Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-06-30T14:58:00+02:00

Pensées du Jour - Omraam Mikhaël Aïvanhov - Mois de Juin 2014

Publié par Rose du Sud

aivanhov.jpg

Voir plus d'articles (mois par mois)
 
 
Editions Prosveta  
Vous inscrire
   
 
 
Qui était il ?
   
SESSION_ID=MAILING4f3dba455093d
 
 
Témoignages de personnes l'ayant connu
   

 

 

 

Pensée du lundi 30 juin 2014  
La Prière nous aide parce qu’elle nous fait entrer intérieurement dans une autre dimension -
"La prière est cette possibilité qui nous est donnée d’avoir accès à une autre dimension, à une réalité d’un autre ordre. À l’extérieur rien ne sera peut-être changé, mais c’est dans le cœur, dans l’âme que la prière produit de grandes transformations.
On l’a souvent constaté : les personnes pour qui prier est un mouvement naturel, spontané, sont mieux armées que les autres pour affronter la souffrance et le malheur. Grâce à cette faculté de s’arracher à l’obscurité, aux pesanteurs, aux désordres du monde pour s’adresser aux puissances célestes, intérieurement elles surmontent mieux les épreuves. Quand ces épreuves touchent toute une collectivité, il est évidemment impossible de les éviter. Une guerre, par exemple : pendant une guerre, d’une manière ou d’une autre, personne n’est épargné. Mais celui qui prie fait appel aux puissances de l’esprit, et là où son entourage se laisse accabler, il reçoit, lui, l’aide de la lumière et il peut aussi soutenir et encourager les autres."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Pensée du dimanche 29 juin 2014

« Les étoiles ne sont pas seulement des corps célestes qui produisent et émettent des énergies, ce sont des mondes peuplés d’entités spirituelles qui nous envoient des messages. Parcourez du regard la voûte céleste et trouvez une étoile sur laquelle vous éprouvez le besoin de vous arrêter parce que, vous le sentez, vous avez avec elle un lien vivant. Concentrez-vous sur cette étoile et adressez-vous aux anges qui l’habitent. Ce sont des amis, vous pouvez leur confier vos inquiétudes, vos chagrins, mais surtout vos aspirations et vos espoirs.
Vous reviendrez de ces expériences avec une compréhension plus vaste de la vie, avec la sensation que vous n’êtes jamais seul et que des puissances bienveillantes se penchent sur vous, s’entretiennent avec vous. Même si vous ne savez pas qui elles sont exactement, vous sentirez leur présence. Face à l’immensité de la voûte céleste, nous ne représentons que peu de chose, c’est vrai, mais ce n’est pas une raison pour nous sentir seuls ou égarés. »

 

Pensée du samedi 28 juin 2014    
l’Humilité devant le Seigneur fait la grandeur de l’homme -
"L’humilité ne consiste pas à se rabaisser sans cesse devant les autres en disant : « Je ne suis rien, je ne vaux rien. » La véritable humilité, c’est de mettre en soi-même le Créateur à la première place. Pourquoi ? Parce que celui qui donne en lui-même la première place au Seigneur bénéficie de toutes ses richesses. Voilà le sens profond de l’humilité. Mais combien peu de gens ont compris cette vérité ! Et comme ils ne l’ont pas comprise, consciemment ou inconsciemment, ils se dressent devant le Créateur et transgressent ses lois. S’ils le pouvaient, ils iraient jusqu’à Le détrôner pour prendre sa place. Mais alors, c’est là qu’ils se rapetissent jusqu’à s’effacer et disparaître.
La grandeur de cette créature tellement imparfaite qu’est l’être humain, c’est de comprendre que, malgré ses insuffisances, il peut réaliser des merveilles à condition de mettre le Seigneur à la première place dans sa tête et dans son cœur. Jusque-là, quoi qu’il fasse, tout ce qu’il entreprendra restera médiocre. S’ouvrir au Seigneur pour qu’Il pénètre en nous, se manifeste à travers nous et nous prenne à son service, c’est cela la véritable humilité, et dans cette humilité nous grandissons."

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

 

Pensée du vendredi 27 juin 2014  
la Joie - préparer ses visites
"La vraie joie est une disposition de l’âme qui, par-delà les difficultés, les obstacles et les chagrins, est capable de ressentir la vie comme un don de Dieu, un don pour lequel elle éprouve de la reconnaissance et le besoin de remercier. Si vous voulez recevoir souvent les visites de la joie, cultivez en vous ce sentiment de gratitude envers le Créateur, et non seulement envers le Créateur mais aussi envers la nature, envers les êtres humains. Ainsi, même quand vous n’aurez aucune raison particulière de vous réjouir, ce sentiment que vous vous serez habitué à entretenir viendra vous prendre par surprise… Comme ces amis très chers qui arrivent quelquefois à l’improviste vous faire une visite à laquelle vous ne vous attendiez pas."                                      
 

Pensée du jeudi 26 juin 2014

 « Pour subsister dans le plan physique, nous dépendons nécessairement du monde extérieur. Nous ne pourrions pas vivre sans les éléments qui nous sont donnés par la terre, l’eau, l’air, le soleil. Nous sommes des créatures, et toutes les créatures sont obligées de recevoir de l’extérieur la lumière, l’air, la nourriture, les matériaux dont elles construisent leurs abris, etc. Notre existence entière est soutenue, entretenue par des éléments qui nous viennent de l’extérieur. Seul le Créateur échappe à cette loi, Il n’a besoin de rien d’extérieur à Lui puisqu’Il est la Vie.
Mais dans chaque créature, et particulièrement dans la créature humaine, le Créateur a fait entrer une particule de Lui-même, une étincelle, un esprit qui est de même nature que Lui. Grâce à cet esprit qui les habite, les humains peuvent donc, eux aussi, devenir créateurs. Au lieu de toujours tout attendre de l’extérieur, qu’ils prennent conscience que, par leur pensée, leur volonté ils ont le pouvoir d’agir et de capter certains éléments nécessaires pour soutenir leur vie physique, mais surtout leur vie psychique. C’est pourquoi l’enseignement des Initiés a toujours été l’enseignement de l’esprit créateur. Celui qui accepte cet enseignement conquiert la véritable force, la véritable liberté. »   

 

Pensée du mercredi 25 juin 2014  
l’Équilibre intérieur à préserver -

"La médecine continuera à progresser et les laboratoires pharmaceutiques fabriqueront toujours de nouveaux médicaments. Mais il y aura encore des virus et des microbes, l’air sera encore pollué, la nourriture encore plus ou moins trafiquée, et surtout de terribles tensions psychiques continueront à se faire sentir dans le monde. Alors, prenez des précautions afin de ne pas succomber.
Quels que soient les événements, tâchez de préserver votre monde intérieur. Habituez-vous à jeter plusieurs fois par jour un regard en vous-même pour vous assurer que rien ne menace votre équilibre, votre stabilité. Même si vous ne pouvez y consacrer qu’une ou deux minutes chaque fois, c’est bien, faites-le. Et dès que vous sentez un trouble, un malaise, intervenez. Retirez-vous un moment dans un lieu où personne ne pourra vous voir ou vous entendre, fermez les yeux, concentrez-vous sur une image qui parle à votre âme, prononcez une formule dont vous savez qu’elle vous aidera à reprendre possession de vous. Si vous êtes dans la rue, vous pouvez vous arrêter devant la vitrine d’un magasin comme si vous regardiez les objets exposés. Là encore, fermez les yeux quelques secondes en essayant de vous isoler par la pensée et liez-vous au monde de l’harmonie et de la lumière. Puis, poursuivez votre chemin… C’est ainsi que peu à peu vous apprendrez à neutraliser en vous tous les courants négatifs."

 

 

       Omraam Mikhaël Aïvanhov         

 

Pensée du mardi 24 juin 2014

 

« Sous prétexte que les très jeunes enfants ne seraient pas conscients de ce qui se passe autour d’eux, les parents sont négligents : ils leur donnent le spectacle de leurs mensonges, de leurs énervements, de leurs violences… Et ils s’imaginent ensuite qu’ils pourront les éduquer ! On a observé qu’un bébé peut tomber malade et manifester des troubles nerveux à cause des disputes de ses parents, et cela même s’il n’en a pas été directement le témoin. La raison en est que ces disputes créent autour de lui une atmosphère de désharmonie que l’enfant ressent, et d’autant plus qu’il est encore très lié à ses parents. Le bébé n’est pas conscient, mais c’est son corps éthérique qui reçoit les chocs.
On voit certains parents se conduire avec une telle insouciance qu’on ne peut pas s’empêcher de se demander s’ils aiment vraiment leurs enfants. Eux, évidemment, diront qu’ils les aiment. Mais s’ils les aimaient, ils changeraient d’attitude, ils feraient l’effort au moins de ne pas se laisser aller à certains comportements qui agissent très négativement. Tant qu’ils ne font pas cet effort, c’est qu’ils n’aiment pas vraiment leurs enfants. » 

 

Pensée du lundi 23 juin 2014

« Quand vous vous éveillez le matin, il vous arrive d’avoir le cerveau tout embrumé et il vous est difficile de retrouver le contact avec les puissances créatrices et lumineuses de la vie. Cela dépend beaucoup de la manière dont vous avez vécu la veille, et en particulier les heures précédant le coucher.
Le matin est lié au soir, le soir est lié au matin, et chaque moment doit être préparé à l’avance. De même que, le matin, il faut penser au soir qui viendra, le soir il faut penser au matin suivant. Il est très important que le soir, en vous endormant, vous ne partiez pas pour l’autre monde dans n’importe quel état intérieur, car vous avez à vous présenter devant des puissances célestes. Vous devez donc vous préparer à ce voyage dans le recueillement et le silence de votre âme. Et si, une fois couché, vous éprouvez un trouble, une angoisse, ne restez pas au lit. Il faut une grande force intérieure pour être capable de se défendre contre ce genre de malaise en étant allongé ; debout, il est plus facile de réagir. Donc, levez-vous, marchez un peu, exécutez lentement quelques mouvements, concentrez-vous sur la lumière, et ne vous recouchez que lorsque vous vous sentez apaisé. »   

 

Pensée du dimanche 22 juin 2014  
les Avertissements que nous donne une voix intérieure -

"Des activités, des rencontres, la vie est tellement riche de possibilités ! Mais avant de vous engager, demandez-vous chaque fois si ces possibilités qui se présentent à vous contribueront à votre perfectionnement, à l’épanouissement de votre vie intérieure. Il y a toujours pour cela des signes avertisseurs. Si vous sentez une obscurité dans vos pensées, un trouble dans vos sentiments et de l’indécision dans votre volonté, ne vous engagez pas, car c’est là un critère absolu.
Après des déceptions et des épreuves, beaucoup le reconnaissent : ils avaient bien senti quelque chose qui essayait de les retenir, mais le besoin de satisfaire leurs désirs étant plus fort, ils n’en ont pas tenu compte, et ensuite évidemment sont venus les déceptions, les regrets. Il y a toujours des avertissements, personne ne peut dire qu’il n’en a pas reçu ; mais on ne les prend pas en considération, parce qu’on est trop tenté, trop attiré, et le jour où on est pris au piège, c’est trop tard : que d’efforts ensuite pour retrouver la paix et redresser la situation ! Apprenez à écouter cette voix intérieure qui cherche à vous épargner des souffrances inutiles."                        

 

 

Pensée du samedi 21 juin 2014  
l’Été - sous l’influence d’Ouriel, archange de Malhouth
"L’été est placé sous l’influence de l’archange Ouriel dont le nom signifie « Dieu est ma lumière ». Pendant l’été toute la nature est en feu, et le 24 juin, fête de saint Jean-Baptiste, après le solstice d’été, il est de tradition d’allumer des feux et de célébrer par des chants et des danses la victoire de la chaleur et de la lumière. Ouriel n’est pas mentionné dans la tradition chrétienne et l’Église n’a pas encouragé cette manière de célébrer la Saint-Jean, car ces réunions d’hommes et de femmes qui chantent, dansent et boivent autour d’un feu pendant toute la nuit, finissent souvent par des débordements.
Le solstice d’été, qui se situe au moment où le soleil entre dans la constellation du Cancer où Vénus est en exaltation, n’est pas, c’est vrai, la fête du feu spirituel, mais du feu physique, terrestre. Ouriel est l’archange de Malhouth, la sphère de la terre : le feu sur lequel il règne n’est pas seulement celui qui fait mûrir les blés et les fruits, c’est aussi le feu intérieur de la planète qui entretient toute une matière en fusion où s’élaborent les métaux, les minéraux, et que l’on a même assimilé à l’enfer.
Dans certaines traditions, l’été est symbolisé par un dragon qui crache des flammes. Le dragon est justement cet animal mythique qui, vivant sous terre, ne sort à la surface que pour brûler, dévorer et détruire. Mais il est aussi le gardien de tous les trésors cachés, les pierres et les métaux précieux, fruits de la terre. Là encore de nombreuses traditions célèbrent le héros qui a été capable de terrasser le dragon pour s’emparer de ses trésors. Voilà des récits sur lesquels le disciple doit méditer : ce n’est pas parce que l’été libère les forces souterraines qu’on doit se laisser dévorer par le dragon."

 

 

Pensée du vendredi 20 juin 2014    
la Vie - une source qu’on doit protéger

"Interrogez quelques personnes au hasard, demandez-leur si elles tiennent à la vie… Il est probable que toutes vous répondront que oui. Alors, pourquoi la gaspillent-elles à courir après des acquisitions qui ne sont pas aussi importantes que la vie elle-même ? Si elles pensaient d’abord à cette source qui est en elles, afin de la protéger, de la conserver dans la plus grande pureté, la plus grande lumière, elles auraient sans cesse de nouvelles possibilités pour réaliser leurs meilleurs désirs.
Du moment qu’ils ont reçu la vie, les humains croient qu’ils peuvent l’utiliser à leur fantaisie… Eh non ! Quand ils ont passé des années à satisfaire leurs convoitises, leurs ambitions, ils se retrouvent un jour épuisés, blasés. Et s’ils cherchent alors à mettre en balance ce qu’ils ont obtenu et ce qu’ils ont perdu, ils s’aperçoivent qu’ils ont énormément perdu pour gagner très peu. Est-ce que c’est intelligent ?… Donc, au lieu de courir après des acquisitions inutiles ou même nuisibles, efforcez-vous de garder votre vie dans la pureté, l’harmonie, la lumière. Quand vous aurez appris à la rendre plus subtile, plus intense, vous pourrez toucher dans l’espace des courants, des entités qui viendront sans cesse vous soutenir, vous inspirer."

 

 

Pensée du jeudi 19 juin 2014    
l’Artiste que chaque être humain a la vocation de devenir -
"Pourquoi abandonner l’art aux artistes ? C’est à chacun d’entre vous de devenir poète, peintre, musicien dans votre vie. Et ne vous demandez pas si vous serez reconnu comme artiste par votre entourage ou par le public. C’est vous qui saurez, qui sentirez que votre travail est là en vous, vous ne pourrez pas en douter. Vous direz : « Mais si ces créations restent en moi, personne n’en bénéficiera. » Au début, en effet, vous serez un artiste inconnu, auteur de chefs-d’œuvre inconnus. Mais il y a dans le monde invisible d’autres créatures, tout un public angélique qui viendra regarder, écouter. C’est ce public angélique que vous devez d’abord attirer.
Donc, pour le moment, préoccupez-vous seulement de bien faire votre travail et de persévérer. Car c’est une loi : rien de ce que nous arrivons à réaliser intérieurement ne reste sans effet, et d’abord pour nous-mêmes. Si par nos pensées, nos sentiments, nos désirs, nous arrivons à créer le paradis en nous, c’est nous tout d’abord qui y vivrons. Et puis, peu à peu, tous les êtres qui s’approcheront de nous commenceront à sentir qu’il y a là des constructions magnifiques, un jardin rempli d’arbres, de fleurs et d’oiseaux."

 

Pensée du mercredi 18 juin 2014  
les Entités ténébreuses - c’est les humains qui leur donnent le pouvoir de nuire

"Comment les entités ténébreuses s’y prennent-elles pour nuire aux humains ? Elles leur présentent des tentations pour les pousser à commettre des fautes, car chaque faute est une sorte d’interstice qui leur donne la possibilité de s’introduire en eux et de les tourmenter. S’ils résistent à la tentation et ne commettent pas d’erreurs, ces entités ne peuvent pas pénétrer. C’est pourquoi on peut dire que le diable – disons le diable pour simplifier, puisque c’est le terme généralement employé par les chrétiens – a seulement les pouvoirs que lui donnent les humains. S’ils ne veulent pas avoir affaire à lui, qu’ils se barricadent ! Il ne les force pas, il leur fait seulement des suggestions – c’est pour cette raison qu’on le nomme « le tentateur » – mais ils ont toujours le pouvoir de dire non.
Combien de gens s’imaginent que certains de leurs malaises, de leurs angoisses sont venus d’un seul coup, comme ça, par hasard ! En réalité, ils leur ont préparé les conditions, ils ont ouvert une brèche en eux. Comment ? En nourrissant des désirs, des pensées, des sentiments mauvais, en se laissant aller à certaines faiblesses, en commettant certaines transgressions. À ce moment précis, le diable a trouvé un passage et il est entré pour commencer son entreprise de démolition."

 

 

Pensée du mardi 17 juin 2014

  
la Gaieté, expression de l’amour -
« Pour être visité par la gaieté, il faut être libre, et pour être libre il faut cesser d’accumuler intérieurement des fardeaux. À la gaieté s’associe l’idée de légèreté. Et qu’est-ce qui nous rend légers ? L’amour. L’amour réchauffe et dilate notre cœur et alors, comme un ballon qui s’élève dans l’atmosphère, nous devenons légers et nous montons gaiement dans l’espace. La gaieté est une des expressions les plus poétiques de l’amour. Lorsque vous aimez quelqu’un, il suffit que vous entendiez prononcer son nom ou que vous l’aperceviez de loin pour vous sentir gai, joyeux, et que votre âme commence à chanter.
Vous direz que si cette personne que vous aimez ne vous aime pas, l’apercevoir de loin ou entendre son nom vous fait souffrir. C’est vrai, mais alors c’est que l’amour que vous ressentez pour elle n’est pas encore le véritable amour. Le véritable amour se suffit à lui-même, il n’attend rien. Et comme il n’attend rien, il vous donne tout. »
                         
 

 

 Pensée du lundi 16 juin 2014 

 

« La tendance naturelle des humains est de se retrancher de la vie collective, universelle, pour vivre uniquement leur vie personnelle. Ils s’imaginent qu’à l’écart les uns des autres ils seront à l’abri. Non, c’est une illusion. Dans cet isolement intérieur qu’ils se fabriquent, ils exposent leur âme à tous les dangers. Nous ne pouvons évidemment pas être toujours avec les autres, et ce n’est d’ailleurs pas souhaitable, mais il faut au moins être avec eux par la pensée. Même notre désir de perfectionnement ne doit pas avoir pour but notre seule évolution, notre seul salut, mais le salut de tous les humains sur la terre.
Le mot « unité » est le plus profond de la science spirituelle, et le sens de notre existence est là. La conscience d’appartenir à une seule et même famille nous donne l’assurance de faire quelque chose de grand. Cette grandeur ne vient pas de nous, mais de cette famille universelle à laquelle nous appartenons : c’est elle qui nous soutient et qui nous sauve de cette sensation de pauvreté, de solitude, d’inutilité, de vide, qui peut s’emparer parfois de nous. »   

 

Pensée du dimanche 15 juin 2014  
notre Cerveau peut échapper aux effets de l’âge -

"Au fur et à mesure que l’être humain avance en âge, un principe destructeur s’insinue fatalement dans son corps. Il lui est impossible de le vaincre, mais il peut tout de même ralentir son action et surtout se demander comment il va utiliser cette période de la vieillesse qui approche. Quelles que soient les conditions, il y a toujours quelque chose à faire. Alors, au lieu de ressentir amèrement la perte de sa beauté et de ses énergies physiques, il se dira que c’est le moment de se tourner vers d’autres activités, d’autres sources de joie. En cherchant à s’intérioriser, à creuser en lui-même, il fera jaillir les énergies spirituelles qui, elles, sont inépuisables.
Et qu’il continue aussi à exercer son cerveau, qui est le meilleur des instruments. Le cerveau ne s’affaiblit pas avec l’âge en même temps que les autres organes, car les hiérarchies divines y ont déposé leurs pouvoirs… Il ne s’affaiblit pas, mais à condition de l’avoir nourri longtemps par l’exercice de la pensée."

 

 

 

Pensée du samedi 14 juin 2014    
Pensées et sentiments négatifs - des fardeaux dont on accable les autres
"La vie est difficile, c’est vrai ; les humains sont souvent méchants et ingrats, c’est vrai aussi. Mais celui qui se promène partout en ruminant intérieurement sa mauvaise humeur et sa révolte fait preuve d’un grand égoïsme, car c’est un fardeau de plus qu’il place sur les épaules des autres, qui, eux aussi, rencontrent les mêmes difficultés. Il croit que s’il ne dit rien il ne fait de mal à personne, que sa mauvaise humeur ne concerne que lui… Eh bien, qu’il se détrompe ! Les humains sont tous liés les uns aux autres, et quand quelqu’un agite continuellement dans sa tête et dans son cœur toutes les raisons qu’il a d’être mécontent, qu’il le veuille ou non, cela se reflète sur ceux qu’il fréquente comme quelque chose de pesant, d’obscur. C’est en apparence seulement qu’il ne leur fait pas de mal. En réalité, par ses pensées et ses sentiments, il projette des courants négatifs qui agissent sur sa famille, ses amis, les gens qu’il croise, et même sur les animaux, les plantes et les objets autour de lui. Il n’est donc pas tellement plus innocent que les personnes contre qui il trouve légitime de s’indigner."

 

 

Pensée du vendredi 13 juin 2014

« Combien de fois l’amour entre deux êtres commence par l’échange d’un regard ! Ils s’aperçoivent à distance, et à travers le premier regard qu’ils se donnent, ils éprouvent une joie pure comme s’ils buvaient l’eau cristalline qui descend des sommets. C’est ensuite, parce qu’ils tentent de se rapprocher pour faire d’autres échanges, que les choses en viennent à se compliquer et à s’obscurcir. Vous direz qu’il est impossible de se contenter d’échanger des regards. Oui, bien sûr, la plupart des aventures amoureuses des humains sont là pour le souligner. Mais quels sont les hommes et les femmes qui ne repensent pas avec nostalgie aux premiers regards qu’ils ont échangés, à tout ce monde infiniment poétique qui, à cet instant-là, se découvrait à eux ? »

 

Pensée du jeudi 12 juin 2014  
Méditer - nécessité d’une grande discipline intérieure

"Il existe plusieurs voies pour accéder au monde spirituel et la méditation est l’une d’entre elles. De nos jours, la pratique de la méditation se répand de plus en plus, mais elle ne peut être bénéfique que pour des personnes qui ont conscience que cela exige une grande discipline intérieure, c’est-à-dire la maîtrise de leurs pensées, de leurs sentiments, de leurs désirs, sinon elles ne font qu’errer dans les régions inférieures du plan astral. Là, elles remuent au passage toutes sortes de couches obscures, peuplées d’entités souvent hostiles aux humains, et elles courent les mêmes dangers que les imprudents qui voudraient traverser de nuit une forêt infestée de tigres et de serpents.
La pratique de la méditation nécessite donc que l’on commence par apprivoiser et orienter ses différentes tendances psychiques, afin de n’avoir qu’un but : se perfectionner. Cela doit être très clair. Dès l’instant où vous saurez accorder vos pensées, vos sentiments, vos désirs avec ce diapason, l’idée de perfectionnement, les expériences que vous ferez dans votre monde intérieur seront réellement bénéfiques. Sinon, cet exercice tellement utile et salutaire peut devenir pour vous une aventure risquée."

 

 

 

            
Pensée du mercredi 11 juin 2014 

Fonder une famille - les raisons de prendre ou non cette responsabilité

"Il y a des personnes qui, par paresse ou par égoïsme, décident de vivre seules et sans enfants. Fonder une famille, c’est tellement de soucis, tellement de travail et de sacrifices ! Or, elles veulent être libres pour profiter de la vie comme il leur plaît. Ce sont là de très mauvaises raisons qui entraîneront pour elles des inconvénients plus graves que ceux qu’elles veulent éviter. Elles n’auront pas les soucis des pères et des mères de famille, c’est vrai, mais leur recherche de la facilité, leur égoïsme engendreront pour elles d’autres difficultés, d’autres tourments.
L’être humain ne vient pas sur la terre pour satisfaire ses envies et ses caprices. La décision de rester célibataire et sans enfants ne se justifie que si on veut se garder libre pour se consacrer à des tâches plus vastes, plus collectives. Sinon, il vaut mieux pour son évolution fonder une famille, car en assumant des responsabilités, en s’efforçant de faire quelque chose pour d’autres êtres que soi, on élargit son champ de conscience."            
                        
 

Pensée du mardi 10 juin 2014

 

« Combien d’obstacles, combien de difficultés que nous rencontrons dans la vie n’ont pour raison d’être que de nous obliger à prendre le seul chemin où nous pourrons accomplir notre prédestination de fils et de filles de Dieu ! Une grande sagesse préside à toutes les destinées, et il faut accepter cette vérité afin de ne pas aggraver ses souffrances. L’Intelligence cosmique n’a jamais l’intention de nous écraser ; mais avec ce qu’elle nous donne, et avec ce dont elle nous prive aussi, elle nous met dans des situations où nous sommes obligés d’exprimer ce qu’il y a de meilleur en nous.
À celui qui ne voit pas d’issue à l’extérieur, il reste toujours la possibilité de chercher une issue en lui-même en travaillant sans relâche par la pensée, l’imagination, la volonté. La destinée de chacun est un langage spécial qu’il doit s’efforcer d’interpréter. Tous les empêchements, toutes les épreuves qu’il rencontre sur sa route n’ont pas d’autre but que de lui apprendre à trouver ce qu’il cherche dans le monde de l’âme et de l’esprit. »

Pensée du lundi 9 juin 2014

« Un criminel a été exécuté : il faut savoir qu’on s’est seulement débarrassé de lui dans le plan physique ; en réalité il continue à vivre dans les plans subtils, car son âme, habitée par de mauvais instincts, existe toujours. Une fois mort, ce criminel va dans les plans astral et mental inférieurs, et il entretient le mal en s’insinuant dans la tête et le cœur de ceux qui, sur la terre, sont liés à lui par les mêmes affinités criminelles. À travers eux, il s’efforce de continuer à réaliser ses projets malfaisants. D’une certaine façon, il a même davantage de possibilités d’action qu’avant sa mort, puisqu’il n’est plus limité par son corps physique.
Et le même phénomène se produit lorsqu’on massacre des justes, des saints, des prophètes, tous ceux qui se sont mis au service du bien, de l’amour, de la lumière. C’est leur corps seulement que l’on détruit, pas leur esprit. Eux aussi, dans l’au-delà, ils continuent à nourrir les mêmes convictions, le même désir d’éclairer les humains, de les libérer. Ils poursuivent donc leur travail en s’insinuant dans les têtes et les cœurs de tous ceux dans le monde qui sont capables de les comprendre et de les suivre. Leur mort n’arrête pas la propagation de leurs idées. »

 

 

Pensée du dimanche 8 juin 2014  
le Saint-Esprit, préparer cette descente du feu céleste en nous -

"Le feu céleste recherche les êtres qui marchent sur le chemin de la pureté, du désintéressement, du sacrifice. Il descend sur eux, mais il ne les brûle pas, il les embrase pour faire d’eux des foyers de lumière. Le feu divin possède en effet cette propriété particulière de ne jamais détruire ce qui est de même nature que lui. Au moment où ce feu pénètre en l’homme, il ne consume que ses impuretés ; la matière qui est pure reste intacte et devient lumineuse parce qu’elle vibre à l’unisson avec lui.
Attirer le feu céleste est le but de notre travail. Sachant qu’il vient seulement dans un lieu préparé pour lui, un lieu qui est en nous, inlassablement nous devons chercher comment nous purifier, nous sanctifier. Ainsi, chaque jour, avec des pensées, des sentiments et des actes inspirés par la sagesse et par l’amour, nous édifions une demeure faite d’une matière lumineuse dans laquelle le feu céleste, reconnaissant sa propre quintessence, est irrésistiblement attiré. Ce feu céleste, la tradition chrétienne l’appelle le Saint-Esprit. 

 

Pensée du samedi 7 juin 2014

 « Un arbre est un réservoir d’énergies qui viennent de la terre et du soleil. Et ces énergies qui, depuis les racines jusqu’à l’extrémité de ses branches, ne cessent de circuler à travers lui, il est possible de les capter. Vous êtes dans un jardin ou dans la forêt. Choisissez un arbre, le plus grand, le plus beau, et adossez-vous à lui en plaçant votre main gauche dans votre dos, la paume appuyée contre son tronc, et la paume de votre main droite sur votre plexus solaire. Puis, concentrez-vous en demandant à l’arbre de vous donner de sa force…Vous recevez cette force par la main gauche et, par la main droite, vous la déversez dans votre plexus solaire. C’est une sorte de transfusion d’énergies, comme si l’arbre vous donnait de sa sève. Et quand vous vous sentez rechargé, remerciez-le.

Vous vous demandez comment un arbre peut vraiment vous aider… Il vous aidera si vous le considérez comme un être vivant, intelligent, et si vous l’aimez. Grâce à cette compréhension, à cet amour, vous établissez avec lui une relation harmonieuse, et peu à peu vous sentez que cette relation vous régénère et vous apporte la joie. »

 

Pensée du vendredi 6 juin 2014    
Musique et chant produisent des vibrations qui attirent des entités célestes -

"Les anges et toutes les entités célestes vivent dans l’harmonie, c’est pourquoi on dit qu’ils sont attirés par la musique et le chant. Cette croyance a sa source dans des temps très anciens. Aussi loin que l’on remonte dans l’histoire des hommes, la musique et le chant ont accompagné les cérémonies sacrées. Les entités célestes aiment la musique parce qu’elles sont elles-mêmes musique. C’est pour traduire cette réalité que tant de peintres ont représenté le Paradis peuplé de créatures lumineuses qui chantent et jouent de divers instruments : harpes, lyres, flûtes, trompettes…
Qu’ils proviennent des instruments ou des voix, les sons ont un pouvoir immense sur nos corps psychiques et spirituels à cause de l’intensité des vibrations qu’ils produisent. Il est donc important de prendre conscience des effets de la musique. Et une fois que nous en avons pris conscience, nous devons chercher comment utiliser toutes ces vibrations qui, amplifiées par les sensations de ceux qui la jouent ou qui l’écoutent, créent une atmosphère favorable à la visite des créatures angéliques."

 

Pensée du jeudi 5 juin 2014    

 
le Soleil ouvre notre intelligence et notre cœur -
« Chaque matin, le soleil se lève, vivant, vibrant, pour envoyer dans l’espace des trésors de lumière, de chaleur et de vie. Et voilà que certains se demandent pourquoi ils restent insensibles devant lui, comme s’il y avait un écran entre le soleil et eux. Et en effet il y a un écran, parce qu’ils n’ont jamais pensé qu’avant de se présenter devant le soleil, ils devaient se préparer. Celui qui mène n’importe quelle vie, qui nourrit n’importe quelle pensée et n’importe quel sentiment, ne peut pas espérer que le soleil se découvrira à lui. Il a seulement la sensation de se trouver devant une grosse boule brillante, et très vite il s’ennuie.
Mais qu’il se prépare intérieurement, et quand il s’approchera du soleil, il comprendra non seulement que c’est un monde éblouissant peuplé des entités les plus évoluées, mais qu’il peut grâce à lui trouver la solution à beaucoup de ses problèmes et à des situations qu’il croyait jusque-là inextricables. Oui, car le soleil peut faire pour nous autre chose que de nous donner la chaleur et la lumière physiques : il peut ouvrir notre intelligence et notre cœur. »

 

   

 

Pensée du mercredi 5 juin 2014

 

« Il est préférable de bien se conduire, mais mal se conduire n’est pas encore le plus grave. Ce qui est grave, c’est de ne pas en être conscient. On rencontre des personnes qui ont un grand idéal de justice, de générosité, de dévouement, ça, on ne peut pas le nier. Mais avoir un idéal ne signifie pas nécessairement qu’on est capable de le réaliser.

Celui qui ne voit pas qu’il est en train d’agir en contradiction avec son idéal finit par tomber dans des complications inextricables. Il rencontre des échecs, il est rejeté par les autres et il ne comprend pas pourquoi : il se croit irréprochable, il est convaincu que les autres doivent l’approuver, l’admirer même. Il est donc troublé par ce qui lui arrive, et comme il n’a aucune lucidité sur lui-même, il s’imagine que le monde entier se ligue contre lui, ce qui influence très négativement ses pensées et ses sentiments : il se révolte et dans cette révolte, il perd peu à peu les qualités qu’il voulait mettre au service de son idéal. Cela tout simplement parce qu’il refuse d’admettre qu’accorder ses actes avec son idéal est bien plus difficile qu’il ne l’imaginait, et qu’il est incapable de se voir tel qu’il est. Pour être à la hauteur de son idéal, il faut donc commencer par être lucide sur soi-même. »

Pensée du mardi 3 juin 2014  

« En même temps que la nature produit et entretient les germes des maladies, elle possède aussi les moyens de leur guérison. Mais si les humains mènent une vie déraisonnable, ils permettent aux germes nocifs de se développer et limitent l’efficacité des éléments bénéfiques. Vous direz : « La médecine fait maintenant tellement de progrès, elle doit trouver comment nous guérir… » Non, la médecine ne doit rien du tout, car ses pouvoirs sont limités. Quels que soient les progrès qu’elle a faits ou qu’elle fera, elle sera impuissante devant la négligence et la mauvaise volonté de ceux qui refusent de reconnaître les lois de la nature et de s’y conformer.
Alors, attention, plus les sciences et les techniques progresseront, plus les humains devront se montrer conscients, attentifs, vigilants. Ces progrès apportent beaucoup d’avantages, beaucoup de facilités, mais en même temps beaucoup de tentations, de séductions, et donc beaucoup de dangers. Vous voulez être en bonne santé ? Comptez plutôt sur vous que sur la médecine. Tâchez surtout de vivre dans des conditions qui renforcent les défenses de votre organisme. » 
 
 
Pensée du lundi 2 juin 2014    
le Psychisme - une matière que l’intellect et le cœur ont le pouvoir de modeler

"Si on explique aux humains où est le bien, ils sont parfaitement capables de comprendre. Mais leur donner des explications, même les plus convaincantes, ne suffit pas pour les amener à prendre une meilleure orientation, car les pouvoirs de l’intellect sont limités. Il faut encore toucher leur cœur, parce que si leurs sentiments, leurs désirs les poussent dans une direction différente, il ne faut pas se faire d’illusion, c’est là qu’ils iront.

Et même pour celui qui aime la lumière, qui désire la lumière, le plus difficile est encore à venir. Car il doit faire plier sa matière psychique devant cette lumière. Un moment, elle est docile et se laisse modeler, puis soudain elle résiste, se révolte, dresse des obstacles et tout est à recommencer. Mais qu’il ne se décourage pas car, peu à peu, cette matière psychique récalcitrante finira par céder. Du moment que la compréhension est là et que l’amour est là, la réalisation se produira nécessairement un jour. En tout cas, ce qu’il y a de sûr, c’est que sans la participation de l’intellect et du cœur, c’est-à-dire sans la compréhension et sans l’amour, inutile d’espérer la moindre amélioration."            

 
 
Pensée du dimanche 1 juin 2014  
le Commencement et la fin - leur interaction
"Dans tout ce que vous entreprenez, efforcez-vous de bien commencer, car le déroulement d’un processus dépend de l’empreinte que vous avez été capable d’inscrire dès le début. Mais il faut aussi prendre en considération que si on veut pouvoir placer un bon commencement, on doit déjà avoir su terminer correctement la tâche qui précède. Ce principe a une application dans tous les domaines. Donc, quand vous commencez un travail, veillez à maintenir jusqu’au bout la même attention, le même soin. Et si vous faites de nouvelles rencontres, si vous nouez de nouvelles amitiés, là encore soyez vigilant, afin que ce qui a commencé par des sourires, des paroles chaleureuses, des cadeaux, des baisers, ne finisse pas par des affrontements.
Dans le plan physique on peut considérer qu’on a mis un terme à une entreprise, à une relation. Bien ou mal, c’est terminé. Mais dans l’invisible, rien n’est jamais terminé. La façon dont vous aurez réglé une question influencera vos rencontres et vos entreprises futures."

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog