta
Vous inscrire
     
 
 
 
 
   
 
 
 
Qui était il ?
 
 
 
SESSION_ID=MAILING4f3dba455093d

 

 
  
Témoignages de personnes l'ayant connu
 
 
le Diamant - symbole de l’Initié
"Le diamant est considéré comme la pierre la plus précieuse. Or, à l’origine, qu’est-ce que le diamant ? Du carbone qui dans le graphite est noir. Eh bien, c’est ce carbone qui, sous l’effet d’une pression formidable et d’une très forte température, se transforme au point de devenir cette pierre brillante entre toutes : le diamant.
Quand on s’émerveille devant un diamant, on considère seulement son apparence et les qualités qu’il présente maintenant, on ne s’arrête pas sur ce qu’il a dû subir pour avoir cet éclat et cette dureté, cette résistance aux agressions qui le rendent si remarquable. De la même façon, quand on se trouve devant un grand sage, un grand Initié, on s’émerveille de la lumière et de la force qui émanent de lui, on ne pense pas aux difficultés dont il a dû triompher pour les conquérir. L’histoire de l’Initié est en quelque sorte analogue à celle du diamant. Tout d’abord, il n’était peut-être lui aussi qu’un simple carbone, mais grâce aux pressions énormes qu’il a dû subir (les épreuves), et à la grande chaleur qu’il a produite en lui (son amour), il est devenu un diamant, un pur éclat de lumière. Et même si dans son corps physique il vit encore ici sur la terre, dans le plan spirituel il brille sur la couronne d’un ange, d’un archange, d’une divinité."
Pensée du vendredi 30 janvier 2015
la Science spirituelle - elle se révèle à nous au fur et à mesure de notre travail
"Quelqu’un dit : « Avant de m’engager dans un enseignement spirituel, je veux qu’on me donne des preuves irréfutables de l’existence de Dieu et des entités invisibles… Et je veux aussi des preuves de l’immortalité de l’esprit et de la vie après la mort. » Le pauvre, il devra attendre longtemps… toute sa vie même ! Et comme, en attendant, il ne fera rien, il empêchera ses meilleures qualités de se développer.
Un tel homme ressemble à celui qui, se trouvant dans l’obscurité, ne voudrait pas appuyer sur le bouton électrique avant qu’on lui ait expliqué comment fonctionne toute l’installation depuis la centrale jusqu’à l’interrupteur. Ou comme un autre qui, avant de prendre place dans une voiture, demanderait qu’on démonte le moteur et qu’on lui expose en détail la nature et la fonction de chaque pièce. L’histoire ne dit pas quand ils pourront enfin s’éclairer ou se mettre en chemin ! N’est-il pas plus raisonnable qu’ils commencent par appuyer sur le bouton électrique ou par monter dans la voiture ? Ils auront ensuite tout le temps pour comprendre comment ça fonctionne. Eh bien, il en est de même pour la vie spirituelle. Il faut se mettre au travail : on comprendra au fur et à mesure qu’on avancera dans ce travail."
   
    
                             

Pensée du jeudi 29 janvier 2015
« Tout ce qui existe dans le ciel et sur la terre, mais aussi dans les entrailles de la terre, tout ce qui existe dans les différents règnes de la nature, existe également en l’homme. C’est ce qui explique que, depuis l’origine, il soit poussé à étudier et à comprendre le monde qui l’entoure. Même inconsciemment, c’est lui-même qu’il veut ainsi étudier et comprendre.
Malheureusement, tant qu’il ne connaîtra pas les causes profondes de cette tendance, l’homme se contentera de regarder à l’extérieur, d’observer, de noter, d’enregistrer à l’extérieur, sans jamais comprendre l’essentiel. Toutes ces investigations entreprises par les scientifiques pour saisir toujours mieux les richesses prodigieuses de la nature, c’est magnifique ! Mais les Initiés sont allés beaucoup plus loin : en approfondissant les correspondances qui existent entre le monde physique et le monde psychique, ils ont étendu jusqu’à l’infini les limites de leur conscience, et c’est sur ce chemin que nous devons les suivre. »
 
 
   
Pensée du mercredi 28 janvier 2015
la Vie - une nourriture que nous donnons et que nous recevons
"Quand on parle de la vie, il faut avoir conscience qu’en elle est comprise la totalité des existences. C’est de cette vie totale, immense, que toutes les créatures se nourrissent. Aussi peut-on dire qu’elles se nourrissent de la vie les unes des autres.
Quand vous êtes habité par des pensées et des sentiments égoïstes, injustes, malveillants, c’est comme une nourriture que vous prenez dans les régions inférieures de la vie. En les acceptant, non seulement vous les renforcez, mais comme ces pensées et ces sentiments émettent aussi des ondes qui se propagent, vous projetez des effluves malsains, dont se nourriront des personnes descendues à ce niveau de conscience, et même des entités infernales. Tandis que si vous vous efforcez d’entretenir en vous des pensées et des sentiments lumineux, harmonieux, non seulement vous vous liez aux entités supérieures, mais cette nourriture divine ira nourrir des créatures lumineuses ; et vous vivrez alors en elles, parce que vous les aurez nourries. Soyez donc vigilant, en sachant que de vous seul dépend la nourriture que vous allez recevoir et celle que vous allez donner."
         
    
   
     
Pensée du mardi 27 janvier 2015
les Petites choses - leur importance à condition de les faire avec amour
"N’attendez pas votre équilibre et votre salut de la réalisation de grandes choses : les possibilités d’accomplir des exploits ne se présentant que rarement, vous risquez d’attendre longtemps. Ce sont les petites choses qui se révèlent les plus bénéfiques, et si vous vous habituez à les prendre au sérieux, vous développerez une attitude intérieure qui sera comme une protection dans beaucoup de circonstances difficiles de la vie. Il y a tellement d’occasions pour les petites choses ! Je ne vais pas les énumérer, la liste serait interminable. C’est à vous de les trouver en exerçant votre attention, en manifestant votre bienveillance vis-à-vis de toutes les créatures vivantes, jusqu’aux animaux et aux plantes. Oui, et même vis-à-vis de certains objets.
C’est votre amour qui vous sauvera, et l’amour se manifeste justement à travers tous ces gestes apparemment sans importance que vous pouvez faire chaque jour. Efforcez-vous donc de trouver toujours quelque chose de nouveau à faire, en sachant que chaque petit geste exécuté avec application, sincérité et amour, sera chaque fois comme une créature de lumière qui viendra vous accompagner."
   
   
Pensée du lundi 26 janvier 2015    
  « Même quand elles décident de s’engager dans la voie de la spiritualité, combien de personnes restent déformées par cette habitude, si répandue à notre époque, d’accumuler des connaissances, d’aller partout pour être au courant de tout sans jamais faire un travail en profondeur sur elles-mêmes ! On ne peut pas nier que c’est grâce à leur curiosité que les humains ont fait de gigantesques progrès dans beaucoup de domaines, mais pour la vie spirituelle c’est une très mauvaise méthode.
Le travail spirituel suppose qu’on s’en tienne à un système philosophique, et qu’on l’approfondisse. Sinon, il se passe avec l’organisme psychique ce qui se passe avec l’organisme physique : celui qui absorbe toutes sortes d’aliments hétéroclites a une indigestion et vomit ; de la même façon l’estomac psychique peut avoir une indigestion à cause de tout ce qu’on a voulu lui faire ingurgiter. Donc, si vous voulez vraiment progresser dans la vie spirituelle, tâchez de vous en tenir à un système : il sera comme l’armature de l’édifice intérieur que vous êtes en train de construire en apportant chaque jour de nouveaux matériaux. »   
 
 
 
 
Pensée du dimanche 25 janvier 2015
La Terre - et sa capacité à transformer les déchets, dont nous devrions nous inspirer
"Combien de gens se sont laissés mourir de chagrin ou se sont même suicidés à cause de calomnies, de lettres d’injures, d’articles de journaux venimeux ! Et combien d’artistes aussi à cause de mauvaises critiques et de moqueries !… S’ils ont succombé, c’est qu’ils ne connaissaient pas ce que la terre, elle, connaît très bien. Que fait-elle avec les déchets, les détritus qu’on lui jette ? Elle les prend comme un engrais, une matière très précieuse, et elle les fait participer à l’élaboration de tous les végétaux. C’est grâce à cet engrais que les fruits ont des couleurs, des parfums, du goût et toutes sortes de qualités nutritives.
Alors, pourquoi l’être humain ne connaîtrait-il pas les secrets que connaît la terre ? Pourquoi doit-il succomber devant ces saletés que sont les critiques, les médisances, les calomnies ? Qu’il apprenne à les transformer et lui aussi donnera des fruits colorés, parfumés, savoureux et nourrissants. S’il arrive à ce degré de compréhension, il finira par être convaincu que, malgré les apparences, celui qui est injustement persécuté se trouve dans une meilleure situation que ses ennemis."
 
 
 
Pensée du samedi 24 janvier 2015
la Main - une antenne, à condition que nous sachions la rendre vivante
"Une main ne se limite pas à sa partie physique. Une main se prolonge dans les plans subtils où elle peut non seulement capter des courants de forces, mais aussi en projeter. Vous le sentirez si vous vous habituez à pratiquer certains exercices. En voici un très simple que vous pouvez faire quand vous êtes seul, et de préférence avant midi. Tendez votre main droite et, par la pensée, prolongez-la le plus loin possible en étant conscient que vos doigts sont comme des antennes qui captent des énergies. Si vous placez ensuite votre main sur le plexus solaire, vous le sentirez se remplir d’une chaleur bienfaisante.
Maintenant, la vérité, c’est que tous les exercices que vous pouvez faire avec les mains ne seront efficaces que si vous avez appris à travailler pour les rendre vivantes. Et une main devient vivante quand on la consacre à des actes désintéressés, quand on apprend à toucher les êtres et les objets consciemment pour introduire en eux la pureté, l’amour, la lumière."
       
    
 
 
Pensée du vendredi 23 janvier 2015
nos Centres subtils - la discipline nécessaire à leur développement
"L’Intelligence cosmique a doté l’être humain de centres subtils qui lui permettent d’entrer en relation avec les régions spirituelles. Ces centres sont dans le monde de l’âme et de l’esprit l’équivalent des organes du plan physique, et en même temps que nous prenons conscience de leur réalité, nous devons adopter une discipline qui nous permettra de les développer.
Pourquoi les Initiés ont-ils donné des règles et conseillé des pratiques que l’on appelle la morale ? Et pourquoi vaut-il mieux les respecter ? Parce que, contrairement à ce que prétendent certains esprits soi-disant « libres », il ne s’agit pas de soumettre les humains à des conventions sociales arbitraires, ni même de plaire à un Dieu qui habite on ne sait où, au-delà des nuages… La vraie raison, c’est que chaque pensée, chaque sentiment, chaque acte a des répercussions au plus profond de notre être et, selon sa nature, chaque pensée, chaque sentiment, chaque acte empêche ou favorise le fonctionnement de nos centres spirituels."
 
     
Pensée du jeudi 22 janvier 2015
la Matière - objet de notre travail à l’extérieur de nous et en nous
"Nous sommes descendus sur la terre pour y faire un travail comparable à celui des alchimistes. Une matière nous est donnée dont nous devons extraire la quintessence ; cette quintessence est la seule richesse que nous emporterons avec nous quand nous quitterons la terre, et nous continuerons à travailler avec elle dans les autres mondes.
Vous vous demandez comment il faut comprendre ce mot « matière ». C’est simple : tout ce qui fait notre vie quotidienne, nos activités, nos rencontres, sont une sorte de matière qui nous est donnée pour que nous la transformions par la puissance de l’esprit. Et cela suppose donc aussi un travail sur nous-mêmes, car nous sommes, nous aussi, une matière : même nos pensées, nos sentiments, nos désirs, nos états de conscience sont une matière que nous devons transformer, rendre plus pure et plus riche. En même temps que nous travaillons sur une matière extérieure à nous, nous travaillons aussi sur nous-mêmes."
     
 
 
Pensée du mercredi 21 janvier 2015
la Vie spirituelle est fondée sur la répétition de quelques vérités essentielles -
"Alors même qu’ils sont parvenus à l’âge adulte, la plupart des humains sont encore comme des enfants : pour retenir leur attention, il faut toujours leur présenter des nouveautés. Et ce travers s’observe également chez les spiritualistes. Même si l’enseignement qu’ils reçoivent leur apporte une telle profusion de vérités qu’ils n’ont pas même le temps de les assimiler, ils attendent toujours quelque chose de nouveau. Mais que font-ils avec ce qu’ils ont déjà reçu ?…
Il y a des vérités essentielles que vous devriez vous remémorer dix, vingt, trente fois par jour. Tant que vous ne vous imposerez pas cette discipline, vous ne progresserez pas. Si quelquefois vous vous laissez aller à commettre des actions qui ne sont pas tellement justes ou nobles – et que vous regrettez ensuite – c’est parce que vous avez oublié les vérités et les lois qui vous auraient permis de triompher de vos faiblesses. Vous acceptez bien de respirer, de manger, de boire, de dormir chaque jour… Tâchez aussi d’accepter de revenir sans cesse sur les mêmes vérités. La nouveauté est là : dans ce que l’on découvre en les approfondissant chaque jour en soi."
 
         
       
     
Pensée du mardi 20 janvier 2015
la Méditation - quelques conseils
"La méditation est un exercice difficile, car elle suppose une grande maîtrise de la pensée. Or, la pensée est rebelle, elle a tendance à s’échapper, à vagabonder, et si vous essayez de l’arrêter brusquement, vous allez bloquer votre cerveau. C’est tout doucement qu’il faut mettre en marche le cerveau, cet appareil si sensible, exactement comme on laisse chauffer quelques instants le moteur d’une voiture avant de la faire démarrer.
Donc, quand vous voulez méditer, n’essayez pas de dominer tout de suite votre pensée : elle résistera, se cabrera et vous n’obtiendrez rien d’elle. Commencez par vous mettre dans un état de paix, d’harmonie, puis lentement, doucement, amenez-la dans la direction que vous voulez lui faire prendre : quelque temps après, elle sera à votre disposition et vous obéira. Il faut être très habile, très diplomate avec la pensée. Quand vous aurez appris à la maîtriser, vous serez même étonné de sa docilité : sans que vous n’ayez plus à intervenir, toute la journée elle continuera dans la direction que vous lui aurez donnée."
           
 
  
Pensée du lundi 19 janvier 2015    
Alchimie, astrologie, magie, Kabbale - c’est dans les actes de la vie quotidienne qu’on découvre les bases de ces quatre sciences
"L’alchimie, l’astrologie, la magie, la Kabbale, voilà les sujets dont beaucoup trop de spiritualistes s’imaginent qu’on doit les entretenir. Eh bien, non, et de moi, il faut s’attendre à ce que je présente avant tout des sujets qui concernent la vie : comment la préserver, la purifier, la renouveler, la sublimer. Ceux que ces sujets n’intéressent pas devront aller chercher ailleurs.
Pourquoi la vie ? Parce que c’est en se concentrant sur la vie, en apprenant à la respirer, à la manger, à la boire, à la rayonner, que vous sentirez toutes les autres sciences se découvrir un jour devant vous. Dans les moindres actes de la vie quotidienne vous verrez des correspondances avec l’astrologie, l’alchimie, la magie, la Kabbale. Dans la nutrition vous trouverez l’alchimie ; dans la respiration, l’astrologie ; dans la parole et le geste, la magie ; et dans la pensée, la Kabbale. Apprenez donc comment manger, respirer, agir, parler, penser, et vous posséderez les bases de ces quatre sciences."
   
       
  
Pensée du dimanche 18 janvier 2015
notre Origine divine dont nous avons parfois une réminiscence -
"Lorsqu’on les interroge sur leurs croyances religieuses, beaucoup de personnes disent qu’elles croient à « quelque chose » ou à « quelqu’un », sans pouvoir expliquer exactement de quoi ou de qui il s’agit, ni arriver à l’appeler Dieu. C’est comme si dans le passé elles avaient eu certaines connaissances, fait certaines expériences, et par instants cette connaissance, ces expériences remontent à la surface comme le bref scintillement d’une lumière venue de très loin. Elles ignorent pourquoi cette impression s’impose avec une telle évidence, elles ne savent pas comment l’interpréter, mais cela reste pour elles une réalité indubitable.
À un moment ou à un autre de leur existence, la plupart des humains sont traversés par la sensation que quelque chose en eux les rattache à un monde supérieur, mystérieux, dont ils ont gardé l’empreinte. La différence entre les êtres, c’est que certains laissent s’effacer cette sensation sans chercher à approfondir de quoi elle est le signe. Pour d’autres, au contraire, elle est le point de départ d’une recherche intérieure qui les conduira jusqu’à la conscience de leur origine divine."
 
     
    
 
 
Pensée du samedi 17 janvier 2015
un Enseignement spirituel : de nouveaux courants que nous devons nous préparer à recevoir -
"La découverte d’un enseignement spirituel est pour de nombreuses personnes une cause de grandes joies. Enfin, elles ont trouvé ! Oui, mais les choses ne sont pas si simples. En acceptant un enseignement spirituel, si élevé soit-il, au bout d’un mois, six mois, un an, cela dépend, il se peut qu’un trouble s’insinue en elles, et au lieu d’intensifier le côté positif, leurs efforts ne font que développer leur côté négatif. Pourquoi ? Parce que chaque idée nouvelle, chaque état de conscience nouveau produit des fermentations dans les êtres qui ne se sont pas préparés à les recevoir.
Jésus disait : « On ne met pas le vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves. » Les outres neuves représentent les formes solides, résistantes, que l’être humain doit préparer en lui-même, afin d’être capable non seulement de supporter une vision nouvelle des choses, mais d’adopter un comportement qui lui correspond. Quand il s’est harmonisé avec cette nouvelle philosophie, c’est-à-dire quand il a préparé son organisme physique et son organisme psychique, il peut résister à la tension que produiront les nouveaux courants auxquels il est désormais exposé."
 
 
 
     
Pensée du vendredi 16 janvier 2015
« Pourquoi tant d’hommes et de femmes qui éprouvaient d’abord une grande attirance l’un pour l’autre finissent par ne plus se supporter ? Parce qu’ils n’ont pas su entretenir la vie en eux, l’embellir, la rendre poétique. Car, inconsciemment, c’est la vie que tous cherchent, ils ne cherchent même que cela. Et la vie est toujours liée à l’amour. Lorsque vous aimez un être, vous pouvez donner toutes les explications que vous voulez, en réalité il n’y a pas d’explication ; si vous l’aimez, c’est à cause de la vie qui émane de lui, cette vie qui prend différentes formes : beauté, bonté, pureté, intelligence, paix, etc.
Parce qu’ils ne savent pas renouveler la vie en eux, les gens s’ennuient et ennuient les autres. Alors, si vous voulez ne pas vous ennuyer et si vous voulez être aimé, sachez entretenir en vous la source de la vie, toujours nouvelle, toujours jaillissante. »

 
Pensée du jeudi 15 janvier 2015
la Taupe, le poisson, l’oiseau correspondent à différents niveaux de la conscience humaine -
"On peut trouver des analogies entre la vie de certains animaux et la vie psychique des humains. Prenons la taupe, par exemple : elle vit sous terre, loin de la lumière, et pour se déplacer elle est obligée de creuser dans le sol de longues galeries que la charrue du paysan détruit parfois. Cette vie obscure et limitée lui convient sans doute, parce qu’elle est une taupe ; elle ne peut pas en imaginer une autre. La vie du poisson est plus libre que celle de la taupe, car l’espace dans lequel il se meut est beaucoup moins étroit et sombre. Mais tellement plus libre est la vie de l’oiseau ! Tout l’espace lui appartient et il chante, il se réjouit dans la lumière du soleil.
La taupe (la terre), le poisson (l’eau), l’oiseau (l’air) sont ici des symboles ; chacun correspond à un niveau de conscience, et le niveau de conscience détermine la destinée des êtres."
 
     
 
Pensée du mercredi 14 janvier 2015  
l’Âme et l’esprit - les découvrir chez tous les êtres est un travail de création
"Même s’ils se rencontrent tous les jours, et malheureusement aussi, même s’ils vivent ensemble, les humains ne posent les uns sur les autres qu’un regard superficiel. Ils s’arrêtent sur les manifestations extérieures, sur l’apparence, et l’apparence souvent n’est pas fameuse. Ils oublient qu’au-delà de cette apparence il y a aussi une âme, un esprit, et même si cette âme et cet esprit s’expriment rarement et faiblement, ils sont là. Alors pourquoi ne pas être plus attentif afin de reconnaître leurs manifestations ?
Un sage sait que tous les êtres humains qu’il rencontre sont fils et filles de Dieu, il s’arrête sur cette pensée et il aborde chacun avec cette pensée. Même s’ils n’en sont pas conscients, il fait là sur eux un travail créateur qui portera un jour des fruits. Et il se sent heureux. Croyez-moi, la meilleure façon d’être utile aux autres, c’est de découvrir leurs qualités, leurs vertus, leurs richesses spirituelles et de se concentrer sur elles : il s’éveille alors en eux quelque chose de bon qu’ils éprouvent le besoin de développer."
 
     
 
Pensée du mardi 13 janvier 2015
le Livre de la vie - nous sentons si notre nom y est inscrit
"Dans plusieurs passages de la Bible, il est fait mention d’un livre appelé « livre de vie ». Dans ce livre de vie, qui est évidemment un symbole, sont inscrits des noms. Vous vous demandez comment vous pouvez savoir si votre nom est inscrit dans ce livre ? C’est simple : exactement comme vous savez qu’il est inscrit dans les registres d’un organisme ou d’une administration. Vous avez souhaité vous abonner à un journal : une secrétaire a noté votre nom, votre adresse, et le facteur glisse chaque nouveau numéro de ce journal dans votre boîte aux lettres.
De la même façon, quand votre nom est inscrit en haut, dans le livre de vie, c’est comme si vous étiez abonné à un journal, mais un journal très spécial qui s’adresse à votre âme, à votre esprit, et qui vous apporte chaque jour un nouveau savoir, une meilleure compréhension des choses, une aide dans les difficultés. Alors, bienheureux ceux et celles dont le nom est inscrit dans le livre de vie ! Le pouvoir, les richesses, la gloire… tout pâlit à côté." 
  
 
 
 
Pensée du lundi 12 janvier 2015
les Jours de la semaine - tous doivent être sanctifiés
"Chaque religion a un jour plus particulièrement réservé au culte : pour les chrétiens, c’est le dimanche ; pour les juifs, le samedi ; pour les musulmans, le vendredi… Mais aux yeux du Créateur du ciel et de la terre, tous les jours sont sacrés. Il y a le vendredi, le samedi, le dimanche, mais aussi le lundi, le mardi, etc., pour sanctifier son Nom et faire le bien. Sinon, cela n’a aucun sens. Pendant six jours on transgressera tranquillement les lois, et le septième on ira à l’église, à la mosquée ou à la synagogue pour essayer d’effacer les fautes commises pendant les six autres ! Celui qui a vécu six jours dans l’inconscience et la trivialité, dans quel état arrivera-t-il devant le Seigneur ? Est-ce que Dieu appréciera cette hypocrisie ? Mais surtout, cette attitude ne lui apportera rien.
Il ne faut pas se faire d’illusions : non seulement un jour par semaine ne suffit pas pour progresser dans la voie de la sagesse, de l’amour, de la pureté… mais ce que l’on vit le septième jour dépend de la façon dont on a déjà vécu les six autres. C’est donc chaque jour, toute la journée et toute la nuit, que l’on a des efforts à faire pour être dans l’église de Dieu, et l’église de Dieu, c’est toute la création."
 
   
 
 
Pensée du dimanche 11 janvier 2015
« Rien n’est plus important que d’accueillir avec gratitude chaque nouvelle journée qui commence et de prendre la résolution de vivre cette journée avec amour. Et que signifie vivre avec amour ? Tout simplement respirer, manger, marcher, regarder, écouter avec amour. Vous pensez que vous savez tout cela… Non, vous ne le savez pas.
Vivre avec amour, c’est s’élever jusqu’à cet état de conscience qui harmonise vos pensées, vos sentiments, vos actes et vous garde en équilibre. Et cet état de conscience devient une source de joie, de force, de santé, non seulement pour vous mais pour toutes les créatures que vous rencontrez. Quand vous commencerez à comprendre vraiment, avec tout votre être, ce que signifie vivre avec amour, votre existence entière sera transformée. L’amour jaillira en vous sans arrêt, même quand vous dormirez… Oui, même pendant votre sommeil. »
 
Pensée du samedi 10 janvier 2015
« Quand nous éprouvons le besoin de nous fondre dans l’Âme universelle, nous tournons spontanément notre regard vers les grands espaces, l’immensité du ciel. Mais si nous restions dans cet état de dilatation, nous ne réaliserions rien sur la terre ; pour pouvoir agir, il faut utiliser la loi de la concentration. Nous avons besoin de grandes étendues pour nous dilater, puis nous devons nous replier et nous concentrer pour recueillir des forces et agir.
Dilatation et concentration correspondent à deux signes astrologiques : le Lion, signe de feu, et le Capricorne, signe de terre. Le Lion est un signe extériorisant : il projette, il dépense. Le Capricorne, au contraire, est un signe intériorisant : il accumule et condense. Sous son influence, entre les mois de décembre et janvier, la terre concentre les énergies dans les racines des arbres afin de préparer l’explosion des mois de juillet et août : l’abondance de fruits sous l’influence du Lion. »
 
 
 
Pensée du vendredi 09 janvier 2015
nos Activités quotidiennes doivent s’organiser autour d’un centre, notre esprit -  « La vie quotidienne est comme un courant qui vous emporte sans que vous ayez toujours le temps et la possibilité de vous rendre compte dans quelle direction il vous entraîne. C’est pourquoi vous vous laissez sans cesse accaparer par toutes sortes d’activités et d’engagements qui, sur le moment, vous paraissent utiles, raisonnables ; mais après quelque temps vous vous apercevez que vous avez perdu beaucoup de temps et d’énergie pour peu de résultats. Cela ne veut pas dire que vous devez vous consacrer exclusivement à des travaux spirituels. En réalité toute activité peut être bénéfique, mais à condition que vous ayez pris la précaution de bien vous accrocher à un haut idéal, à une philosophie divine.
Le jour où vous apprendrez à construire en vous-même quelque chose de solide, de stable autour de ce centre qu’est votre esprit, toutes vos activités, vos distractions même, contribueront à alimenter la vie en vous. L’esprit qui habite un être ne rejette pas son foie, ses intestins ou ses pieds, sous prétexte qu’ils ne sont pas aussi nobles que lui. Tout est à sa place et l’esprit se sert de tout, mais il reste au centre. Et c’est parce que l’esprit reste au centre que cet être est vivant. »
 
   
   
 
Pensée du jeudi 08 janvier 2015
« Les pierres précieuses appartiennent à l’élément terre. Elles sont le produit de tout le travail que la terre est capable de réaliser, c’est pourquoi elles ont été choisies comme symboles des vertus que l’homme peut acquérir s’il apprend à travailler sur sa propre matière.
La coutume de placer des pierres précieuses sur les vêtements des prêtres et la couronne des rois vient de la connaissance de ce symbolisme : elles représentent les qualités et les vertus que ces êtres doivent posséder pour exercer dignement leur charge. À chaque vertu correspond une pierre : à la sagesse, la topaze ; à la paix et à l’harmonie, le saphir ; à l’amour, le rubis, etc. N’allons pas trop chercher si ces hauts personnages méritent de porter de tels trésors, c’est le symbolisme qui compte. Et si les rois de la terre, si les papes et les cardinaux portent sur leur tête des ornements de pierres précieuses, c’est que des pierres précieuses sont posées sur la couronne du Maître de la création. Ces pierres sont les anges, les archanges, les divinités… »
 
 
Pensée du mercredi 07 janvier 2015
les douze Portes du zodiaque ont leur correspondance dans notre corps physique -
"Les douze constellations zodiacales sont comme douze portes dans notre univers, le système solaire. Ces douze portes se retrouvent dans notre corps physique : les yeux, les oreilles, la bouche, les narines, les seins, le nombril et les deux autres ouvertures plus bas encore, sont aussi des portes. Et de même que les portes du zodiaque sont un lieu de passage pour les influences cosmiques, les douze portes de notre corps sont des ouvertures pour des forces et des entités spirituelles.
Pour celui qui a réalisé en lui-même un véritable travail de purification, les portes de son corps servent à entrer en relation avec les éléments subtils, lumineux de l’espace. C’est pourquoi il est dit dans la tradition initiatique qu’un ange se tient auprès de chaque porte. Un ange est une pure énergie, et cette énergie qui attire les influences bénéfiques transforme aussi les courants négatifs qui tentent de s’infiltrer. Des anges veillent aux portes de tous ceux qui ont travaillé à faire de leur être le tabernacle du Dieu vivant." 
  
 
 
 
Pensée du mardi 06 janvier 2015
« Efforcez-vous de prendre conscience des liens qui vous unissent non seulement aux membres de votre famille, mais aussi à toute la société. Et quelle est la nature de ces liens ? Chaque fois que vous progressez, les richesses et les lumières que vous recevez influencent toutes les personnes auxquelles vous êtes lié de près ou de loin. À cause de votre avancement, elles avancent aussi. Peut-être ne s’en aperçoivent-elles pas, mais la réalité est là : elles progressent à cause de vous. Et il en est de même si vous commencez à vous laisser aller, à vous assombrir : votre famille et la société, qui sont liées à vous, subissent à cause de vous de mauvaises influences. C’est ainsi que vous entraînez les êtres vers la lumière ou les ténèbres. Vous voyez, votre responsabilité va très loin.
Voulez-vous être utile, aider toute l’humanité, et même les animaux, les plantes, les pierres ? Efforcez-vous chaque jour de rendre votre vie plus pure, plus riche, plus lumineuse, car subtilement, imperceptiblement, vous entraînez toute la création vers les hauteurs. Et en voyant que vous attirez des bénédictions sur tous les êtres, les entités du monde invisible viennent vous récompenser. »
 
   
 
 
Pensée du lundi 05 janvier 2015
l’Amour - un nectar, une ambroisie qui remplissent l’espace
"L’amour est fait d’échanges. Or, les échanges que font les êtres ne consistent pas uniquement à se rencontrer dans le plan physique, ils peuvent aussi les faire à distance, par la parole, par le regard, par la pensée, sans se toucher, sans même se voir. Et ces échanges ne se limitent pas non plus à ceux que les humains peuvent faire entre eux. C’est pourquoi, même si vous n’avez pas encore rencontré l’homme ou la femme qui vous inspire suffisamment pour vous lier à lui ou à elle, ce n’est pas une raison pour vous sentir seul et privé d’amour.
L’amour est une énergie cosmique qui circule partout dans l’univers. C’est pourquoi vous pouvez le trouver dans les pierres, les plantes, les animaux… et aussi dans l’eau, l’air, le soleil, les étoiles… Oui, pourquoi devez-vous souffrir parce que vous n’avez pas un homme ou une femme à tenir dans vos bras ? Ce n’est pas le corps, ce n’est pas la chair qui vous donnera l’amour, car l’amour ne se trouve pas là. L’amour peut se servir du corps physique comme support, mais lui-même, il est ailleurs, il est partout : c’est une lumière, un nectar, une ambroisie qui remplissent l’espace."
         
        
   
Pensée du dimanche 04 janvier 2015
la Famille universelle à laquelle nous appartenons par notre âme et notre esprit -
"Nous appartenons à une immense famille éparpillée non seulement sur toute la surface de la terre, mais aussi sur d’autres planètes et sur les étoiles. Chaque jour, à tous les membres de cette famille le monde divin envoie des messages. Mais ces messages ne sont pas comme les journaux ou les prospectus qu’ils trouvent dans leur boîte aux lettres et qu’ils mettent à la corbeille à papiers après les avoir parcourus distraitement. Ils doivent les lire attentivement afin d’y trouver des indications pour la journée, des inspirations, une nourriture.
Par nature, chaque être humain appartient à la grande famille universelle, mais pour en faire vraiment partie, il doit le vouloir consciemment. Comme sur la terre où vous appartenez à une famille parce que vous avez un père et une mère, dans le plan spirituel ce sont les puissances de l’esprit, votre père, et de l’âme, votre mère, qui vous ont donné naissance, et vous devez approfondir les liens que vous avez avec eux afin qu’ils continuent à vous nourrir et à vous former
 

 

 
Pensée du samedi 03 janvier 2015
la Terre - tous les éléments qu’elle contient ont leur origine dans le soleil où nous pouvons les trouver à l’état subtil
"Tout ce qui existe sur la terre a d’abord existé à l’état éthérique dans le soleil. Les quatre éléments se sont en effet formés par condensations successives. Au commencement était le feu. À partir du feu s’est formé l’air, à partir de l’air s’est formée l’eau, et à partir de l’eau, la terre. Or, le soleil est une des nombreuses formes du feu, et c’est donc en lui que se trouvent à l’état subtil tous les éléments qui ont formé notre terre et les autres planètes. C’est en s’éloignant de lui qu’ils se sont condensés.
Tout ce qui existe sur la terre comme substances minérales ou végétales existe donc déjà à l’état subtil, éthérique, dans le soleil. Et la question pour nous est de trouver comment, en nous concentrant sur le soleil, nous pouvons capter dans leur pureté originelle toutes ces substances dont nous avons besoin pour notre épanouissement physique, psychique et spirituel. Celui qui les cherche uniquement en bas, dans le plan physique, sans faire aucun effort pour s’élever, ne gagne rien sur le plan spirituel. Mais qu’il fasse un travail par la pensée pour aller chercher ces éléments à la source, et il recevra la nourriture des dieux : l’ambroisie."
 
 
 
Pensée du vendredi 02 janvier 2015
l’Âme universelle, un diapason avec lequel nous devons nous accorder -
"Chaque matin, au réveil, et plusieurs fois au cours de la journée, pensez à l’Âme universelle comme à un diapason avec lequel vous devez vous mettre en résonance. C’est ainsi que vous entrerez peu à peu dans l’harmonie cosmique. Imaginez que vous êtes un instrument de musique et que vous avez à faire tout un travail d’ajustement, afin de devenir, vous aussi, un instrument bien accordé.
« Un instrument de musique ? » direz-vous. Oui, un violon par exemple, car dans cet instrument en particulier on peut découvrir des analogies avec l’être humain. Sur la caisse de bois qui représente le corps physique sont tendues quatre cordes : sol correspond au cœur, ré à l’intellect, la à l’âme, mi à l’esprit ; et l’archet, sans cesse en mouvement sur ces quatre cordes pour les faire vibrer, représente la volonté. Le violon ne rendra des sons harmonieux que s’il est accordé. C’est pourquoi le violoniste ne commence jamais à jouer avant d’avoir accordé son instrument. Comme lui, nous ne devons pas commencer à « jouer » sans avoir accordé notre cœur, notre intellect, notre âme et notre esprit, et au cours de la journée il faut aussi veiller à ce que ces « cordes » restent bien tendues." 
     
 
 
Pensée du jeudi 1 janvier 2015    
notre Terre intérieure à ensemencer dès les premiers jours de l’année -

"Aujourd’hui commence une nouvelle année. Et comme les douze premiers jours d’une année sont en relation avec les douze mois à venir, efforcez-vous de les vivre le mieux possible afin de donner à toute l’année un fondement solide. Dites-vous qu’aucune de vos pensées, aucun de vos sentiments et de vos désirs ne reste sans conséquence : ce sont comme des graines que vous semez dans la terre de votre âme, et ces graines germeront. Il est dans la vocation de la terre de favoriser la croissance des graines. Une fois qu’elles ont été semées, elle les nourrit, et l’eau, l’air, la lumière du soleil contribuent aussi à leur développement. Alors, attention : celui qui par négligence ou mauvaise volonté sème des orties, des chardons dans sa terre intérieure, ne doit pas s’attendre à voir pousser du blé.
En ce premier jour de l’année, les graines que vous semez peuvent aussi être des mots comme « joie », « lumière », « paix », « amour », « espérance »… Pénétrez-vous bien de leur sens et enfouissez-les dans les profondeurs de votre âme. Veillez sur eux et vous sentirez comment ils feront peu à peu tout un travail de germination en vous. Ainsi, tout au long de l’année vous vivrez parmi des champs fertiles et des jardins fleuris."         

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog