Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-08-31T10:00:00+02:00

Pensées du Jour - Août 2011 - Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié par Roselyne

  

 Pensée du mercredi 31 août 2011  
Attention - à avoir pour tout ce qu’on nous donne

"Quand on vous donne quelque chose, soyez attentif, montrez au moins que vous savez en reconnaître la valeur, sinon, même la personne la plus patiente, la plus généreuse finit par se décourager. À quoi bon continuer à vouloir vous aider, vous faire du bien, puisque vous ne le voyez même pas ? Elle sent qu’avec vous elle perd son temps, c’est tout, et elle se tournera vers quelqu’un d’autre, plus capable d’apprécier ce qu’elle veut donner.
Même un Maître spirituel est obligé de tenir compte de cette réalité. Il donne ses richesses et ses connaissances à ceux chez qui il sent un écho. En échange de ce qu’il vous donne, un Maître spirituel demande au moins votre attention. Autrement, il se tait, il ne confie pas ses trésors à un bateau percé. Et le Ciel fait de même : il se ferme pour celui qui ne reconnaît pas ses bienfaits."

 Omraam Mikhaël Aïvanhov 

  aivanhov.jpg

 

 

colombe.jpg

  

 

  

Lien avec la rubrique :   

 http://roselyne-83.spiritualite.over-blog.com/categorie-11339755.html  

 

Témoignages de personnes l'ayant connu :  

http://www.mikhaelaivanhov.org   

 

 

 Pensée du mardi 30 août 2011  
Monde spirituel - celui des plus grandes certitudes si on sait comment s’y diriger

"Beaucoup de personnes se détournent du monde spirituel, elles refusent même d’en entendre parler, elles en ont peur tellement il leur paraît flou et incertain. Mais c’est tout simplement qu’elles ne possèdent pas, pour y pénétrer, des instruments aussi perfectionnés que ceux qui leur permettent de travailler dans le monde physique : les mains, les yeux, les oreilles… Pourtant, si on étudie bien cette question, on verra que le monde spirituel est le monde le plus clair, le plus sûr et le plus réel, et qu’il reste pour l’éternité immuable et beau.
La réalité matérielle, palpable, accessible aux cinq sens, n’est pas la vraie réalité. La vraie réalité est celle de l’âme et de l’esprit. Pour y avoir accès, l’être humain doit avoir développé ses centres et ses corps subtils, et surtout être bien guidé. Sinon, évidemment, il peut commettre beaucoup d’erreurs et se faire du mal en déclenchant des forces hostiles. Mais celui qui a appris à se diriger dans le monde spirituel y découvre peu à peu les seules véritables certitudes." 

 Pensée du lundi 29 août 2011  
« Le plus grand parmi vous sera votre serviteur » - commentaire

"L’idée de servir les autres n’est jamais au premier abord bien attirante pour beaucoup de gens ; elle est même humiliante, et cela parce qu’ils ne savent pas ce qu’est le vrai service. Sinon, pourquoi dans les Évangiles, Jésus aurait-il dit : « Le plus grand parmi vous sera votre serviteur » ? Celui qui est grand ne se sent jamais diminué en se mettant au service des autres, parce que sa grandeur est celle de l’esprit. Il sait que rien, aucune tâche, ne lui fera perdre sa noblesse, sa vraie grandeur.
Jésus a été grand, parce qu’il a su se faire infiniment petit. Lui qui disait : « Je suis la vérité » n’a jamais demandé qu’on s’incline devant lui pour le servir ; au contraire, c’est lui qui s’est fait l’humble serviteur de tous. Pourquoi ? Parce que la vérité est chargée d’une énergie incommensurable. Il faut donc l’envelopper avec précaution pour que les autres puissent l’accueillir et l’assimiler sans que cela produise de dégâts. La puissance que donne la vérité doit aussi se manifester à travers l’humilité, l’amour, la douceur."

 Pensée du dimanche 28 août 2011  
Jugements - que nous portons sur les autres parlent aussi de nous

"Il ne faut pas croire que ce sont nécessairement les gens de bien qui soulignent la malhonnêteté, l’injustice et la méchanceté chez les autres. Au contraire, ce sont souvent ceux qui ont ces défauts qui les voient partout : ils sont toujours critiques et soupçonneux, parce qu’ils jugent le monde entier à travers eux. Et inversement, ceux qui possèdent de grandes qualités morales ne remarquent pas tellement les défauts de leur entourage, car ils voient les autres à travers les qualités qu’ils possèdent, eux.
Chaque être humain ne peut voir qu’à travers ses propres yeux, et c’est lui qui façonne ses yeux par ses pensées et ses sentiments. Si vous rencontrez des gens qui ne vous parlent que des défauts des autres, sachez que, d’une façon ou d’une autre, c’est d’abord sur eux-mêmes qu’ils vous font des révélations. S’ils possédaient la noblesse, la bonté, l’honnêteté et surtout l’amour, ils trouveraient aussi chez les autres toutes ces bonnes qualités." 

 Pensée du samedi 27 août 2011  
Esprits de la nature - prendre conscience de leur existence et de leur travail
"De la terre au soleil et au-delà, tout l’espace est habité. Les quatre éléments, la terre, l’eau, l’air et le feu sont habités par toutes sortes de créatures qui sont mentionnées dans les traditions du monde entier. Bien sûr, elles ne sont peut-être pas telles qu’elles ont été décrites par chaque religion ou chaque culture, mais elles existent, nous pouvons entrer en communication avec elles et les faire participer à notre travail pour l’avènement du Royaume de Dieu.
Quand vous allez marcher dans les montagnes, les forêts, au bord de la mer, des lacs ou des rivières, essayez de prendre conscience de la présence de tous ces esprits qui les peuplent et qui existaient déjà bien avant l’apparition de l’homme sur la terre. Liez-vous à eux, parlez-leur, émerveillez-vous devant la beauté du travail qu’ils accomplissent partout dans la nature. Alors, ils seront heureux, ils se prendront d’amitié pour vous et vous donneront des cadeaux : la vitalité, la joie, l’inspiration…"

 

 Pensée du vendredi 26 août 2011  
Équilibre psychique - suppose qu’on ne change pas sans cesse d’orientation

"Ils sont rares, les êtres capables de gravir avec constance les pentes de la montagne spirituelle. Le sommet paraît tellement loin ! Alors, presque tous interrompent le mouvement, ils redescendent, et tout sera à recommencer. Il faut savoir que rien n’est plus nuisible pour l’équilibre psychique que de passer et repasser d’un mode de vie à l’autre : s’imposer pendant un temps une certaine discipline, puis se laisser aller, et vice-versa.
Je ne dis pas que vous devez vous consacrer exclusivement à des activités spirituelles, prier et méditer, ce ne serait pas raisonnable. D’autant plus que beaucoup d’autres activités peuvent nourrir votre âme : écouter de la musique, lire, contempler une œuvre d’art ou un paysage. Intérieurement, tâchez de rester le plus longtemps possible sur les sommets où vous avez réussi à vous hisser. Si vous prenez cette habitude, vous réussirez ensuite sans difficulté à vous maintenir sur les hauteurs."

Pensée du jeudi 25 août 2011  
Évolution de l’homme - analogie avec celle de la terre

"Comment ne pas voir les correspondances qui existent entre l’évolution de l’être humain et celle de la terre ! Oui, la plupart des hommes et des femmes ressemblent à des terres en formation : ils n’ont pas encore réussi à bien stabiliser leur sol intérieur qui est sans cesse en ébullition, secoué et fissuré par des éruptions volcaniques. Et le Seigneur, qui ne cherche qu’à venir avec ses anges établir en eux sa demeure, doit encore attendre qu’ils s’apaisent.
Le Seigneur travaille dans toutes les créatures, mais toutes n’en sont pas à la même période de formation : ère primaire, secondaire, tertiaire, etc. C’est pourquoi certaines terres sont encore peuplées de dinosaures, alors que d’autres portent des vergers et des champs cultivés. Les Maîtres spirituels sont des êtres qui ont longtemps travaillé leur terre, c’est pourquoi ils viennent pour faire avancer « la charrue du monde », pour soulever le karma de l’humanité." 

 

 

 Pensée du mercredi 24 août 2011  
Lumière - seule arrme que nous devons employer

"La lumière et les ténèbres sont deux principes qui ne cessent de s’affronter dans le monde. Si vous vous rangez du côté des ténèbres, la lumière vous attaquera, et si vous vous rangez du côté de la lumière, vous serez attaqué par les ténèbres. Sachez-le et préparez-vous à vous défendre. Seulement, là encore, vous devrez être vigilant, car il ne s’agit pas que vous vous défendiez n’importe comment, mais uniquement en vous servant des armes de la lumière. Oui, car si vous répondez avec les moyens des ténèbres (la haine, la cruauté, la violence), vous dégringolerez dans les régions où ces forces hostiles s’affrontent, se déchirent, et vous allez vous assombrir, vous affaiblir.
Pensez-y, les ennemis sont une tentation présentée par le monde invisible : pour les vaincre on a tendance à riposter en utilisant les mêmes moyens qu’eux. Mais les ennemis peuvent être aussi une bénédiction, si nous cherchons à répondre avec cette arme supérieure qu’est la lumière."

 Pensée du mardi 23 août 2011  
Expériences sexuelles - déceptions pour les jeunes qui les font prématurément

"Après avoir fait certaines expériences sexuelles, combien de jeunes garçons et de jeunes filles sont déçus et éprouvent des regrets ! Jusque-là ils se sentaient légers, heureux, tandis que maintenant quelque chose de pesant s’est insinué en eux, et ils sont mal à l’aise, honteux même. Leur regard n’a plus la même clarté et ils disent : « On ne savait pas que c’était comme ça. Si on avait su ! »
Eh oui, dans le monde entier les garçons et les filles ne savent pas ce qui les attend lorsqu’ils se lancent prématurément et à la légère dans certaines expériences. D’ailleurs, à ce moment-là, ça ne les intéresse pas de le savoir : ce qu’ils veulent, c’est avoir du plaisir, goûter des sensations. Mais voilà que, le plus souvent, ce n’est pas le bonheur qui les attend là, mais une insatisfaction, le sentiment d’avoir perdu quelque chose. Et quand ils comprennent qu’ils se sont trompés, cette compréhension ne leur sert plus à rien, elle vient trop tard. Alors, quels sont ceux qui peuvent les prévenir ?... et est-ce qu’on les écoutera ?..."

 

Pensée du lundi 22 août 2011  
Croix - expression des deux principes masculin et féminin
"Une croix n’est, schématiquement, que la rencontre d’une ligne verticale et d’une ligne horizontale. Ces deux lignes représentent deux forces, deux directions opposées, mais qui se rencontrent pour produire l’union des deux principes, masculin (la ligne verticale) et féminin (la ligne horizontale). La croix est une expression de l’union des deux principes. Comprendre la croix, c’est donc savoir mettre en action le masculin et le féminin, le positif et le négatif.
Vous direz : « Mais comment mettre les deux principes en action ? Et est-ce si important ? » Oui, aussi important que de savoir comment utiliser le feu et l’eau, qui sont eux aussi des représentants des deux principes masculin (le feu) et féminin (l’eau). Imaginez que vous ne sachiez pas… De combien de possibilités vous seriez privés ! Réfléchissez à tout ce que l’on peut faire en sachant se servir de l’eau et du feu. C’est l’union des deux principes qui crée le mouvement. Et considérez aussi la roue… Qu’est-ce qu’une roue ? Une croix en mouvement."
 Pensée du dimanche 21 août 2011  
Épreuves - révèlent la véritable nature des êtres
"Pour connaître les êtres, pour savoir s’ils sont fidèles, véridiques, forts, sages, généreux, il suffit d’observer comment ils traversent les épreuves. Aussi longtemps que tout va bien pour eux, que rien ne les trouble ou les fait souffrir, il est impossible de se rendre compte de ce qu’ils valent profondément. Sinon, pourquoi croyez-vous que l’Initiation commence par des épreuves ?
Vous connaissez ces épreuves terribles auxquelles, dans l’antiquité, les Initiés soumettaient ceux qui voulaient devenir leurs disciples. Évidemment, dans la Fraternité Blanche Universelle, vous ne serez pas soumis à de telles épreuves, et ce n’est d’ailleurs pas nécessaire. Mais un Initié est très difficile à gagner et il a raison ; il ne vous acceptera pas dans son cœur, dans son âme, dans son esprit, avant de vous avoir un peu vérifié, car il ne peut pas courir le risque de placer ses richesses dans un vaisseau qui, à la moindre tempête, risque de couler. Mais s’il voit que le vaisseau est solide, que malgré les tempêtes, le disciple se montre stable, résistant, patient, alors oui, l’Initié lui donne tout ce qu’il possède : sa confiance, son amour, son estime, ses trésors."

 

 Pensée du samedi 20 août 2011  
Temps - n’est jamais perdu si on sait comment travailler
"Le travail spirituel est une entreprise de longue haleine, et vous n’obtiendrez certainement pas très vite de grands résultats. Mais l’essentiel est de travailler, et ensuite, patientez !…. même si c’est la chose la plus difficile. Rares sont ceux qui savent attendre. Combien de fois patienter est considéré comme une perte de temps ! Il est vrai que, dans les magasins, les administrations, chez le médecin, devant les guichets d’une poste ou d’une banque, attendre paraît une perte de temps… mais, là encore, vous avez de quoi vous occuper en faisant un travail de la pensée.
Il n’y a pas de temps perdu pour un être conscient que, par la pensée, par l’imagination, il peut devenir créateur dans le monde invisible. Le seul temps réellement perdu est celui passé dans la paresse, les futilités, les plaisirs grossiers et les mauvaises actions. Il dépend donc de vous de ne pas perdre votre temps. Devoir attendre pour obtenir la réalisation de vos aspirations les meilleures n’est pas une perte de temps, parce qu’en attendant vous travaillez, et dans ce travail déjà votre âme s’épanouit."
 Pensée du vendredi 19 août 2011  
Dieu - nous ne pouvons Le connaître qu’en nous fusionnant avec Lui
"« La vie éternelle, c’est qu’ils Te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu », disait Jésus. Mais nous ne pouvons pas connaître Dieu aussi longtemps que nous restons extérieurs à Lui. Pour comprendre l’immensité, l’infini de Dieu, nous devons nous fondre en Lui, nous perdre en Lui, nous fusionner avec Lui. Cette fusion cependant ne peut pas se faire tant qu’un être ne travaille pas à se purifier…
Prenons une image : vous avez une grosse goutte de mercure, vous l’éparpillez en gouttelettes sur une feuille de papier, puis vous rapprochez ces gouttelettes : elles n’en forment à nouveau qu’une seule. Vous avez certainement tous fait cette expérience. Maintenant, sur ces gouttes éparpillées laissez tomber quelques grains de poussière : quoi que vous fassiez ensuite pour les réunir, elles restent séparées. Eh bien, c’est ce qui se passe aussi avec nous. Le Seigneur est la splendeur, l’infini, l’immensité, mais Il n’est pas inaccessible, à condition que nous arrivions à rejeter toutes les impuretés en nous qui, comme des couches de poussière, nous empêchent de nous fusionner avec Lui."
 Pensée du jeudi 18 août 2011  
Amour - abolit les distances
"Quel que soit l’intérêt que les êtres et les choses présentent isolément, ils ne prennent tout leur sens et leur dimension que par le lien qui les unit les uns aux autres. Ce lien, on peut l’appeler sympathie, amitié, amour. L’amour n’est pas la rencontre de deux corps, mais la fusion de deux quintessences. Deux êtres peuvent ne s’être même jamais touchés du bout des doigts, mais sentir entre eux un lien puissant, indestructible ; alors que d’autres qui dorment depuis des années dans le même lit se sentent seuls, étrangers l’un à l’autre.
Lorsque deux êtres s’aiment vraiment, rien ni personne ne peut les séparer. Même si on met des milliers de kilomètres entre eux, en réalité ils sont toujours ensemble. Malgré les murs, malgré les montagnes et les océans, ils sont ensemble, parce que ce qu’ils vivent se situe si haut que cela échappe aux limitations du plan physique."

 

 Pensée du mercredi 17 août 2011  
Mère - comment elle peut travailler sur l’enfant qui va naître
"Déjà, bien avant la naissance de son enfant, la mère qui le porte doit prendre conscience des pouvoirs qu’elle a sur lui. Il ne suffit pas qu’elle aime déjà cet enfant, il faut qu’elle apprenne à utiliser les puissances de l’amour. En pensant à son enfant, elle a la possibilité de projeter son amour jusqu’aux régions sublimes pour y recueillir les éléments nécessaires à sa bonne évolution, et les lui infuser.
Comment une mère peut-elle croire qu’avec ses seules ressources elle est capable de donner à son enfant tout ce dont il a besoin, si elle ne va pas le chercher ailleurs, plus haut, dans le plan spirituel ? Alors, de temps en temps, quelques minutes, plusieurs fois par jour, par ses pensées, par ses prières, qu’elle se présente devant Dieu en Lui disant : « Seigneur, je veux que cet enfant que Tu me donnes soit ton serviteur. Mais pour cela j’ai besoin d’autres éléments qui ne se trouvent qu’auprès de Toi : donne-les-moi, s’il Te plaît. » Vous direz qu’il n’est pas facile de se présenter devant Dieu. Bien sûr, mais c’est une façon de parler. Déjà en pensant à la beauté, à la lumière, à l’éternité, la mère attirera des éléments subtils plus élevés et les communiquera à son enfant."

 

 

 Pensée du mardi 16 août 2011  
Parole du Maître - ne peut qu’indiquer le chemin

"Par la parole, un Maître spirituel s’efforce de conduire ses disciples aussi loin qu’il le peut, mais ensuite, il doit se taire. Il lui est impossible de révéler tout ce qu’il vit dans son esprit et dans son âme. Existe-t-il des mots pour expliquer vraiment ce qu’est une extase, ce moment où un être humain est arraché de son corps pour être projeté à des hauteurs vertigineuses ?…
Un Maître peut seulement affirmer devant ses disciples la réalité d’expériences encore inimaginables pour eux. Et comme ces expériences imprègnent tout son être, elles imprègnent donc aussi tout ce dont il leur parle ensuite. Quel que soit le sujet, il leur transmet quelque chose venu de très loin, de très haut ; c’est ainsi qu’il leur communique le désir de vivre ce qu’il a lui-même vécu et, par ses explications, par les méthodes qu’il leur donne, il leur prépare les conditions, il leur indique le chemin  

  

Pensée du lundi 15 août 2011  
Énergies - quand on n’en a plus pour la terre, on n’en a plus pour le Ciel

"Quand elles n’ont plus tellement d’énergies pour continuer à courir après la gloire, le pouvoir ou les plaisirs, combien de personnes décident qu’il est temps de s’assagir et de penser au Ciel ! Mais qu’est-ce qu’elles s’imaginent ? Quand on n’a plus d’énergies pour la terre, on n’en a pas non plus pour le Ciel. Rester tranquille dans son coin parce qu’on n’a plus suffisamment de forces pour les affaires, les intrigues et les aventures passionnelles, ce n’est pas de la sagesse, et c’est encore moins de la spiritualité.
Tous ceux qui, dans leur jeunesse, épousent le diable – disons les choses ainsi – ne doivent pas se faire d’illusions : c’est le diable qui les répudie dans leur vieillesse, parce qu’il n’a plus rien à prendre chez eux. Ils croient divorcer de leur plein gré, mais pas du tout, c’est le diable qui les chasse : il renvoie vers Dieu tous ces débris dont il ne peut plus rien tirer. Et alors quel spectacle pour le Seigneur, et surtout quel renfort magnifique Il reçoit là pour son travail !…."  

 Pensée du dimanche 14 août 2011  
Ciel étoilé - sa contemplation ramène les soucis de la terre à leur juste proportion

"Lorsque vous vous sentez accablé par les soucis et les chagrins, allez regarder, la nuit, le ciel étoilé et méditez sur la petitesse de la terre perdue dans l’espace infini… Pensez que Celui qui a créé tant de mondes les a certainement peuplés de créatures plus intelligentes, plus belles et plus puissantes que les humains. Car lorsqu’on voit ces pygmées discuter, se chamailler et s’entre-tuer, comment croire que c’est sur la terre – un grain de poussière dans l’immensité – que le Créateur a installé ses créatures les plus parfaites ?
Sous les étoiles, vous pouvez sentir que tous les problèmes qui prennent dans votre tête des proportions gigantesques, ne sont presque plus rien. En pensant que ces étoiles que vous contemplez existent depuis des milliards d’années, que l’Intelligence qui a créé ces mondes est éternelle, que vous êtes créé à son image, vous sentez que votre esprit aussi est éternel et que rien ne peut réellement vous troubler."

Pensée du samedi 13 août 2011  
Avertissements - que nous donne une voix intérieure
"Des activités, des rencontres, tellement de choses se présentent à vous dans la vie ! Mais avant de vous engager, demandez-vous si cela contribuera ou non à votre perfectionnement spirituel. Il y a toujours pour cela des signes avertisseurs. Si vous sentez une obscurité dans vos pensées, un trouble dans vos sentiments et de l’indécision dans votre volonté, ne vous engagez pas, car voilà le critère absolu.
Beaucoup le reconnaissent : il y avait bien quelque chose qui les avait avertis, mais l’envie de satisfaire leurs désirs étant plus forte, ils n’en ont pas tenu compte, et ensuite, évidemment, sont venus les déceptions et les regrets. Il y a toujours des avertissements, personne ne peut dire qu’il n’en a pas reçu, mais on ne les prend pas en considération, parce qu’on est trop tenté, trop attiré. Ensuite il ne reste plus qu’à se lamenter : « Ah ! si j’avais su !…. » Mais c’est trop tard. Alors, apprenez à écouter cette voix intérieure qui vous met en garde."
Pensée du vendredi 12 août 2011  
« Si ton œil est pur… » - commentaire
"De même que nous possédons des organes des sens qui nous permettent d’entrer en contact avec le monde physique, nous possédons des organes, des centres subtils grâce auxquels nous pouvons entrer en contact avec le monde spirituel. Ces centres, qui portent des noms différents selon les traditions, sont comme des antennes qui nous relient aux entités célestes.
Quand Jésus disait : « Si ton œil est pur, tout ton corps sera dans la lumière », il faisait allusion à un de ces centres. Du point de vue physiologique, c’est une absurdité de faire dépendre l’état du corps de l’état des yeux, et d’ailleurs Jésus n’a pas parlé des yeux, mais d’un œil. Cet œil, dont dépend tout le corps, est le centre par lequel le Ciel touche la terre en nous. Et cet œil peut non seulement voir, mais aussi comprendre, sentir et même agir, car il contient en puissance les possibilités de tous les autres organes."
Pensée du jeudi 11 août 2011  
Bon chemin - qu’il importe plus que tout de choisir
"Lorsque vous décidez de marcher sur le chemin de la lumière, les situations en apparence les plus défavorables concourent à votre bien ; en effet, les forces que vous déclenchez alors transforment ces situations, et ce qui devait vous nuire vient au contraire se mettre à votre service. Donc, ce qui doit vous préoccuper avant tout, c’est de savoir si vous êtes sur le bon chemin. Quant aux événements qui peuvent survenir sur ce chemin, n’y pensez même pas. Acceptez-les, en sachant qu’à un moment ou à un autre les échecs se transformeront en succès et les chagrins en joies.
Mais gare à ceux qui n’ont pas su choisir le bon chemin ! Même s’ils remportent des succès, en réalité ces succès sont des pièges… Au lieu de se réjouir et de se pavaner, s’ils connaissaient les lois, beaucoup trembleraient, car ils sauraient que ces triomphes ne font que préparer leur chute."
Pensée du mercredi 10 août 2011  
Ennemi intérieur - une méthode pour le maîtriser
"Une fois déclenché, un courant de forces a tendance à devenir incontrôlable. Le seul moyen de le maîtriser est de remonter à l’origine du mouvement. Ainsi, pour venir à bout d’une foule de gens révoltés, on commence par capturer celui qui est à leur tête, le chef. Car c’est lui qui les inspire, qui les pousse. Tant qu’il est avec eux en liberté, ils continueront à agir. Mais une fois leur chef neutralisé, ils n’ont plus tellement d’élan pour poursuivre la rébellion.
Quelle leçon y a-t-il à tirer de cet exemple pour notre vie psychique ? Qu’avant de nous jeter contre un ennemi intérieur, un sentiment, une passion ou un désir qui nous tourmente (ce qui ne ferait que le renforcer), nous devons entrer en nous-même et chercher d’où cet ennemi prend ses forces. En remontant à la source, nous éveillons des puissances capables de le maîtriser. Voilà la méthode : grâce à cet effort de retour sur soi, on attire des secours du monde spirituel et l’ennemi finit par déposer les armes."
Pensée du mardi 9 août 2011  
Soleil - nous ne le connaissons qu’à travers nos sens spirituels
"Le soleil que nous allons contempler chaque matin, nous ne pouvons le découvrir qu’après des efforts répétés, car il ne se révèle pas si facilement, et nos activités quotidiennes ne nous préparent pas à percevoir cette vie tellement subtile qui est une nourriture pour notre âme et notre esprit. Mais il faut persévérer, il faut travailler longtemps sur nos sens spirituels pour sentir que c’est la Divinité qui se manifeste à travers le soleil et communier avec elle.
Vous croyez connaître le soleil… Non, vous commencerez à le connaître quand vous sentirez dans le plexus solaire une vibration d’une telle intensité que tout votre être sera rassasié, abreuvé. Alors, comme lui, vous serez prêt à déverser dans le monde entier votre chaleur, votre lumière, votre vie ; et c’est ainsi que la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, deviendra vivante en vous."
 Pensée du lundi 8 août 2011  
Économies - à faire pour les bons jours

"On raconte qu’une vieille femme craignait tellement les voleurs qu’elle avait décidé de mettre une certaine somme d’argent de côté en prévision d’une visite : cela lui éviterait certainement d’être maltraitée. Évidemment, un voleur finit par arriver et la femme lui dit : « Ah ! te voilà ! je t’attendais. J’ai préparé quelque chose pour toi… » Stupéfait d’être si bien reçu, le voleur, on s’en doute, repartit très content. Quant à elle, elle ne savait pas qu’en attendant un voleur, elle l’avait attiré.
Peu de gens, pensez-vous, ont l’idée bizarre de mettre de l’argent de côté en prévision des voleurs ; oui, sans doute, mais beaucoup en revanche font des économies en prévision des mauvais jours. Et cela revient au même, car ils appellent les mauvais jours. C’est magique : ils font une sorte de magie noire inconsciente. Ne dites donc jamais que vous économisez en prévision des mauvais jours, parce que vous les attirez. Économisez plutôt en prévision des bons jours. Ainsi, au moment où la princesse se présentera, vous aurez de l’argent pour vous marier avec elle. Évidemment, la princesse, c’est symbolique. La princesse qui vient, ce sont les occasions heureuses qui peuvent se présenter dans la vie. Il est utile d’avoir de l’argent pour bénéficier de ces occasions." 

 

Pensée du dimanche 7 août 2011  
Paquebot - image de notre destinée
"Imaginez que vous voyagiez sur un paquebot : il a son itinéraire, il doit s’arrêter dans tel et tel ports, vous n’avez aucune possibilité de le détourner de sa route. Et une fois en mer, vous ne pouvez pas non plus le quitter, sinon vous tombez à l’eau. Mais sur ce paquebot vous pouvez lire, parler avec vos voisins, manger, boire, danser, dormir dans votre cabine ou monter sur le pont pour regarder la mer, etc., les possibilités ne manquent pas.
Cette image du paquebot est celle du destin de l’humanité. Nous sommes tous dans un paquebot dont l’itinéraire est tracé par les puissances célestes et personne n’a la possibilité de le modifier. Nous pouvons y faire ce que nous voulons : vivre en paix ou nous battre, nous perfectionner ou nous avilir. Mais l’itinéraire ne dépend pas de nous, les événements par lesquels l’humanité, le système solaire et même le cosmos entier devront passer ont été fixés de toute éternité, on ne peut rien y changer."  

 

 Pensée du samedi 6 août 2011  
Privations - conditions pour alimenter en nous la vie de l’esprit
"La facilité, le confort, l’abondance matérielle auxquels aspirent tellement les humains sont souvent incompatibles avec la véritable vie spirituelle. Quand on a tout le nécessaire, et même parfois le superflu, on ne fait aucun effort, on se laisse aller et sans le savoir on s’oppose à la vie intense de l’esprit en soi. C’est pourquoi, si le Ciel nous soumet à certaines privations, ce n’est pas par cruauté mais pour nous pousser à développer la patience, la force de caractère, le besoin de nous dépasser.
Celui qui est tranquille, qui a sous la main tout ce dont il a besoin, est évidemment très content. Mais il se laisse aller, il devient paresseux et cette paresse entraîne en lui l’accumulation de matériaux inutiles qui se putréfient et que rien ne peut éliminer : il n’est plus irrigué par ce courant intense que seule l’activité de l’esprit est capable d’entretenir dans son organisme. Alors, cessez de vous révolter contre certaines privations que la destinée peut vous imposer. Au contraire, accueillez-les avec reconnaissance, car ce sont les meilleures conditions pour apprendre à alimenter en vous la vie intense de l’esprit."

 

 Pensée du vendredi 5 août 2011  
Animaux - ce que leurs traits de caractère ont à nous apprendre
"L’activité de l’abeille et de la fourmi, la vue perçante de l’aigle, le maintien royal du lion, la patience du bœuf, la puissance et la mémoire de l’éléphant, la fidélité du chien, etc., l’énumération des qualités dont les animaux sont devenus les symboles pourrait être encore plus longue.
Les animaux, qui sont comme les humains des créatures de Dieu, ont aussi des choses à nous apprendre, et ce n’est pas pour rien que certaines religions ont élevé certains d’entre eux au rang de divinités. Les animaux possèdent en effet des particularités, des traits de caractère qui peuvent éveiller un écho bénéfique chez les humains. Et Jésus qui disait : « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait », a dit aussi « Soyez prudents comme le serpent et simples comme la colombe. »" 

 

 Pensée du jeudi 4 août 2011  
Enfants - rien ne les autorise à mépriser leurs parents

"Les opinions, les croyances, les points de vue que les parents s’efforcent de transmettre à leurs enfants ne sont pas toujours les meilleurs, c’est entendu. Mais quand les enfants critiquent leurs parents en se montrant durs et insolents, est-ce qu’ils ont trouvé la bonne attitude ? Non. Même s’ils découvrent un jour qu’ils ne peuvent pas se fier complètement à leurs parents, cela ne les autorise pas à les mépriser. Qu’ils ne suivent pas leur exemple, qu’ils n’acceptent plus leur philosophie, ils en ont le droit ; mais ils ne doivent pas les rejeter.
Et cette règle est aussi valable en dehors de la famille. Ne pas être du même avis que quelqu’un ne vous donne pas le droit de le rejeter, au contraire. Puisque d’après vous il est dans l’erreur, c’est une raison supplémentaire pour être bon et compréhensif avec lui. Mais à l’intérieur d’une famille cette règle s’impose : même en désaccord avec leurs parents, rien ne doit empêcher les enfants de continuer à les respecter et à les aimer." 

 

 Pensée du mercredi 3 août 2011  
Être humain - l’étudier sur l’Arbre cosmique
"Vous venez de cueillir un fruit… Si vous aviez des appareils pour faire des observations, vous verriez qu’il est différent de ce qu’il était sur l’arbre. Sur l’arbre, le fruit est traversé par toutes les forces vives qui circulent, il reçoit cette sève à laquelle a travaillé l’univers entier. Dès qu’on le cueille, on le coupe des courants cosmiques.
Il en est de même pour l’homme : il faut l’étudier quand il est encore lié à l’Arbre cosmique dont il est le fruit, parce que c’est là qu’il est vivant, riche, rayonnant. C’est pourquoi la science, qui veut étudier l’homme coupé, tombé de l’arbre de la vie, ne peut pas le connaître : elle n’étudie que son cadavre. Vous direz : « Oui, mais là au moins on peut le disséquer pour voir comment il est fait. Tandis que lorsqu’il est vivant, on ne peut pas. » Eh bien, cela prouve justement qu’il faut trouver d’autres moyens pour l’étudier sans le couper en morceaux, pour pouvoir l’étudier vivant et intact. Et ces moyens existent ! Lorsqu’on les possédera, on découvrira tous les courants subtils qui circulent en l’homme et qui le relient à l’univers entier."

 

Pensée du mardi 2 août 2011  

Amour - comment conserver sa poésie

"Un jeune garçon et une jeune fille commencent à s’aimer. De temps en temps ils se rencontrent, ils s’écrivent ; les petits cadeaux qu’ils se donnent, les petites mèches de cheveux, la moindre fleur ou le moindre pétale de rose sont pour eux comme des talismans chargés d’un océan d’effluves. Ils se sentent heureux, stimulés, inspirés. Lui est un chevalier, un prince, et elle la Belle au Bois Dormant ! Ils vivent dans la poésie, ils se promènent, ils se regardent, tout devient beau, leur amour est pur, idéal. Mais le jour où ils commencent à vouloir vivre leur amour dans le plan physique, peu à peu la poésie s’en va, et c’est la prose qui la remplace.
Vous direz : « Mais nous ne pouvons pas rester toujours dans le côté idéal. » C’est vous qui le dites. Si vous tenez absolument à descendre, faites-le, mais vous quitterez le monde de la poésie, de la véritable beauté, et votre joie elle-même sera moins grande. Alors, autant que vous le pouvez, gardez un peu de distance dans l’amour, parce que c’est cette distance justement qui vous comblera, qui vous inspirera. Grâce à elle vous continuerez à aimer."

 

 Pensée du lundi 1 août 2011  
Vacances - comment mettre à profit cette période
"Mettez le temps des vacances à profit pour revenir sur certains événements que vous avez vécus, certaines rencontres que vous avez faites, et tâchez d’en tirer des conclusions utiles : à l’avenir vous saurez mieux comment affronter les situations et vous conduire avec votre entourage. Révisez aussi les notes que vous avez prises pendant les conférences ou dans les livres. Choisissez quelques phrases significatives et répétez-les jusqu’à ce que jaillisse en vous une étincelle qui allumera dans tout votre être un feu de sagesse et d’amour.
Pendant les vacances on est davantage exposé aux tentations. Donc, soyez vigilant. Reposez-vous en sachant que le vrai repos est seulement un changement d’activité. Si vous ne faites rien, même le repos vous sera nuisible, car un repos où l’esprit ne vient pas dire son mot est toujours nocif : il ouvre la porte aux conseils pernicieux de la nature inférieure."
   
 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

bellane over-blog.fr 31/08/2011 09:41







bellane over-blog.fr 16/08/2011 08:16



très belle semaine à toi



Roselyne 16/08/2011 13:21



Merci à toi et très bonne semaine. Coeurdialement Roselyne



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog